« J’ai tout de suite vu que c’était elle! » Un rêve made in Normandie…

C’est ce qu’on appelle être sous influence. Ce n’est pas de ma faute! A défaut de départ du « Vendée-Globe »dont j’ai été privé pour cause de Covid-19, il y a un peu plus d’un mois, je me suis retrouvé devant mon poste en direct du Puy-du-Fou, pour un autre final à suspense. J’ai seulement quitté le dernier carré de mon bateau, pour rester dans la vague, et la présentation des quinze finalistes de l’élection de Miss France, pour rentrer vraiment dans le match. Et là, le coup de foudre fut immédiat. Il a suffit d’un seul regard d’une grande intensité hélas! pas partagé.

En très grand connaisseur, je plaisante (vous me permettrez mon immense modestie!) j’ai aussitôt flashé sur notre miss normande, Amandine Petit. Le hasard mais surtout la beauté de cette étudiante originaire d’une petite bourgade située près de Caen, dans le Calvados. et supportrice du Stade malherbe de Caen. Personne n’est parfait…Mes encouragements d’hier lui ont porté chance alors que…nous ne nous connaissions pas encore il y a quelques heures.

Et dire que la princesse couronnée se destine à diriger une structure d’accueil de personnes âgées! Je veux bien, bon prince, réserver ma place de façon anticipée et partager ce plaisir avec quelques copains.

Que de jolies poupées régionales comment aimaient les collectionner les petites filles autrefois. Alignées dans une vitrine qui ne vous fait pas spécialement rêver! La mode est passée et bien dépassée. Mais là, quelle différence avec cette élection du centenaire rehaussée par la présence d’anciennes miss couronnées dont la doyenne du jury, pas loin de quatre-vingts printemps. Mais toujours très agréable à regarder! Dont ma « chouchoute » Linda Hardy, qui est loin d’être cinquantenaire, devenue comédienne, notamment dans le rôle de « Clémentine » dans le feuilleton quotidien « Demain nous appartient ». Une apparition souvent bouclée sur le petit écran.

Avec l’âge, c’est curieux je reconnais ne pas être insensible au charme des coiffures « afro » et toutes en bouclettes. Peu importe la couleur. Les intéressées, elles ne sont pas si nombreuses que ça, se reconnaitront peut-être! On aime toujours ce que l’on a perdu: une belle chevelure volumineuse! Encore que pour ce qui me concerne, ça n’a jamais existé…

Après le rêve, la réalité. Plus triste celle-là, même si elle concerne d’autres jeunes femmes mais qui elles courent plutôt derrière un ballon sur un pré vert, un rectangle de pelouse pas vraiment poétique pour un scénario prévisible depuis plusieurs semaines: l’éviction de l’entraîneur des footballeuses du HAC, club de première division. Thierry Uvenard, élu sur la liste d’Edouard Philippe en juin dernier, n’a pas eu la même chance. Deux montées successives au sein de l’élite et tout est oublié d’un trait, faute de résultats. C’est la loi du genre dans le monde sportif. Pas de pitié. Adulé un jour, rejeté comme une vulgaire chaussette le lendemain. Un fait davantage méprisable que reprisable.

J’aurai évidemment préféré une ébroïcienne ou une havraise. Mais bon, on préfère jalousement les garder pour nous. J’ai su dès le premier coup d’oeil que ce serait elle. Ma reine d’un soir cathodique. Même si j’avoue que dans mon plan B, comme (n’allez pas vous méprendre )… beauté, je me serai bien laissé tenté par Aurélie, le prénom de ma fille, la…majestueuse cigogne alsacienne et sa chevelure afro blonde. Et des yeux transparents qui ne vous laissent pas transparent et indifférent même devant votre écran. A très bonne distance et avec de sacrées barrières, malheureusement!

L’ancien défenseur du HAC a payé au prix cher la dernière place provisoire de son équipe. Peut-être rejoindra-t-il le banc de son club de coeur comme adjoint du futur…entraîneur du HAC, car le titulaire actuel, Paul le Guen, au palmarès pourtant flatteur, avec les pitoyables prestations de ses joueurs, n’est pas à l’abri de faire ses valises. L’un de ses collègues aussi prestigieux de par son palmarès de joueur et entraîneur, Laurent Blanc, lui, va faire les siennes pour rejoindre le club à la réputation…planétaire, comme le football de ce pays hôte de la prochaine coupe du monde (un choix scandaleux) Al-Rayyan, sixième de son championnat. Et dire que l’ancien sélectionneur de l’équipe de France et entraîneur de Bordeaux et du PSG avait juré qu’il ne reprendrait qu’un banc à la seule condition que cela soit un grand d’Europe! Ses prétentions ont sérieusement été revues à la baisse depuis quatre ans, époque de son éviction du club parisien. Il ne sera pas trop dépaysé en retrouvant ses dirigeants de la famille royale qatarie, qui…bon prince, lui avait « abandonné » un petit chèque de 28 millions d’euros. De quoi tenir un peu de temps et s’acheter des clubs de golf (sans e) son autre passion sportive.

Elles gagnent beaucoup moins sur le terrain mais elles n’en sont pas moins des championnes. Et je l’espère victorieuses ce dimanche pour un second titre européen consécutif face à la redoutable équipe de Norvège. Une finale de rêve entre les deux sélections qui sont au hand ce que représentent les français et brésiliens au football. Allez les filles. Les dirigeants du HAC féminin, mais pas seulement, sont derrière vous, mes amis Jérôme et Antoine…même si leur coiffure « afro » laissent à désirer et Oumou, l’ancienne championne havraise devenue co-présidente et élue municipale (adjointe aux affaires scolaires) qui est de très loin davantage dans les standards au nveau de la coiffure, sont prêts pour faire la fête…Bon match.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :