Il n’avait pourtant pas cassé le vase de Soissons!

Il avait déclaré d’entrée « qu’il avait tout son temps ». Pour son opération déminage des dossiers les plus chauds qui fâchent et aussi pour cajoler la jeunesse. Ce n’est pas un hasard si le chef d’Etat avait choisi l’un des médias préférés des jeunes, le site de la toile, « Brut » pour parler cash comme il aime à le faire. Il ne peut pas s’en empêcher et là encore il a vraiment été « brut de décoffrage ». Jusqu’à mettre en colère les syndicats de police les plus droitiers qui n’ont pas goûté d’être montrés du doigt par le président, même s’il les a bien défendus par ailleurs. Il a osé parler « l’insolent » de violences, discriminations et de contrôles au faciès. « Je ne souhaite pas jouer au jeu du ni oui ni non, il existe des violences de policiers. Je n’ai pas de problème à répéter ce mot mais je le déconstruis aussitôt car c’est devenu un slogan pour les gens qui ont un projet politique ». On ne peut pas lui donner tort sur ce point. Et il enfonce le clou en osant tout autant admettre que « « On est beaucoup plus souvent contrôlé si l’on a une couleur de peau qui n’est pas blanche« . Que n’avait-il pas déclaré là? Aurait-il brisé le vase de Soisson ? Tout simplement une dose de vérité, même si elle n’est pas bonne à entendre et il n’y a pas besoin de se situer à gauche de l’échiquier politique pour honnêtement le penser.

C’est la réalité, même si les forces de l’ordre ne sont pas forcément toutes coupables, si ce n’est de répondre précisément à leur hiérarchie. Qui leur demande de contrôler une cible susceptible d’être davantage soupçonnable notamment de compter parmi eux des sans-papiers, voire, pire pensée, des délinquants potentiels. Même s’il n’existe pas et c’est heureux de classement ethnique dans ce domaine. Qui existe en Angleterre et que plusieurs syndicats, toujours les mêmes, réclament. L’ex-Défenseur des Droits, Jacques Toubon, et ancien ministre de la Justice et compagnon de route de Jacques Chirac, avait mis en lumière que selon des chiffres d’une étude datant de 2017, les probabilités pour un « noir ou un arabe » de se faire contrôler étaient vingt fois supérieures à celles des autres. Vrai ou faux ? Il n’existe pas pour autant de racisme systémique dans la police.

Il faut croire pour ses syndicats (pas tous) « qu’un président ne doit pas dire ça ». Des « propos honteux et injurieux » jurent-t-ils, telles des vierges effarouchées et « bafouées dans leur honneur » dénonçant ce projet en janvier prochain de création de plateforme de discrimination. Encore un coup de com s’ajoutant à d’autres ? Un essai, il y a un peu plus d’un an, n’avait pas connu un grand succès.

S’il est louable, et je ne m’en prive pas de mettre régulièrement en avant le mérite de tous ces policiers au bord du « born-out » avec tout ce qu’ils supportent et prennent comme coups…à tous les niveaux, ils n’ont pas autant tous les droits! Et surtout pas celui de faire régulièrement de la surenchère aussi politique que corporatiste pour faire plier la place Beauvau. Et ce quel que soit son locataire, de gauche comme de droite. Tous les ministres de l’Intérieur sont passés par les fourches caudines et les cris répétés de ces syndicats parmi les plus puissants et réactifs de France. Trop d’ailleurs, peut-on le regretter…dans certains cas!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :