Le cadeau chic des fêtes de fin d’année: la trousse de bricolage!

Il ne manquait plus maintenant qu’un virus mutant ayant son passeport anglais, » hors de contrôle » selon le ministre de la Santé britannique. La perfide Albion nous la rejoue à l’envers. Les restrictions se durcissent sérieusement sur le vieux continent où les interdits se multiplient. Ca ne bricole plus dans la plupart des pays dont les dirigeants ont été gâtés avant l’heure pour les fêtes en recevant en cadeaux des trousses de bricolage pour jouer du serrage de vis le plus absolu. Et chez nous, les mêmes qui braillent contre le scandale des fermetures de magasins, restaurants, cafés, salles de sports et spectacles, des remontées mécaniques dans les stations de sports d’hiver, sont les premiers de cordée pour reprocher maintenant au gouvernement son prétendu laxisme. On n’aurait jamais dû ouvrir les vannes pour Noël, entend-on ici et là. Le sentiment de liberticide à marche forcée s’est transformé en seulement quelques jours en laxisme à tout crin! Tout va donc au plus mal, les nouvelles sont de plus en plus sombres. On se croirait revenu au temps du blocus continental sous Napoléon! Qui se termina mal sous le Premier empire avec son exil à l’Ile d’Elbe. Son très lointain successeur, Emmanuel Macron, s’est lui déjà exilé mais beaucoup moins loin à la campagne pour cause d’isolement lié à la Covid-19.

Le pire dans cette affaire, c’est que…notre président va aujourd’hui fêter son 43 e anniversaire, tout seul ou presque, dans sa retraite de la campagne parisienne, à la lumière d’une seule Lanterne, certes qui dispose tout de même de quelques commodités. Ce n’est pas la cabane au fond du jardin que chantait Cabrel. Encore patraque, il ne pourra même pas s’offrir une partie de tennis. Et échanger quelques balles avec son ancien vieil ami et « agent de surveillance » Alexandre Benalla, qui n’aurait pas été de trop pour vaincre le virus avec ses petits bras musclés.

Mais rassurons néanmoins nos compatriotes: le président est sous bonne garde. Bien à l’abri…d’un drone inquisiteur qui tenterait d’échapper à la vigilance de la sécurité élyséenne pour immortaliser quelques instants d’intimité du chef de l’Etat avec ses visiteurs du soir ou de la journée. Un objet volant bien identifié jouant les les « filles de l’air » sous pavillon… »Voici » ou « Closer ».

A propos de compagnies people, je crains que notre si belle Miss France « made in Normandie » soit victime de tentative de…récupération politique. Elle en aura reçu des témoignages d’affection depuis minuit samedi, pendant que sa première dauphine, miss Provence dénommée April, était d’une façon odieuse victime d’insultes antisémites sur les réseaux sociaux.

C’est tout juste si on ne demande pas à la nouvelle reine de beauté de se lancer dans une nouvelle élection dès 2022 (elle sera alors libre). Comme moi pour l’assister bien modestement dans son Tour de France.

Trop tard hélas en revanche pour le « Duc de Normandie », Hervé Morin, qui devra patienter six ans et son éventuel nouveau couronnement pour attirer dans ses filets de pêche électorale notre nouvelle majesté. Une ancienne miss, Elodie Gossuin, s’y était essayée (en politique) il y a une vingtaine d’années. Une élection régionale en Picardie, sans grand lendemain.

En attendant, Amandine risque d’avoir un agenda très chargé sur ses terres en particulier normandes. Elle ne va pas manquer en effet d’être sollicitée par ses loyaux sujets, maires, députés et autres élus et présidents des comités des fêtes qui vont se battre ces prochains mois (si tout va mieux!) pour l’accueillir et couper le ruban en si belle compagnie: la fête du Ventre à Rouen, celle de la pomme à Conches-en-Ouche, les courses hippiques à Evreux, la fête du hareng dans l’Eure et en Seine-Maritime, la foire Saint-Michel à Louviers, la moule de bouchot dans la baie du Mont-Saint-Michel, côté Manche bien sûr (c’est pourquoi j’exclue d’autorité Cancale pour l’huître la déplaçant à Saint-Vaast-la Hougue ou Veules-les-Roses, le bulot à Granville et…la Sainte-Anne à Bricquebec, dans la Manche.

Sans oublier l’ouverture d’une nouvelle unité industrielle de caramels à Isigny-sur-Mer. Ou la fête des…bretons au Havre ou la découverte de la plaque d’une nouvelle salle au magnifique musée de Fécamp dédié notamment aux « Terre-Neuvas » et à la pêche, l’un des plus beaux de France! Je lance d’ores et déjà un appel à la dynamique « mairesse » de Fécamp, prénommée Marie-Agnès pour faire le nécessaire. Merci d’avance, Madame…pour votre aimable invitation!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :