Champagne et pudding pour un « bye, bye » l’Angleterre! La bûche finale a été évitée…

Le cheveu en bataille, les pouces en l’air, le Premier ministre, Boris Johnson, en était presque à exulter de joie hier avec la signature d’un accord pour le Brexit. Un coup de force politique historique réussi pour le locataire du 10 Downing Street. Un compromis a priori gagnant-gagnant, pour lequel il faut aussi féliciter le « french » commissaire de Bruxelles, Michel Barnier. Chaque camp crie victoire. Un « no-deal » aurait eu un effet dévastateur pour la libre circulation des marchandises et des citoyens entre le Vieux continent et la Grande-Bretagne. Une horreur pour le commerce et le « business ». « My god ». Certes, quelques sources d’inquiétudes demeurent encore. Surtout pour nos pêcheurs normands du Havre, Dieppe, Fécamp, ancien port historique des Terres-Neuvas, du Treport et tous leurs collègues, dans un délai de cinq ans et demi, perdront 25 % de leurs possibilités de captures dans le eaux territoriales britanniques. Ca aurait pu être plus catastrophique. La soulagement est de mise avec un gros soupçon de prudence néanmoins pour que la…marée soit vraiment belle.

Ces futures restrictions ne représentent tout de même pas rien même si l’Europe a rassuré le monde de la pêche. Il y aura des aides pour compenser cette perte. Il faudra bien sûr également lire de plus près les 2000 pages du traité (qui en revanche pénalise les étudiants et pas seulement ceux d’Erasmus) pour être encore davantage rassurés.

Nos vignerons champenois ont dû néanmoins faire sauter les bouchons avant l’heure. Ils jouaient en effet gros car les sujets de sa gracieuse majesté sont les premiers acheteurs et consommateurs des pays européens de notre précieux nectars à bulles. Et que dire des menaces de grosses taxes pouvant mettre à mal notre balance commerciale. C’est bien connu aussi que c’est un métier dur du côté d’Aÿ, d’Epernay et Reims pour les hommes. La preuve avec toutes ces marques commerciales dirigées par quantité de…veuves.

Plus sérieusement ce premier réveillon de fin d’année a eu en revanche un goût de…bouchons très déplaisant, voire cauchemardesque, pour des milliers de « routiers sympas » bloqués de l’autre côté du Channel, à proximité de Douvres, Dover chez nos amis anglais! Dans l’attente de se faire tester, notamment par des pompiers français venus en renfort, avant de pouvoir rejoindre leur pays d’origine. Toux ceux qui sont restés bloqués n’ont pas connu un autre Douvres, la Délivrande celle-là, petite localité « made in Normandie », située à une dizaine de kilomètres de Caen. C’est pour quand la délivrance pour tous ces travailleurs laissés à l’abandon sur des kilomètres en bordure de routes accédant au tunnel sous la Manche et « parqués » sur une piste d’aérodrome désaffecté. Une drôle d’image subliminale avant de prendre leur envol!

C’est un autre envol qu’a pris hier pour un voyage sans retour le coach allemand du PSG, Thomas Tuchel, invité à faire ses valises, après un début de saison poussif. « Auf wierdersehen », herr Tuchel. Qui va tout de même partir de la capitale avec un gros chèque de ses dirigeants qataris. Il y a pire comme étrennes. » Bienvenudo «  à son probable successeur argentin, Mauricio Pochettino, un ancien joueur du PSG, en recherche d’un club depuis son éviction il y a plus d’un an d’un autre club de la capitale londonienne celle-là, à Tottenham.

Un autre déparquement est prévu dans ce mercato footballistique du côté de Nantes-Atlantique (anciennement appelé Château Bougon, cela ne s’invente pas!) avec l’arrivée dans un contexte très tendu de l’ancien coach controversé du onze tricolore (pourtant finaliste d’une coupe du monde). Le « Raymond » du football français, 69 ans, aux fraises…bretonnes, où il réside depuis pas mal d’années, et devenu consultant télé, a été rappelé sur un banc pour tenter de ranimer une équipe en perdition. Bon courage Monsieur Domenech, pour ces probables quelques mois en compagnie d’un président, Waldemar Kita, très gourmand en entraîneurs depuis sa reprise du club de Loire-Atlantique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :