Cachez aussi ce…saint du lendemain que je ne saurai voir aujourd’hui!

C’est certes un petit détail. Mais tellement symbolique en ces temps troublés. Même s’il est éloigné dans le temps. Mais il n’est pas sûr toutefois qu’il ait sauté aux yeux des téléspectateurs! Cette disparition est revenue étrangement hier en boucle sur les réseau sociaux. Combien de fidèles pratiquants de la…météo sur les chaines publiques en soirée, s’étaient aperçus que les saints du lendemain avait disparu du petit écran? Exemple hier soir, ce n’était plus saint-Aristide (pour aujourd’hui) mais Aristide. Il est d’ailleurs à noter que les quotidiens « papiers » comme « Aujourd’hui en France » perpétuent la tradition du jour et saint d’après! Quelques mois seulement la suppression du caractère religieux des vacances de la Toussaint, désormais dénommées d’automne ou Pâques devenues celle du printemps. Et Noël, dans le calendrier grégorien, c’est toujours la célébration de la nativité, le 25 décembre ? Passons…

Quand le ridicule ne cesse de tuer, quelques jours après que des gendarmes zélés aient chassé d’une plage du Roussillon des femmes aux seins nus car l’image de ce spectacle avait pu choquer une famille. Par tous le seins et saints, que la vie est dure…

On en est arrivé là dans la France d’aujourd’hui ou d’hier, où l’on débaptise les noms de certaines oeuvres pour ne plus déplaire à des minorités agissantes, au nom d’un racisme souvent très orienté. Quand va-t-on supprimer de notre patrimoine littéraire et peut-être de notre bibliothèque le « Rouge et le noir » de Stendhal. Je pousse évidemment loin le bouchon pour la bonne bouche. Faudra-t-il également bientôt boire le calice jusqu’à la lie sur nos précieux flacons qui ne sont en rien du vin de messe (je risque l’excommunication!): saint-joseph, saint-émilion, saint-estèphe, saint-pourcain, priez pour eux. Et aussi pour les fromages, saint-nectaire, saint-félicien ou saint-marcellin ? ¨Pourquoi pas non plus se priver à la saison des coquilles saint-jacques ? Vous imaginez des jacques à la sauce béchamel! Pour la peine vous me ferez un Compostelle en moins de dix jours.

Vous en reprendrez bien une petite tranche de bêtise dans la volonté de déchristianisation « bête et méchante » affichée par certains pour ne pas froisser d’autres religions pratiquées. Jusqu’où irons-nous dans cet affichage non pas chrétien, la mère de nos religions depuis des siècles (même insupportable pour les athées et les non pratiquants de la « pire espèce » (à laquelle j’appartiens) peu malin, mais bien crétin. Et je ne parle même pas des noms de nos villages et villes de France, plusieurs centaines, qui ont le malheur de commencer par un saint ou sainte pour veiller à l’égalité des sexes. Tomberons-nous dans le…panneau de cette affligeante mode ? Ce serait évidemment pire pour les supporters du club mythique du Forez. De quoi rendre vert de rage les amoureux nostalgiques du grand Saint-Etienne, l’époque…bénie (j’abuse) des frères Hervé et Patrick Revelli, de « l’ange vert » Dominique Rocheteau, qui eux, en dépit de leur défaite, déjà face au Bayern de Munich, avaient pu défiler sans le moindre risque sur ce qui était encore la plus belle avenue du monde, les Champs-Elysées! Avant qu’elle ne soit défigurée, masquée et trop souvent « casquée ». Avec à leur tête le duo tout aussi mythique formé du président Roger Rocher et de l’entraîneur, Robby Herbin. Séquence nostalgie.

On ne boudera pas néanmoins notre plaisir sportif avec le nouveau triomphe dominical des joueuses du président de l’Olympique lyonnais, Jean-Michel Aulas, couronnées pour la septième fois sur le toit de l’Europe du football féminin. Bravo les filles. « Le génie s’écrit aussi au féminin », comme l’a écrit dans ses félicitations le président Macron. Un cocorico à partager avec le champion cycliste, Julian Alaphilippe, vainqueur hier dimanche de la seconde étape et déjà maillot et « masque d’or ». Au nom de son père disparu au mois de juin dernier avec sur la ligne d’arrivée, un hommage appuyé en direction du ciel. Un geste bientôt interdit lui aussi ?

Le premier Tour aussi sans « Poupou » depuis 1962 (si l’on excepte une seule année où il n’était ni dans le peloton, ni dans la caravane publicitaire), qui hélas a quitté la course définitivement au mois de novembre dernier à l’âge de 82 ans. Dont la mémoire sera célébrée le 10 septembre lors du passage de la Grande Boucle, dans son village natal de…Saint-Léonard-de-Noblat pour une douzième étape devant s’achever à Sarran, sur les terres de Jacques Chirac, décédé deux mois plus tôt. Quelle belle idée que de célébrer le même jour un Président de la République et un autre, de la République du Tour, même si Raymond Poulidor n’a jamais remporté la moindre élection. Si ce n’est celle de son public…La plus belle victoire même avec une gloire sans maillot jaune et tout de même plus d’une centaine de bouquets pendant sa longue carrière de champion jusqu’à quarante ans. Et comme l’avait dit avec humour en son temps un futur président, auvergnat lui aussi, Georges Pompidou, « Poulidor, c’est un nom de Premier ministre ». Presque comme Alaphilippe. Alors que l’ancien locataire de Matignon, Edouard de son prénom, caracole en tête du peloton des électeurs de L.R pour le Tour de France présidentiel de 2002, selon un sondage du Figaro, bien échappé devant François Baroin. Vous imaginez avec une orthographe différente du style Allah Philippe ? On se contentera dans l’immédiat d’un « Allez Alaphilippe » laïc et sportif. Ca ne froissera personne! A priori.

Et enfin un clin d’oeil à l’adresse d’un ancien grand champion de la petite reine, Laurent Fignon, double vainqueur du Tour de France, dont l’ultime échappée a eu lieu, hélas si jeune, vaincu par la maladie, il y a tout juste dix ans, jour pour jour, un bien triste 30 août de sinistre mémoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :