Espoirs, désolations et grand guignol à la sauce « yankee »!

Il est des images très positives de sportifs de haut niveau particulièrement rassurantes. Surtout lorsqu’elles concernent le ballon rond, celui du foot et de son univers jugé beaucoup trop « friqué » Toujours néanmoins le bienvenu lorsqu’il peut faciliter la vie d’un petit club formateur qui ne roule pas sur l’or. Ainsi celui de Caucriauville, sur les hauteurs du Havre, qui va bénéficier d’une prime exceptionnelle venant de Grande-Bretagne. Une terre bénie pour nombre de footballeurs ciel et marine formés au club doyen partis très jeunes chercher fortune mais pas toujours avec un succès sportif au bout des crampons.

Ce quartier sensible donc, d’où sont originaires un grand nombre de graines de champions dans différentes disciplines. Je pense aussi au hand féminin avec la réussite sportive, sociale et politique d’une ancienne pro de la petite balle. Qui n’est pas celle du tennis, même si elle en fait trembler des filets, Oumou Niang-Fouquet, pendant toute sa carrière.

Le « nouvel héros local ». Etienne Mendy, lui, a plutôt en charge de les garder inviolés ses filets et sa cage! Le jeune oiseau volant, a fait ses premiers plongeons et arrêts sur le stade Jules-Ladoumègue. Il y est revenu ce week-end pour retrouver avec échanges de cadeaux pour y retrouver ses copains et ses anciens éducateurs, fiers du parcours d’Etienne, aujourd’hui gardien de but du club londonien prestigieux de Chelsea, après un passage par le Stade rennais, actuel leader du championnat. Du très haut niveau « my god ». Souhaitons-lui de connaitre une carrière aussi performante que celle de l’un des autres grands anciens glorieux du HAC, Steve Mandanda, portier depuis de nombreuses années de l’Olympique de Marseille et de l’équipe de France, qui, comme d’autres, est passé par l’une ou l’autre des meilleures pépinières de talents, le HAC et Evreux. Une ville où s’est particulièrement investi depuis plusieurs années Mathieu Bodmer, ancien milieu du PSG, entre autres, dont le nom a été donné à un stade où il a effectué ses premiers dribles dans le quartier de la Madeleine.

C’est quand même réjouissant de voir ces anciens ou ces tout nouveaux prometteurs s’intéresser à la vie de leurs anciens quartiers (à l’image aussi du très politique et engagé à gauche, Vikhas Dhorasoo, ancienne gloire locale du ballon rond) et clubs qui leur ont permis de se faire un nom et un prénom…car les Mendy champions, il n’en manque pas, notamment dans le cité de la Porte Océane et dans la capitale de l’Eure. On pourrait sans souci composer des sacrées équipes dans plusieurs sports majeurs. Un bel exemple de réussite qui fait tellement de bien même s’il cache, il ne faut pas se la cacher, l’arbre de la forêt très proche (au Havre) de Montgeon!

A propos du club phare de la Seine-Maritime qui a formé tant de champions, on ne peut que regretter sa politique d’investissements dans ce jeu du Monopoly du mercato footballistique. Beaucoup de ventes mais peu d’achats ces cinq dernières années. On est très frileux du côté du stade Océane. Est-ce une saine gestion en bon père de famille lorsqu’on veut remonter au sein de l’élite ? Si l’on excepte l’entraîneur titré, Paul Le Guen, on cherche en vain des arrivées marquantes! En revanche le HAC sait très bien vendre! C’est très bien pour les finances mais ça l’est beaucoup moins pour atteindre l’objectif du retour en Ligue 1…

Personne n’est évidemment parfait et la nouvelle « coqueluche » du tennis tricolore, Hugo Gaston, le seul à avoir porté haut les couleurs d’un sport français encore aux abonnés absents à Roland-Garros, n’est pas passé par les courts havrais. Cela ne l’a pas empêché de faire trembler et pas seulement qu’au filet le numéro trois mondial l’autrichien, Dominic Thiem, invité à aller jusqu’au bout de la nuit et des cinq sets pour l’emporter après avoir mené deux sets à zéro. Dans le froid, le petit français de 20 ans, qui bénéficiait d’une invitation (en français dans le texte) a fait vibrer les quelques centaines de supporters dans des tribunes, qui, en raison des conditions sanitaires impitoyables, ont sonné le grand vide pendant la première semaine. Le tennis français au creux d’une immense vague repose désormais sur les frêles épaules de la révélation toute aussi inattendue à ce niveau, Fiona Ferro, qui joue son huitième de finale ce lundi. Un tournoi bien tristounet dans cette saison catastrophe pour le sport mondial avec des calendriers « impossibles ». Les amateurs de vélo vont pouvoir bientôt se régaler avec les traditionnelles classiques du…printemps dont Paris-Roubaix. Sans oublier le Giro italien, en cours, et la Vuelta espagnole, à la fin du mois. Drôle d’année…Et une note d’espoir néanmoins, dans ce monde totalement bouleversé: les restaurants et les bars vont rouvrir à Marseille et à Aix, alors que dans le même temps, seuls les restaurants de la capitale et de la petite couronne ont sauvé (provisoirement ?)…quelques couverts. Enfin une bonne nouvelle dans cette actualité dramatique que connait une partie de notre territoire sur les hauteurs de Nice, du côté de Saint-Martin-de-Vésubie, qui a connu un déluge dévastateur en termes humains (une dizaine de personnes sont encore portées disparues dont deux pompiers) et matériels. Alors évidemment par contraste, la fermeture des bars de la capitale pour une nouvelle période de punition, peut apparaître comme dérisoire. Pas franchement tout de même en terme économique pour une profession tellement sinistrée, elle aussi!

PS: Hollywood file à l’est et a pris ses quartiers d’automne dans le salon ovale de la Maison blanche et dans un hôpital proche de la capitale fédérale, Washington. Pour une sinistre comédie dramatique avec comme principal acteur le « number one » Donald Trump, qui, hier, a fait le clown en effectuant une sortie « surprise » transformée en show indigne et en héros avec son convoi automobile, avant de regagner sa chambre de malade (?) de la Covid et retrouver, peut-être…la liberté aujourd’hui, pour poursuivre sa convalescence de très mauvais acteur. Du grand guignol à la sauce « yankee ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :