Vers un nouveau report des élections ?

Il n’est pas impossible que l’on se retrouve dans la même situation qu’au mois de mars dernier. A savoir que les partisans du report des élections départementales et régionales l’emportent sur ceux qui défendent le maintien aux dates initialement prévues en mars prochain. Aucune décision définitive n’a été prise au sommet de l’Etat, le seul habilité à décider au vu de l’évolution sanitaire du pays.

Faut-il rappeler que la discussion avait été vive au printemps dernier au sujet du bon déroulement des municipales le dernier dimanche de juin. Stop ou encore ? De nombreux frileux penchaient à l’époque pour un scrutin reporté à l’automne, l’épidémie passée! Quand on voit ce qui se passe actuellement avec la mise en place d’un couvre-feu dans un tiers du pays et de mesures drastiques en vigueur un peu partout , il y a tout lieu de sourire, même si la situation n’a rien de risible! Loin s’en faut. Se pose donc à nouveau le maintien du calendrier électoral qui pourrait, une fois encore, être sérieusement chamboulé, avec ce double scrutin départementales-régionales (le vote qui avec les Européennes est le plus boudé par les électeurs) quelques semaines plus tard en juin. Soit un « rab » supplémentaire pour les actuels élus et une bataille de position entre les partisans et les opposants à un éventuel report.

Le président estampillé LaREM, du Département de Seine-Maritime, Bertrand Bellanger, face à la crise sanitaire, n’a pas caché sa préférence pour attendre l’été et des jours meilleurs (on attend avec une grande impatience leur retour) alors que son homologue à la Région, Hervé Morin, se montre davantage ouvert sur la question. A ce jour, il ne voit pas pourquoi la campagne ne pourrait pas démarrer d’ci à la fin de l’année. Certains sont pressés de partir au combat (normal pour un ancien ministre des Armées!) d’autres beaucoup moins.

En tout cas, la machine à baffes et à exclure bat son plein du côté socialiste dans l’Eure (et aussi un peu en Seine-Maritime du côté du Havre au niveau régional) avec les « vilains traitres à la rose au poing » qui récemment ont osé soutenir le ministre macroniste, Sébastien Lecornu (toujours en quatorzaine en Nouvelle-Calédonie) aux sénatoriales. Mal leur en a pris puisqu’ils viennent d’être exclus du groupe PS déjà largement minoritaire à l’assemblée départementale. Et parmi les deux virés sans ménagement, figure un dinosaure du Parti socialiste, Alfred Recours, ancien député-maire de Conches-en-Ouche, mairie dont il a laissé les rênes à son dauphin, Jérôme Pasco, après une trentaine d’années de règne! Quelle amère fin de carrière politique pour « Freddy » après toutes ces années de bons et loyaux services, qui, non candidat à sa réélection en mars, juin ou aux ides de je ne sais quel mois, va finir son mandat comme son collègue banni. Jean-Pierre Flambard, au sein du groupe très restreint conduit par le député LaREM, Bruno Questel. Le successeur de l’autre « dinosaure » socialiste de l’Eure, François Loncle, ancien secrétaire d’Etat de François Mitterrand et député qu’un seul élu a battu pendant sa très longue longévité de parlementaire, Bernard Leroy, maire du Vaudreuil et président de la communauté d’agglomération de Louviers-Val-de-Reuil depuis 2014. Qui, en 1997, avait été victime de la dissolution ratée avec nombre de ses collègues du centre de la droite.. Le « petit Tonton » eurois, la retraite venue, s’était de lui-même éloigné de ses anciens amis du Parti socialiste en rejoignant la cause du futur président Emmanuel Macron…

PS: A priori, ils…ne sont pas du PS: deux personnalités havraises dont un ancien élu municipal, Benoit Naous et un avocat bien connu sur la place havraise, Jacques Forestier, ont eu la bonne idée de lancer, en binôme, à la rentrée dernière un club de réflexion, l’association « H. Avenir 21 », non pas liée au département de la Côte d’Or, mais plutôt concernée et intéressée par tout ce qui relève des sujets de société, économique, politique, culturel, environnemental. Un espace ouvert à la politique mais pas seulement à partir du moment où ses membres partagent les mêmes valeurs républicaines, sociales, humanistes et européennes sans discrimination aucune. Si ce n’est que les idées des deux extrêmes de gauche comme de droite, n’y sont pas les bienvenues. Leur prochaine soirée aura pour thème en novembre prochain la solidarité. Vaste sujet avant-coureur d’un autre programme ? Allez savoir. Il n’y a pas le feu, surtout en période de couvre-feu et de menaces sur les dates des élections!

En attendant, je vous donne rendez-vous à la fin de la semaine, après quelques jours de pause pour cause de déplacement familial limité à…cinq personnes et d’impossibilité, je le crains, de transmission. Ca va faire des vacances bien méritées à mes chers lecteurs et lectrices! Et je ne suis même pas assuré pourtant que l’actualité si riche se mette en veilleuse !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :