La résistance s’organise! Mais la vilaine « Reine des neiges » veille…

Poses de circonstance. Le visage défait. Pas un sourire. La posture grave. La situation l’impose. Bravo les commerçants d’Evreux. A l’invitation d’une photographe de Conches-en-Ouche, Ils ont osé enlever à leur tour le haut et le bas comme le relatait hier par l’image l’édition euroise de « Paris-Normandie », pour montrer leur ras le bol devant les conséquences gravissimes du second confinement. Entre autres une ravissante fleuriste dissimulée par un magnifique bouquet de fleurs blanches, un dos esthétique dans un cabinet de soins du corps et du visage, une reine des bijoux fantaisie, un trio de cafetiers sous pression à la carrure de rugbymen derrière leurs tireuses à bière ou un couple de commerçants tatoués. De partout ou presque. Il n’y a rien de mieux pour cacher une partie de son intimité. Enfin là, c’est affaire de goût! Le vieux carré blanc historique du petit écran n’est tout de même pas obligatoire. Avec un slogan tout trouvé « Quitte à être mis à poil par le gouvernement, on préfère le faire nous même ».

Je constate avec désolation que les commerçants havrais sont toujours à la traîne. Si l’on excepte l’initiative individuelle d’un coiffeur-barbier au poil. Et pourtant il ne manque pas de photographes professionnels talentueux (j’en connais au moins un, qui plus est à la tête d’une « asso » de commerçants) sur la place de la Porte océane pour bien illustrer sans la moindre vulgarité leur colère. Evidemment il se trouvera toujours des gens pour critiquer ce genre d’initiative médiatique qui arrive peut-être un peu tard. Il faut quand même un certain courage pour apparaître dans et devant le plus simple appareil…photo, sans le moindre masque en plus. Mais au final peu importe. Surtout que ces commerçants et leurs collègues vont devoir heureusement se rhabiller au plus vite pour accueillir à nouveau leurs clients. Un nouveau protocole sanitaire pour leurs magasins devrait être validé par le Conseil scientifique en début de semaine prochaine.

Ce n’est pas un hasard si le chef de l’Etat a avancé à mardi 20 heures son allocution annonciatrice selon toute probabilité d’une libération limitée au commerce de proximité en fin de semaine prochaine et d’un assouplissement du confinement. Jusqu’à quelle limite ? Et pas seulement géographique. Une commerçante ébroïcienne à la pointe du combat mais qui n’a pas été néanmoins jusqu’à enlever son jean ou sa jupe, emploie le terme bien choisi de « suffocation ».

L’état d’exaspération ne cesse en effet d’enfler. Les cafetiers et restaurateurs dont la situation devient insupportable sont à bout. Leur tête de turc prend de plus en plus les traits de l’homme de « Cro-Matignon » désormais surnommé par les mauvaises langues « La vilaine reine des neiges » . Le successeur d’Edouard Philippe dans la « caverne » et non «  »taverne » de Matignon n’entend pas les délivrer et libérer. Pas plus que le président. Et pas seulement ceux qui exercent en montagne dans les stations de sports d’hiver dont les deux premières semaines de la saison apparaissent sérieusement compromises. Surtout que le virus sévit tout particulièrement dans la région alpine. De quoi faire le bonheur des stations pyrénéennes ?

A défaut de prendre le maquis, des taverniers et aubergistes corses à l’appel de leur branche professionnelle ont déjà appelé à une résistance plus musclée sous la forme d’une désobéissance à plus grande échelle. Ils braveraient l’autorité du continent en rouvrant au plus vite leurs cuisines et comptoirs. Je plains à l’avance les forces de police et de gendarmerie qui seraient contraints de faire respecter les lois de la République. Car sur ce territoire, on a le sang chaud, même début décembre.

Et ce sera bien autre chose que les minauderies et les « pudeurs de gazelles » de certains députés du groupe majoritaire à l’Assemblée nationale les plus à gauche et très critiques à l’égard de la proposition de loi du ministre de l’Intérieur sur la » sécurité globale » qui risque de baisser au moins un côté de son pantalon! C’est très tendance…

Mais de là à crier à la dictature et d’atteintes scandaleuses à la liberté de la presse il y a plus qu’un pas: un fossé! Est-ce si scandaleux de limiter au maximum les risques encourus par les policiers livrés à la vindicte des réseaux sociaux qui livrent les identités de professionnels pas forcément coupables. Et même le seraient-ils en cas de bavures inadmissibles que ce lynchage n’est pas tolérable. Comme ne l’est pas davantage l’exigence d’une accréditation par les autorités pour les journalistes envoyés sur les manifestations. Les relations presse-gouvernement restent très urticantes sous le règne de Macron 1 er! Il faut aussi reconnaître que le chef de l’Etat et les députés macronistes (pour un certain nombre d’entre eux) donnent de leur personne pour qu’il en soit ainsi.

Pour ce qui relève toujours du commerce, l’appel d’Ajaccio pourrait être entendu et amplifié dans d’autres départements que la Corse plus calmes et a priori moins armés comme celui de l’Eure où la résistance semble aussi vouloir s’organiser. Le vent et surtout le vin pourraient être mauvais chez ces professionnels au bord du gouffre…

Magnifique pays (pas seulement la Corse) dans lequel ont peut acheter depuis vendredi un sapin de Noël mais pour les boules et la déco, il faudra encore un peu attendre! Comme pour le « Black friday » bien reporté d’une semaine pour permettre au petit commerce de participer. On devrait pouvoir s’en remettre!

PS: Le hasard de l’actualité bien triste veut hélas qu’un authentique grand résistant de la Seconde guerre mondiale, le secrétaire de Jean Moulin, Daniel Cordier, soit disparu hier à l’âge de 100 ans. Un grand monsieur devenu après la guerre galériste reconnu dans le monde international de l’art, s’en va. Il ne reste plus désormais qu’un seul compagnon de la Libération sur les 1.038 du général de Gaulle, Hubert Germain, ancien homme politique, député de Paris et ministre des PTT et des relations avec le Parlement. Le dernier des derniers héros reposera comme il a été décidé déjà depuis longtemps au Mont- Valérien, haut-lieu de l’histoire de la Résistance. La vraie….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :