Un dîner de « top chefs » et…plutôt la voiture à cheval que le chemin de fer!

Les paris étaient ouverts. Pour le menu du restaurant de l’Elysée qui contrairement à d’autres reste ouvert. Sans le moindre supplément pour les hôtes. Pour des retrouvailles hier soir au sommet de l’exécutif pour un tête-à-tête-le premier depuis trois mois-entre le chef de l’Etat et son ex-Premier ministre. Reste à savoir s’il y a eu au menu du fromage de tête sauce cornichon à la carte ou encore de la tête de veau (comme l’affectionnait Jacques Chirac) voire de la tête de…cochon! Ce n’est pas le genre de la maison de faire…la gueule à son convive! « Alors Edouard, je te ressers »… »Non, merci Monsieur le Président »! Pourquoi pas une souris d’agneau pour ceux qui auraient bien voulu, l’espace de ce dîner de retrouvailles, être précisément une petite souris pour goûter la substantifique moelle de ces propos de chefs!

Il n’est pas dit pour autant que le maire du Havre fera ce mardi des confidences autour d’une autre nappe à son successeur, Jean Castex, pour un déjeuner, cette fois-ci, sur les propos tenus la veille au soir avec son ancien patron! Ce n’est pas non plus plus le genre de la maison. On sait être taiseux comme cauchois qui s’en dédit du côté du Havre. En plus avec les gestes barrières imposés…

Décidément très demandé ces temps-ci Edouard Philippe, a prévu, en pleine « Philippemania » médiatique ayant même atteint le mouvement présidentiel « En marche »‘, une nouvelle escale vendredi en Val-de-Loire, après son escapade angevine avec les maires macro-compatibles et son ami, Christophe Bechu, premier magistrat de la ville du bon roi René. Cela se passera toujours au bord de la Loire, à Blois, comme invité d’honneur (ce qui n’était pas prévu à son agenda) pour présider une manifestation appelée « Aux rendez-vous de l’histoire » (cela ne s’invente pas!) au cours de laquelle seront projetées, entre autres événements, les séries deux et trois du documentaire prévu sur la télé publique « Edouard Philippe, mon pote de droite » réalisé par son ami de longue date de gauche, Laurent Cibien. Si l’épisode 2 sera bien présenté en présence de l’ancien locataire de Matignon, à l’heure du café-croissant, le numéro trois, programmé à l’heure de l’apéritif, en soirée, sera projeté lui en son absence physique. Il doit connaitre néanmoins la trame historique de cette avant-première en attendant d’autres saisons qui restent bien sûr en suspens! Suspense garanti. Demain lui appartient…pour un avenir présidentiel futur ? Peut-être, mais pour plus tard. Même si l’on dit parfois que le train ne passe pas deux fois.

La transition est facile! C’est en revanche de plus en plus possible dans le domaine de l’impossible à la SNCF. Principalement sur la ligne Paris-Le Havre, où les naufragés, non pas de l’espace, mais du rail, ont dû être pris en charge hier, à partir de Rouen, en bus, pour cause d’invasion d’animaux, entre Yvetot et la cité de la Porte océane. Les vaches en avaient peut-être marre de voir passer des trains toujours en retard. D’où leur manifestation de mauvaise humeur ? A ma connaissance les envahisseurs à poils dont j’ignorais encore la race, jusqu’à la fin de l’après-midi, bovine, porcine ou équine ? ne portaient pas de gilets jaunes et pas davantage rouge, la tenue des cheminots. Sans parler des moutons assez peu nombreux dans les prés pas vraiment salés de la région. Hypothèse peu vraisemblable a priori.

Avions nous (sans « zèle ») ou soucoupe affaire à un troupeau d’envahisseurs venus d’ailleurs ?

L’une des victimes havraises, par la voie des réseaux sociaux (beaucoup plus fiables!) nous a offert ‘un petit bijou humoristique: « J’invite avec le nombre d’animaux qui sont sur la voie de créer un zoo, ou une réserve de toute urgence. Cette invitation est du même style que les bobards émis par la SNCF nationale ». C’est en effet une excellente idée même si les écolos risquent de tirer la tronche avec ces nouveaux parcs animaliers d’un genre nouveau. Encore que l’on pouvait quand même imaginer qu’il ne s’agissait pas d’animaux sauvages évadés de Cerza ou des chapiteaux de cirques! Et pas davantage de la foire Saint-Romain de Rouen qui visiblement et sous toute… réserve avec les incertitudes liées au virus (une pagaille et une incohérence dignes de la SNCF) et contre toute attente a sauvé une partie de sa peau!

Fidèle lecteur de ce blog, ce qui forcément est un gage de bon goût, notre informateur-reporter, photos à l’appui, a immortalisé à la fois la file d’attente des deux cars programmés (alors qu’il en aurait fallu visiblement le double) et le service d’accueil débordant de personnels! Merci qui? Merci Michel! Pour ce direct réussi de plusieurs heures jusqu’à la nuit tombée. Et surtout à la SNCF fidèle à son image de médiocrité dans notre région. Il est temps que le réseau national embauche du personnel avec des compétences pour canaliser de pauvres bêtes perdues sur le ballast! Voulaient-t-elles prendre le train en marche accélérée ? Et je ne parle pas bien sûr des voyageurs, malheureux usagers de cette ligne, de plus en plus excédés! C’est dommage que le président de la Région, Hervé Morin, ne faisait pas partie des infortunés voyageurs de l’impossible! Finalement on a connu au bout de trois heures que l’origine de cette perturbation était due à deux chiens errants percutés par la motrice du train précédent dont les freins ont été bloqués et ont rendu cette ligne impraticable pendant plusieurs heures. Vous imaginez s’il s’était agi d’une horde de sangliers ou de chevaux! Un sacré nouveau foutage de gueule. Cassée comme l’image de ce service dégradé depuis déjà trop longtemps! A quand le retour des diligences qui seront peut-être plus fiables et rapides ? Vive la voiture à cheval et non pas le chemin de fer!

PS: Mdr (mort de rire en langage d’internaute) cette image si touchante d’un ex-président « normal » François Hollande, caressant à la fois du regard et de la main un tableau l’illustrant lors d’un salon du dessin de presse et de l’humour près de Limoges où il apparait de dos, nu comme un ver et portant un casque de scooter. En référence à son escapade très médiatisée rue du Cirque chez sa Julie, alors qu’il était encore en couple avec sa Valérie à l’Elysée!

L’ancien chef d’Etat ne manque toujours pas d’humour. « Il m’est arrivé d’être blessé par des photos mais jamais par des dessins » s’est-il expliqué pour justifier son attitude « relax » qui a bien fait rire dans les chaumières! Et pas seulement en Haute-Vienne. L’une des vues les plus regardées sur la toile.

Ca n’a évidemment rien à voir, mais le gouvernement, plus sérieusement, envisagerait dans le cadre de sa nouvelle loi pour lutter cotre le séparatisme (dont nom devrait être finalement abandonné) de retirer le titre de séjour aux « étrangers » vivant sur notre sol et pratiquant la polygamie, interdite en France. En toute complicité, notamment, avec les Caisses d’allocations familiales, les bailleurs sociaux et tous les gouvernements de droite comme de gauche depuis des décennies. Ca mérite débat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :