Adieu Monsieur le Professeur

Le plus beau des hommages ne serait-il pas que d’un nouveau drame surgissent enfin des mesures adaptées. Et notamment en premier lieu de véritables fermetures de mosquées salafistes, le renvoi de centaines d’indésirables qui n’ont plus rien à faire et surtout pas à répandre la haine et l’horreur sur notre sol.

Ce serait déjà pas mal même si ça ne suffira pas. La main de l’Etat, pour la première fois depuis tant d’années, ne doit pas trembler. Il ne s’agit pas bien sûr de courir après de « vieilles lunes » et surtout d’autres haines véhiculées par tous les partis et mouvements extrémistes tout aussi affreux « récupérateurs » qui se lèchent les babines. Des larmes de crocodiles très vite séchées sous leur masque de sauveurs de l’humanité d’une seule couleur et religion. D’autres intégristes à qui l’actualité offre hélas l’occasion de plastronner avec une belle morgue triomphante. Jusqu’à la prochaine fois. Même si ces fous de Dieu « ne passeront plus » comme l’a affirmé d’une façon péremptoire le chef de l’Etat. Ils sont passés et ils repasseront. La promesse est belle mais tellement difficile et impossible à tenir. Cela ne nous empêche pas d’y croire et de nous donner, à notre tour, les meilleures armes-il faut bien se défendre -pour contrer tous ces illuminés sanguinaires qui font honte à toute une communauté religieuse. Qui n’en peut mais. Ce qui n’empêche pas l’Etat de bannir définitivement ces organisations musulmanes, dont les prêches laïcs et religieux constituent de véritables bras armés. De bien verrouiller, entre autres, comme annoncé par le ministre Darmanin, la mosquée de Pantin.

Pourvu aussi que les bonnes intentions du Garde des Sceaux d’en finir une bonne fois pour toutes avec la haine véhiculée par les réseaux sociaux soit suivie de véritables effets. De destruction massive et rapide!

Demain mercredi la France entière (probablement pas hélas comme pour Charlie ) rendra hommage à son professeur Samuel. A La Sorbonne. Pas un si mauvais choix au final. Un lieu qui a un sens pour un enseignant. Et toute une communauté marquée à juste titre dans sa chair. Et tellement mieux que le Panthéon comme souhaité par quelques politiciens démagos. Il sera alors temps de reprendre dans un petit coin de sa tête le titre d’une chanson des…belles années : Adieu Monsieur le professeur. On ne vous oubliera jamais ». Tout simplement.

PS: un petit merci chaleureux à ceux qui m’ont permis de diffuser autrement, même de façon imparfaite ce blog pour cause de distanciation en mode wifi. Comme quoi il n’y a pas que les politiques qui promettent sans tenir!

Ça n’a évidemment rien à voir, mais le sportif et l’homme méritaient bien ce matin ce petit clin d’œil si triste avec l’annonce de la disparition si jeune de l’ex gardien de but d’Auxerre à son époque glorieuse et de l’équipe de France de football. Bruno Martini victime des suites d’un arrêt cardio-respiratoire à l’âge de 58 ans, a rejoint le paradis des grands footballeurs. Toujours dans le monde du ballon rond, il poursuivait sa carrière d’éducateur au club cher au truculent Loulou Nicollin disparu lui aussi, à Montpellier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :