Bien joué! Des raisons d’espérer…

Ce n’est pas nouveau à Evreux, le feu couve un peu plus entre les associations de commerçants entre elles et les indépendants où l’on ne s’envoie pas que des fleurs …Non pas par le réseau traditionnel Interflora mais bien au moyen des réseaux sociaux où l’on s’écharpe et communique beaucoup. Règlements de comptes commerciaux à « 0k-sur-Iton » sur fond politique. Les élus de l’opposition ne sont pas les derniers à jouer les fleuristes de circonstance. Envoyez le bouquet de chardons! Quoi de plus naturelles pour des fleurs, même et surtout notamment pour une commerçante spécialiste du jean qui ne laisse pas sa part aux chiens lorsqu’il s’agit d’attaquer. Et de mordre. Au figuré il va sans dire pour les morsures. Elue municipale la jeune femme, privée de sa boutique de vêtements redouble néanmoins d’activité pour tailler…un short (même si ce n’est plus trop la saison) aux opposants de son maire préféré! C’est pour qui les ourlets et les revers de pantalon ? Et la veste future pour être complet ?

Du sur-mesure que l’on constate au plus haut niveau national où Bercy s’active en coulisses afin de permettre au petit commerce de proximité de pouvoir participer au fameux « Black friday » . Nous voilà sous la coupe depuis déjà plusieurs années de cette surchauffe de la consommation le dernier week-end de novembre. Une invention qui comme l’horrible Halloween nous vient des Etats-Unis. On nous prend vraiment pour des dindes! Normal puisque cette frénésie commerciale intervient au même moment que la célébration yankee de « Thanksgiving », née en 1863 sous la présidence d’Abraham Lincoln et baptisée journée « d’Action de grâce » ou de façon plus triviale celle de la dinde, prélude à la journée plus récente des soldes d’exception. Qui ont mis un certain temps à traverser l’Atlantique. Son engouement dans la vieille d’Europe ne date que de quelques années.

Le désormais probable décalage d’une semaine de ce « vendredi noir » n’est évidemment pas accepté néanmoins par nombre de commerçants arc-boutés sur ces trois jours qu’ils jugent essentiels pour leur survie dans cette année désastreuse. Et aux dates initialement prévues! Jusqu’au coup de poker du patron de Bercy.

Il semblait pourtant alors hors de question de reporter la grande nouba commerciale début décembre alors que le Grand argentier de Bercy proposait précisément une réouverture des commerces (hors bars et restaurants) le 28 mais un décalage d’une semaine pour l’ensemble des enseignes, grande distribution comprise après des négociations serrées. Qui vont encore se poursuivre ces prochaines heures avec les géants du E.Commerce. Première bonne nouvelle le feu vert d’Amazon hier soir à un report au 4 décembre. Un premier pas d’importance pour parvenir à un accord. Un très joli coup gagnant à la fois pour le ministre de l’Economie, les petits commerçants qui voient là un message d’espoir et le géant Amazon qui se refait une certaine virginité en se faisant une pub d’enfer! Formidablement bien joué et en plus gratis! Avec à la baguette un patron « maître du monde » invité du 20 heures sur TF1 qui rend justice comme il y a très longtemps l’un de nos rois sous son chêne. Oserait-t-on nous prendre pour des glands ? Et un grand perdant le Premier ministre, Jean Castex semble-t-il borduré par son ambitieux ministre, plutôt habile à la manoeuvre ces derniers jours.

L’ancien député d’Evreux, Bruno Le Maire, qui puise depuis six mois sans compter dans son bas de laine pour sauver l’entreprise France parviendra-t-il néanmoins à un compromis définitif ? Il joue évidemment gros dans cette affaire. Ça peut-être le jackpot en terme de popularité ou à l’inverse un revers bien coupé et sévère. Alors qui au final se fera tailler un « costard » ? Le dernier mot appartiendra de toute façon au « tailleur en chef » Emmanuel Macron, lors de son intervention mercredi ou jeudi de la semaine prochaine.

Mais le cœur est-il vraiment à la fiesta dans l’esprit des consommateurs ? Et surtout dans celui de leurs portefeuilles ?

Il l’est de tout évidence depuis hier avec l’annonce d’un important marché pour un laboratoire pharmaceutique situé aux confins de l’Eure entre Evreux et Dreux, à Saint-Remy-sur-Avre, gros bourg en bordure de l’ancienne circonscription de Bruno Le Maire, qui, pour le compte de Pfizer, a été choisie pour assurer le conditionnement des vaccins contre la Covid-19. Avec à la clé une quinzaine de millions d’investissements et d’ores et déjà une cinquantaine d’emplois annoncés pour les prochains jours. Une bonne nouvelle pour le pôle d’excellence pharmaceutique normand très performant surtout autour du bassin d’emplois de Louviers-Val-de-Reuil-le Vaudreuil! Cocorico…

PS: Un joyeux anniversaire en direct! A l’issue de son interview à distance, sur BFM, sur le sujet de rendre obligatoire l’isolement des personnes positives au Covid et cas contacts, la députée Agir de Seine-Maritime, Agnès Firmin-le Bodo, a eu l’heureuse surprise ce matin de se voir souhaiter son joyeux anniversaire par le journaliste. Ce qui est quand même exceptionnel à l’antenne. Sacrée pistonnée Agnès! Les réseaux sociaux dont elle se sert avec une certaine efficacité pour son rôle de parlementaire et d’élue locale ne vont pas manquer de suivre! La députée du Havre qui devait enchaîner deux heures plus tard sur LCI, devrait en toute logique avoir pas mal de lecture aujourd’hui. Et ce ne sera pas un « Black friday ». Mais plutôt un « happy birthday » et Télé-friday »!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :