Que la montagne était belle: vive la distanciation skiable! Tout schuss en « absurdie »…

C’est la dernière trouvaille géniale de notre président: il souhaite empêcher nos compatriotes à aller dévaler les pistes suisses et autrichiennes, voire espagnoles pendant les fêtes de fin d’année. Et le chef d’Etat d’annoncer en ce sens de la piste noire des mesures « restrictives et dissuasives ». Avec probabilité de contrôles aléatoires aux frontières (près de 600 kilomètres avec la seule Suisse!) et menaces de « quarantaine de sept jours » au retour! Du grand n’importe quoi. Histoire d’inciter fortement aussi plusieurs pays européens à prendre les mêmes mesures qu’en France. Halte aux « contaminateurs » en provenance des alpages suisses. Et de stations aussi populaires que Saint-Moritz, Zermatt, Verbier, Gstaad ou Crans-Montana, peut-être orphelines de nos plus grandes étoiles du monde du cinéma, du show-biz et du sport. Ce n’est vraiment pas une vie.

Pas sûr que le skieur Macron qui lui a plutôt ses habitudes du côté de Barèges, dans les Pyrénées, obtienne sa flèche ou chamois d’or de la « Poupoularité » chez nos voisins! Ce n’est pourtant pas gagné pour la concordance européenne.

Je ne suis pas davantage certain que ce coup de menton présidentiel soit de nature suffisante à caresser dans le sens du poil du bonnet les professionnels des stations de sports d’hiver qui, sauf miracle, resteront fermées au niveau de la totalité des remontées mécaniques et des bars et restaurants. Ce qui limite tout de même l’attrait des séjours à la neige! Qui tombe qui plus est à gros flocons . Il y a d’autant plus « avoir les boules » en regardant ces magnifiques paysages pour ceux qui devaient partir s’oxygéner à la montagne! « Quand te reverrais-je pays merveilleux ? » Et que les télés ne s’amusent pas à nous faire envie en rediffusant pour la énième fois les fendants « Bronzés font du ski »

Ce serait un supplice supplémentaire qui doit concerner bon an, mal an, 6 à 7 % d’heureux privilégiés pouvant s’offrir ces vacances parmi les plus onéreuses. A tire personnel j’aime bien prendre de l’altitude et déguster les oeufs à la neige non pas pour aller skier sur les hauteurs mais bien seulement pour emprunter les pistes piétonnières et rejoindre les terrasses bien ensoleillées là-haut sur la montagne. Si bien chantée, même si c’est celle de son Ardèche, par Jean Ferrat. Un cadeau musical encore à éviter pour ne pas remuer son crouton de fromage avec les…fils dentaires dans une bonne fondue savoyarde! De quoi vraiment remuer le couteau suisse dans la plaie. Boycottons le chocolat, les montres et pour ceux qui le peuvent les coffres-forts de Zurich et de Genève. Et un conseil pour ceux qui tenteraient de s’échapper de l’autre côté des Alpes: évitez de trop vous exposer au soleil, ca laisse des traces au niveau des lunettes! Le masque ne suffira pas pour cacher votre désobéissance.

Je voudrais bien savoir comment le maître de l’Elysée va s’y prendre pour inciter nos skieurs à ne pas choisir les pays encore libres de la moindre distanciation…skiable. Va-t-il remettre au goût du jour une nouvelle ligne de démarcation frontalière ? Et déclarer la guerre à la Confédération helvétique pas vraiment neutre dans cette concurrence déloyale et insupportable. Ils sont quand même gonflés nos amis suisses qui eux aussi ont connu encore récemment une forte poussée de fièvre au niveau de la propagation du virus.

Et si on empêchait pendant que l’on y est nos compatriotes à renoncer à leur rêve de bout du monde (nous avons le notre mais moins dépaysant à Sainte-Adresse) et à leurs plages paradisiaques ? Soyons solidaires, bordel. Vive les Français en France…Et nos troupeaux de salers, abondances, montbéliardes et tarines seront bien gardés. Il y a vraiment de quoi en faire un beau fromage… Et même une montagne comme le président!

PS: Des nouvelles politiques de l’Eure: le tribunal administratif de Rouen a débouté hier la demande du conseiller municipal d’opposition de Louviers, Philippe Brun, qui avait déposé un recours en annulation de l’élection de mars dernier, où le maire sortant, François-Xavier Priollaud (MoDEM) avait été élu dès le 1 er tour en recueillant sur son nom 52 % des suffrages. L’édile lovérien n’a pas davantage obtenu de son côté satisfaction puisque sa demande d’ inéligibilité de son adversaire de gauche pour une durée de trois ans, a été rejetée. Un partout, balle au centre. Et toujours au sein du Mouvement démocrate de l’Eure désormais présidé par le vice-président de l’Agglomération Evreux-Portes de Normandie, Driss Ettazaoui, élu avec 77 % des suffrages. MoDEM de la première heure, Driss Ettazaoui succède à la figure euroise historique du centre, Danielle Jeanne. Nul doute que le mouvement de François Bayrou et son nouveau président auront à coeur de faire valoir leurs idées et par voie de conséquence donc leurs places au sein du département et de la Région dans les perspectives des échéances électorales à venir…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :