Déjeuner, méga-teuf et passe-montagne!

Vous aviez aimé les repas élyséens de l’…Avent (Noël), qui, en petits comités, avaient suscité quelques « vagues » polémiques, et là sans rien demander à personne on nous remet le couvert médiatique entre deux vaccinations, une possible troisième couche de confinement et après la tempête, la neige. En couche épaisse aussi surtout dans le Massif central. Tout ce qui tombe du ciel n’est pas forcément béni.

Pour cette fois-ci un rendez-vous en tête-à-tête entre un conseiller de l’Elysée, un ancien journaliste de gauche (presque un doux euphémisme) passé chez Emmanuel Macron il y a un peu plus de trois ans, Bruno Roger-Petit qui rétrogradé, s’occupe encore néanmoins des discours mémoriels du président et une…belle blonde. Pas n’importe laquelle. En l’occurrence Marion Maréchal, la petite-fille de qui vous savez. Pour un déjeuner dans une brasserie parisienne, « commis » (de cuisine) le 12 octobre dernier. Au vu de tout le monde. Bonjour la discrétion. Voulue de toute évidence par le duo. Si le premier pouvait largement passer inaperçu, compte tenu de sa notoriété toute relative, la seconde, elle, pouvait difficilement échapper au radar. La « photo » a dû parvenir très tardivement dans les rédactions parisiennes! Un problème de courrier ? L’honneur est sauf, c’est quand même le monsieur qui a réglé l’addition en bon gentleman, en attendant peut-être celle de son patron s’il n’était pas prévenu.! Ce dont on peut douter à partir où ce déjeuner post second confinement se déroulait dans un lieu public.

C’est ce qu’on appelle une info de la plus grande fraîcheur! Bien digérée depuis tout ce temps.! Il n’en fallait pas plus pour alimenter la machine à scandale. Bien puérile.

Comment un proche conseiller du maître de l’Elysée peut-t-il déjeuner et converser avec l’ancienne députée du Front national du Vaucluse, une « diablesse » s’insurgent quelques marcheurs de la première heure et des élus de la majorité. Horreur et damnation. Les plus critiques de la France Insoumise ironisant sur ce « rencard » et même cette « passoire ». Pour autant il n’était pas question de bonnes pâtes même au goût de truffe.

Le premier adjoint socialiste d’Anne Hidalgo, un autre Emmanuel; Grégoire de son nom, ayant même été jusqu’à ce trait d’humour : « Maurras et Pétain n’étaient pas dispos ». Vous imaginez si ça avait été Eric Zemmour, qui quelques semaines plus tôt, avait levé son verre et ses couverts avec son ami Xavier Bertrand. Ce qui à l’époque avait suscité une polémique toute aussi ridicule. La connivence entre politiques et journalistes ne date pas d’hier. Il y en a même qui…couchent! Exclusivement à Paris, bien sûr. Les provinciaux savent se tenir!

A quand une police des repas ! C’est amusant…

Ce qui n’est pas vraiment le cas d’une…méga-teuf mise sur son mauvais pied par la star du ballon rond du PSG. Toujours au top du top ce gamin pourri par l’argent (mais partageur) lorsqu’il s’agit de dribbler la bonne intelligence. Neymar junior n’a pas trouvé mieux que d’organiser dans sa luxueuse villa près de Copacabana, à Rio, où d’ici le réveillon de la Saint-Sylvestre cette fiesta à grande échelle en invitant plusieurs centaines de proches. « Masqués et testés » assure-t-il, la main sur le coeur. On est rassuré. Dans un pays parmi les plus touchés du monde par la pandémie avec les États-Unis, où près de 200.000 personnes ont déjà perdu la vie.

Il n’est pas seulement blessé régulièrement à la cheville gauche, ses deux hémisphères du cerveau sont également très atteints. Et ça ce n’est pas vraiment nouveau! L’attaquant brésilien du PSG avait déjà manqué le match de réouverture de la saison pour cause de mise en « quarantaine » forcée avec plusieurs de ses équipiers a l’issue d’une brève java à Ibiza. Une question d’habitude comme entraînement. Et un bien triste exemple comme celui offert par deux cents ressortissants et skieurs anglais (sur les quatre cents présents) qui en confinement pour cause de souche mutante du virus au passeport britannique, ont pris la poudre (blanche) d’escampette de nuit pendant le week-end de Noël à Verbier, l’une des stations chics de nos amis helvétiques, chez qui il est possible de dévaler les pistes! Et pourtant que je sache les…skieurs anglais ne font pas partie des meilleurs compétiteurs au plus haut niveau des planches! On recherche encore les …passe-montagne qui ont facilité leur fuite!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :