A mort…les « assaillants »!

Un peu de légèreté en cette journée dominicale qui, à titre personnel, a une résonnance particulière: celle d’être mon quarantième anniversaire. Non pas de mon âge, hélas, mais celui de mon mariage. Aussi je me devais de consacrer ces quelques lignes à un véritable hymne à la femme. Comme les chante si bien le « Juju » à ses dames, Julien Clerc. Mais ma chanson elle aussi personnelle est un tantinet provocatrice en la circonstance avec une nouvelle sortie médiatique de l’une de mes nouvelles copines. Une certaine Alice Coffin, qui n’est pas celle du « Pays aux merveilles », conseillère EELV de Paris, qui au mois de juillet dernier, s’était déjà distinguée en menant une violente croisade contre l’adjoint de la culture, Christophe Girard. Qu’elle poussa avec l’une de ses consoeurs élues parisiennes à la démission. Dans son pamphlet « Le génie lesbien » sorti il y a quelques jours, la féministe verte assimile les hommes à des « assaillants » en appelant « les femmes à s’entraider et même davantage « il faut, à notre tour les éliminer ». Ses petits camarades de jeu, les « Khmers verts » de Lyon et Bordeaux ne sont que des enfants de choeur par rapport à elle! Ils ne s’en prennent eux qu’à des pauvres arbres morts « mon beau sapin, roi des forêts » et au Tour de France!

Elle s’était aussi fait connaître il y a quelques mois en développant sa pensée de misandrie. Qui, à l’époque, avait déjà suscité une vague d’indignation. « Ne pas avoir un mari, ça m’expose plutôt à ne pas avoir été violée, à ne pas être tabassée et tuée. Cela m’évite que mes enfants le soient aussi ». Fermez le bande ce ce bien curieux raccourci. La messe est dite. Des élucubrations qui ne sont pas celles chantées par Antoine dans les vieilles années soixante, mais bien par cette triste névrosée qui heureusement n’est pas soutenue par toutes ses consoeurs féministes.

C’est vrai qu’une telle approche commence à faire tâche dans le tableau. Avec une belle palette de couleurs très vives. Comme son esprit particulièrement ouvert. Il paraît que l’on a les élus que l’on mérite! Ca fait froid dans le dos, même si bien sûr comme pour d’autres sujets, il ne faut pas user des amalgames. Je n’ai pas encore entendu Anne Hidalgo dénoncer cette nouvelle outrance. Un problème d’emploi du temps, probablement…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :