Un cas d’école: il y a de l’abus chez les élus et…les mandarins piaillent à la télé!

De mieux en mieux. Certains élus abusent vraiment de leur pouvoir et s’assoient très confortablement sur la loi. S’il leur est possible d’ester en justice s’ils jugent que les travaux commandés ne correspondent pas à ce qu’ils escomptaient, ou d’exiger de pénalités en cas de retard du chantier, il n’entre pas encore dans leurs droits de ne pas respecter les engagements pris par leurs prédécesseurs. Ainsi le nouveau maire en place depuis les dernières municipales, de Saint-Aubin-sur-Gaillon, gros bourg de 2000 âmes, situé en bordure de l’autoroute de Normandie, refuse catégoriquement de régler les travaux du nouveau groupe scolaire de la localité. Un projet structurant de 5,3 millions d’euros décidé sous l’ancienne mandature à laquelle il participait en tant qu’élu de l’opposition.

Un cas…d’école qui jusqu’alors n’est visiblement pas encore venu aux oreilles des fins limiers de la presse locale et régionale. Au grand dam des entrepreneurs de la région, qui, pour l’instant, n’ont que leurs yeux pour pleurer et la seule latitude de demander des comptes à l’aménageur du Département, l’E.A.D qui, il y a quelques années, a pris le relais de la SEMEDE.

N’étant pas le financeur, l’établissement d’aménagement eurois…présidé pour quelques mois encore par l’ancien adjoint « putchiste » non réélu à Evreux, Ollivier Lepinteur, mais toujours conseiller départemental, se voit refiler la « patate chaude ». Même si ses moyens de pression sur ce maire récalcitrant qui ne veut pas céder sont des plus limités. Pour le moment.

Comme si les entreprises du bâtiment et les différents fournisseurs ayant travaillé sur ce chantier, pouvaient se permettre de perdre des dizaines ou centaines de milliers d’euros! Tout est bloqué depuis plusieurs semaines. Voilà un carnet de notes salé que mériterait bien cet élu aux méthodes contestables. Et si le conflit traîne en longueur, on ferme l’école et on renvoie les écoliers ?

Au Havre, alors qu’Halloween et ses horreurs approchent à grands pas, (comme si l’actualité ne suffisait pas) et le confinement avec, à partir vraisemblablement de minuit jeudi, enfin une bonne nouvelle: la disparition de l’affreux ruban noir. L’œuvre d’un artiste allemand qui a enlaidi la façade de la maison commune. Une façon de libérer l’édifice après quatre mois d’occupation estivale d’une grande laideur. On ne pleurera pas son démontage effectif jusqu’à vendredi. Pas de blague Monsieur le président! Dans l’éventualité où la France se mette une seconde fois à un ralenti mortifère pour notre économie, accordez surtout une dérogation à votre ancien Premier ministre pour que les travaux de démontage se poursuivent bien jusqu’à leur terme!

Déjà qu’Edouard Philippe va devoir patienter quelques semaines et même mois avant d’accueillir son ancien patron dans son Hôtel de Ville pour la remise de sa rosette de commandeur de la Légion d’honneur! Il est peu probable en effet que le chef de l’Etat passe une tête ce week-end à Honfleur. Même si lui aussi mérite un petit moment de détente au bon air normand!

PS: ils pourraient à eux seuls occuper tous les espaces d’un salon du livre parisien s’il avait lieu. Entre leur présence sur les plateaux de télévision, ils ont encore aussi le temps d’écrire et de sortir un bouquin. Exceptionnels nos médecins généralistes, professeurs en médecine en tous genres, urgentistes , qui depuis quelques jours reviennent en masse pour « vendre » leur soupe au goût saumâtre! Ils n’ont vraiment pas honte…Surtout ceux qui se sont plantés sur toute la ligne depuis le début d’épidémie. Avec toutes leurs heures passées en dehors de leurs…plateaux hospitaliers ça en représente combien en équivalence en absences autour des lits de première urgence ? Le personnel rame et les mandarins piaillent à la télé…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :