Soirées pyjama et dindes et chapons transformés en…pigeons et coquelets de fin d’année!

La culture sous cloche jusqu’aux vacances…pascales ? Nous n’en sommes heureusement pas là. Vivons d’espoir. Le peuple de « gaulois râleurs et réfractaires » aurait-il été victime d’une modification génétique subite d’une redoutable efficacité ? On nous l’aurait changé ? Cette transformation a pour nom tout simplement la « trouille » du lendemain avec cette épidémie qui se prolonge d’une façon inexorable et qui pourtant nous prive de tant de libertés.

C’est finalement peut-être rassurant d’une certaine façon même si « ça gueule très fort surtout chez les opposants politiques, qui en dépit des circonstances, se régalent.

Reste une évidence, plaisante ou pas, la majorité silencieuse domine très largement.

Ce n’est pas celle qui vocifère sur les plateaux de télévision ou dans les rues. Ce n’est pas non plus celle des donneurs de leçons qui depuis six mois se délectent et qui savent tout. Toujours mieux que les autres.

L’enquête d’opinions réalisée dans la foulée des « joyeuses nouvelles » du nouveau présentateur du journal de 18 heures, Jean Castex, de plus en plus surnommé et brocardé en Gargamel, a démontré en effet une très large de majorité, supérieure à 70 % de sondés favorables aux dispositions retenues. Et même pour le couvre-feu du 31 décembre. C’est dire. Les chiffres donnent aussi une majorité, certes plus faible, en faveur de la non-réouverture des espaces culturels et sportifs. Les grandes victimes des fêtes de fin d’année. Sacrifiées sur l’arche de…Noé! En plein naufrage. Il s’est même trouvé en plus un acteur-réalisateur, Mathieu Kassovitz, l’auteur de « La haine » pourtant peu soupçonnable d’être un inconditionnel du pouvoir actuel, à « oser » déclarer que « les salles de cinéma n’étaient pas essentielles dans la situation actuelle ». C’est ce que appelle nager courageusement à contre-courant dans le monde du cinéma et des spectacles très majoritairement marqué à gauche. Il va même jusqu’à fulminer contre ses petits camarades de plus en plus intermittents du spectacle en dénonçant une « forme d’ego mal placée ». Un autre réalisateur, Fabien Ontoniente, amateur de foot patenté à qui l’on doit notamment la trilogie des « Camping » sans employer les mêmes mots, partage le même avis. Des voix dissonantes dans l’orchestre des « pleureuses ». Dont on peut néanmoins comprendre la colère. Comme celle des hôteliers-restaurateurs et cafetiers. Qui « morflent » tout autant.

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, la plus populaire du gouvernement devant Bruno le Maire, n’a pas bien sûr caché que « cette décision représentait un crève-coeur mais qu’il fallait en passer par là. Ne pas le faire, c’est éventuellement se retrouver dans la situation de tout refermer dans les premiers jours de janvier après les fêtes. Et là on assassinerait la culture ».

Déjà qu’elle est sérieusement patraque, pour ne pas dire plus, après tous ces longs mois de souffrance. Une clause de revoyure a été lancée pour le 6 janvier pour la fixation de la date de réouverture. La semaine suivante si…le rebond épidémique ne se confirme pas dans les prochains jours. Pour soulever la cloches des assiettes de certains restaurants il faudra faire preuve encore davantage de patience. Dur, dur, Comme pour une classe peut-être oubliée, celle des étudiants dont on ignore encore la date de rentrée physique comme celle de l’ensemble des personnels des universités.

On peut réellement parler d’une génération sacrifiée qui souffre terriblement. Une souffrance pas seulement liée à l’impossibilité pour eux de faire un peu la fête le 31 décembre au soir. Ils ne l’auraient pourtant pas volée avec modération et raison, bien sûr… Ils devront à la Saint-Sylvestre se contenter d’une « soirée-pyjama » en petits comités. Et pour leurs aînés au menu des réveillons on goûtera davantage aux coquelets et pigeons qu’aux dindes et chapons! A moins bien sûr d’aimer les restes…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :