Pourquoi pas un test…chocolaté obligatoire ?

Un peu de dérision dans ce monde où les mauvaises nouvelles succèdent aux mauvaises! Les drames aux drames. Dans l’attente que l’on referme le plus vite possible cette « annus horribilis ». Qui restera hélas! dans bien des mémoires. J’invite tous mes amis à se livrer à un test sans risque (ou si peu) soit disant imparable avant de partager ou pas la dinde et autres mets avec vos proches au premier réveillon. Pour le second ce sera davantage une soirée pyjama en encore plus petit comité pour cause de couvre-feu. Ne sera-t-il pas en effet « suicidaire » de se jeter dans la « gueule du loup » des forces de police et de gendarmerie avec en supplément le risque de présenter une alcoolémie positive ?

Rien ne vaut en effet une bonne dose et non overdose de chocolat à renouveler plusieurs fois par jour pour évaluer si vos facultés de goût ne sont pas trop atteintes pour un possible virus. Si vous…sentez (l’odorat est aussi très important) que le goût aussi, vous échappe, dirigez-vous vers le laboratoire le plus proche de votre domicile.

En attendant dans plusieurs mois les deux doses de la vaccination qui va démarrer dimanche dans les EHPAD.

Plus sérieusement, la température au niveau du thermomètre est un peu montée ces derniers jours sur l’utilité et la réussite de l’opération tests massifs sur l’agglomération havraise. Comme d’habitude chacun y a été de son propre commentaire ou couplet vindicatif ou pas. Un bide selon les uns, une belle réussite selon les autres…plus positifs!

Toujours le verre ou plutôt le flacon à moitié plein ou vide en attendant la vaccination qui fort heureusement ne sera pas rendue obligatoire. Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’il faille applaudir à la réaction de quelques « abrutis » qui, pour des raisons uniquement politiques (ils ne peuvent évidemment pas le reconnaître) refusent par purs sectarisme et opposition bête et bornée, l’idée de cette vaccination. On peut y être opposé mais au moins pour des raisons valables. Et non pas seulement pour s’opposer au gouvernement et au chef de l’Etat. La pire des « conneries »!

En attendant, le maire du Havre, Edouard Philippe, lors de son point d’actualité hebdomadaire vidéo sur la situation épidémique, s’est fait l’écho dans un premier temps de son inquiétude sur les chiffres d’hospitalisations de nature dans les prochains jours à peut-être faire monter une pression encore plus lourde sur les personnels hospitaliers. L’occasion aussi de dresser un bilan de cette opération prolongée sur six jours et de donner un « mauvais point » à la presse locale » (qu’il n’a pas l’habitude de mettre en cause) pour sa vision chiffrée de cette semaine. »J’ai une approche radicalement différente. Ce dépistage massif a fait déplacer 30.600 personnes. Soit 6 fois plus que sur les sept dernières semaines. 340 personnes y ont été dépistées positives et par voie de conséquence isolées » a-t-il déclaré.

Des chiffres aussi mis en exergue par la députée, Agnès Firmin le Bodo, très fâchée et amère sur les commentaires entendus à la suite de cette opération qui de toute façon n’aura pas été inutile, même si la date choisie n’était peut-être pas la meilleure. Certains hésitant peut-être le cas échéant à risquer le moindre isolement.

Inutile, la décision du Conseil d’Etat, liée à l’utilisation, entre autres de drones en surveillance des manifestations violentes avec notamment les black blocs dans les manifestations, l’est probablement bien davantage.

La plus haute juridiction française ne voyant pas encore de base légale pour cause de non vote encore de la loi de sécurité générale, a sommé le préfet de police de Paris, de surseoir immédiatement à l’utilisation de cette surveillance par la voie les airs.

A quoi joue vraiment cette institution composée pour partie de juges politiques ? Qui osent parler d’atteintes aux libertés de manifester! Ca peut se discuter…sans tout casser!

PS: Condoléances attristées aux trois familles de gendarmes qui, dans l’exercice de leur devoir, ont perdu la vie dans un village du Puy-de-Dôme, Saint-Just (le très mal nommé) alors qu’ils intervenaient pour une violence sur conjoint.

La victime (heureusement saine et sauve) s’était réfugiée sur le toit pour échapper au forcené, qui, dans la foulée, a fait feu en touchant les premiers gendarmes et incendié son habitation.

Leurs collègues venus en renfort ont eux aussi essuyé des tirs nourris aux conséquences mortelles pour trois d’entre eux. Le drame dans toute son horreur.

Le fou furieux et meurtrier qui était armé jusqu’aux dents et muni d’un gilet pare-balles a été retrouvé mort dans son véhicule.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :