Merci Julian: hi, hip, hip, hourra à Imola…et une claque sévère pour Sébastien Lecornu dans l’Eure!

« ‘Tu l’as fait champion ». Cela faisait 23 ans que la Marseillaise n’avait pas retenti à l’issue du championnat du monde cycliste. Une éternité effacée sur le circuit d’Imola. Avec la victoire de la formule 1 du vélo français enfin couronnée du maillot arc-en-ciel en terre italienne. Après plusieurs échecs ces dernières années. C’était son objectif premier de cette saison extraordinaire à bien des titres, hélas, avec ce calendrier exceptionnel pour cause de virus, après un Tour de France en demi teinte ponctué quand même par une victoire d’étape.

Mais quel finish et panache avec cette dernière envolée dans la dernière bosse du difficile circuit, sur les crêtes d’Imola, avant de joindre en vainqueur un autre circuit davantage emprunté par les pilotes automobiles. Le résultat aussi d’une belle équipe de France qui gagne avec son collectif et pour son sélectionneur, l’ancien champion et grande gueule attachante du cyclisme français, Thomas Voeckler. C’est aussi sa victoire. Historique après toutes ces années de disette. Qu’elles étaient émouvantes ces larmes de champion, quelques minutes après son titre. Et sur le podium. Une émotion certes masquée mais tellement belle. Un arc-en-ciel de rêve devenu réalité. Chapeau l’artiste!

Loin des collines de l’Emilie, le scrutin des sénatoriales a rendu son verdict tard ce soir. Impitoyable pour le tout jeune « monarque » du département de l’Eure et ministre macroniste ou macronien, Sebastien Lecornu qui subit ce dimanche un revers électoral lourd de conséquences, même s’il est élu et sera remplacé par sa seconde de liste, Nicole Duranton, une sortante battue chez les Républicains (ce qui doit être rare ce soir) mais néanmoins intérimaire tant que Sébastien Lecornu restera ministre. Un contrat lui aussi à durée indéterminée!

Le sortant centriste, Hervé Maurey, comme je le pronostiquais depuis plusieurs semaines, lui a infligé une cruelle défaite en obtenant 953 voix contre 589 et seulement 306 pour le candidat socialiste, Timour Veyri. L’ancien maire de Bernay réussit à faire élire sa colistière, Christina Pluchet, dont j’évoquais la possible élection, hier. Je reviendrai bien sûr sur ce tsunami électoral d’importance alors qu’en Seine-Maritime, la tête de liste et sénatrice havraise, Agnès Canayer, a réussi l’exploit de faire élire quatre sénateurs et sénatrices, contre trois la fois précédente pour les centristes et républicains. Merci qui ? A demain…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :