Quel « barnum » autour d’un président déclaré positif!

C’est grave docteur ? Oui assurément mais pas forcément pour celui auquel on pense spontanément. La « connerie » à dépassé les bornes du possible aujourd’hui dans le milieu médiatique et médical avec toute cette avalanche d’infos liées à la positivité au COVID 19 du président.

Que d’histoires autour des repas de travail du président de République et de ses hôtes pris ces derniers jours dans la salle des fêtes qui peut accueillir jusqu’à 700 personnes. Nous étions bien éloignés du compte. Entre une dizaine et une vingtaine de personnes.!Un drame absolu et un mauvais exemple donné par ce roi tout puissant qui exige de ses sujets, fidèles ou pas, de se tenir à bonne distance et pas plus de six à chaque fois ? A combien de reprises avons-nous entendu depuis des heures ce reproche d’imprudence supposée et bien maladroite du président de la République!

Un vrai festival de polémiques faciles avec bien sûr un sommet avec toutes ces interrogations autour de l’identité des cas contacts du chef de l’Etat. Qui a pu refiler le mistigri au puissant monarque ?’Tous les fins limiers des rédactions sont aussi sur les dents pour dénicher les potentielles victimes.

Et bien non, le statut et les obligations d’un chef d’Etat que l’on aime ou pas, ne sont pas tout à fait les nôtres. Ce n’est pas pour autant qu’il est un Jean foutre, d’autant qu’il se prénomme Emmanuel.

L’homme est suffisamment « attaquable » pour que l’on ne se goberge pas jusqu’à plus soif sur ce souci de santé passager comme en ont connu bien des présidents et chefs de gouvernement à travers le monde depuis six mois.

Que de proportions ridicules prises par ce fameux dîner de la majorité présidentielle jugé trop risqué. Ça dépasse l’entendement. Quel barnum autour aussi des gestes tactiles répétés du « chef »même en temps de pandémie. Mieux vaut en rire que d’en pleurer.

Ca va néanmoins donner des idées à nos compatriotes qui seraient bien tentés d’avancer l’idée de dîners de travail les 24 et 31 décembre. Pourquoi ne pas imiter le chef d’Etat? Puisque lui a le droit de passer outre les obligations des français pour qui le couvre-feu démarre à 20 heures. Restons sérieux!

Pour une fois que l’hôte du « château » est déclaré positif par tous ces braves commentateurs qui, pour les plus anciens, autres temps autres mœurs, n’ont pas fait preuve de la même transparence et exemplarité de l’information sur l’état de santé de plusieurs de ses prédécesseurs à la tête du pouvoir. Pour reprendre une bonne vieille expression « tout ce qui est excessif est insignifiant ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :