Et la lumière fut! Enfin le bout du tunnel ?

« Dans la nuit noire, il faut allumer la lumière ». Je ne me permettrai pas d’avancer une telle…luminosité digne du plus bel esprit! Il n’y a pas plus clair. Bravo Jean-Luc! Voilà le nouveau de Gaulle. Quelques heures seulement avant que l’on honore le cinquantième anniversaire de la disparition du général de Gaulle, figure toujours tutélaire de notre histoire de France. Que de vils usurpateurs de l’extrême-gauche à l’extrême droite s’arrachent non sans vergogne et tentent de revendiquer l’héritage. Un pur scandale.

Même s’il s’agit d’un non-événement tellement attendu, le timing n’était peut-être pas le meilleur, un dimanche soir, dans les ultimes minutes du JT de TF1, essentiellement consacré à l’élection américaine avec aussi un peu plus tard à la nuit tombée chez nous, d’images surréalistes d’une Maison blanche quasi déserte ou sinon occupée en extérieurs par deux ou trois équipes de télé internationales « privilégiées » dont une nationale, le petite soeur de la première chaîne, LCI, avec un joli coup de la journaliste, Laurence Haïm qui connait bien les lieux pour avoir été accréditée pendant de nombreuses années au palais présidentiel de Washington, du temps notamment de Barack Obama. Qui abandonna (pas Barack) les caméras pour d’autres à l’approche de la dernière présidentielle française et rejoindre l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron. Le succès acquis et visiblement déçue de la tournure des événements post-électoraux, elle tira sa révérence! Et la revoilou comme « guest-star » toujours très bien informée.

Une éclipse lunaire que n’est pas prêt de connaître le « Ché » de la France insoumise qui, sans rire, nous a annoncé enfin le bout du tunnel avec sa candidature pour 2022. Où plutôt propose-t-il sa candidature sous réserve de recueillir au moins 150.000 parrainages populaires. La belle affaire! La marche n’est pas bien haute pour celui qui en 2017 a obtenu 7 millions de suffrages au premier tour du scrutin. Plus c’est gros, ou plutôt en la circonstance petit, mieux ça passe chez les « gogos ». C’est tout juste s’il n’a pas déclaré « faire don de sa personne à la France » de sinistre mémoire! Il n’a tout de même pas osé. « Mon intention est de déconfiner les esprits avec cette candidature » a-t-il déclaré sans rire. Un grand moment de télé-réalité. Un sacré « déconfineur » la « Merluche » Trop drôle. Il l’est encore un peu moins que notre « Jojo » (Marchais) des années quatre-vingts, mais l’effort est louable. Tous aux abris d’en rire pour un couvre-feu hilarant. Beaucoup moins anxiogène que celui bien sûr en vigueur dans notre pays. Même si le « professeur » Olivier Véran nous a annoncé la perspective d’un léger frémissement favorable l’évolution de la crise pandémique. On en accepte bien volontiers l’augure. Un bout du tunnel autrement plus sérieux.

En attendant le seul grand de ce monde avec le président Poutine à ne pas avoir reconnu la victoire de Joe Biden, passe ses journées au golf. Qu’il y reste…Bienvenue au…club des indésirables! Heureusement encore qu’il existe des images de « l’exil » virginien et sur les greens de Trump, car on en serait à se demander où il est passé. Il ne va tout de même pas nous refaire le coup fumant de juin 68 du général, avec une « fuite » presque aussi célèbre que celle de Varenne, vers un aussi mémorable Baden-Baden et sa rencontre avec le général Massu , transformée à la sauce yankee en… »Biden-Biden »…

PS: Je ne saurai que conseiller aux téléspectateurs ce soir sur France 2 de suivre le second volet de la série consacrée à un de Gaulle intime interprété remarquablement au niveau de la voix et des mimiques par le comédien des « Petits meurtres d’Agatha Christie » Samuel Labarthe et l’épatante Constance Dollé, dans le rôle de « Tante » Yvonne, déjà vue comme l’une des héroïnes marquantes en résistante communiste dans la série à succès et grand moment de télévision « Un village français » diffusé là aussi sur une chaîne publique. Et là, en la circonstance, après le succès d’audience des premiers épisodes, le général devrait encore faire un « carton » de télévision. Il en avait l’habitude lors de ses mémorables conférences de presse. Chacun se souvient toujours des grands événements, en règle…générale annonciateurs de mauvaises nouvelles. A titre personnel je rentrais du collège lorsque j’appris la disparition du Libérateur de la France. Un souvenir inoubliable. La lumière du général, elle. n’est pas prête de s’éteindre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :