Macron pique à cœur son ministre! Tant qu’il ne reste pas sur le carreau…

Ça pique docteur? Pas terrible le début d’année de notre président. Certes ses vœux télévisés ont encore fait un carton d’audience comme ses précédentes interventions. Liées à la pandémie et aux annonces. Du jamais vu. Des records qui ne sont pas prêts d’être battus. Même nos footballeurs champions du monde sont très loin du compte. En revanche pour ce qui est du compte en banque, il n’y a pas photo! Et il a été classé parmi les personnalités plus importantes de l’année qui vient de s’écouler à l’international, après les deux « ricains » Barak Obama (on se demande bien pourquoi) et son successeur Donald Trump! Ce qui là est plus logique.

Le début tellement poussif de la vaccination lui est passé au travers de la gorge. Une grosse arête. Et pas celle d’une sardine. Plutôt celle d’un beau bar pas très fin. Un poisson certes plus noble surtout lorsqu’il est accompagné d’une bonne croûte de sel. A propos de sel, si ça existait encore, comme dans des anciens pays totalitaires, son malheureux ministre de la Santé, Olivier Véran aurait peut-être effectué un séjour dans des mines de sel pour y remplir ses flacons de vaccin. A vitesse plus accélérée. « Ca doit changer vite et fort » a tonné le président lors de son coup de colère. Guère plus de quatre cents de nos compatriotes vaccinés dans les EHPAD depuis une semaine! Le rythme laisse à désirer et la sphère médiatique s’en fait des gorges chaudes depuis vendredi. C’est toujours tout bon en période de faible actualité. Papy et surtout Manu, pardon Mamy, en nombre largement majoritaire, font de la résistance. Je ne vois qu’une seule solution pour remédier à cette insupportable rébellion de nos aînés: l’assaut des maisons de retraite confié au général de la place forte de Beauvau, Gérald Darmanin. Piqûre obligatoire pour tous et toutes. C’est dans la seringue. La reddition des révoltés ne devrait pas faire un pli. Leurs « clients » courent un peu moins vite. Et dix de der pour le ministre de l’Intérieur qui lui aussi a dû prendre une sacrée soufflante présidentielle. Vous ne trouvez pas honteux que des « teufeurs tous fous » (plus de 2.000) qui doivent très probablement habiter une autre planète aient gâché le réveillon du couple présidentiel. Et qu’il faille 36 heures pour faire place nette dans ce village breton, près de Rennes, où visiblement avaient convergé un certain nombre d’étrangers des pays limitrophes (et après on dira que l’Europe de la « connerie » ne fonctionne pas) n’imaginait pas connaître une telle notoriété. Dont elle se serait bien passée. Comme quoi ces courses d’escargots dans un genre différent ont occupé le temps de nos gouvernants.

Il ne faut pas totalement désespérer de tout. Regardez les habitants d’une quinzaine de départements du Grand Est qui eux, avec les nouvelles règles beaucoup plus accélérées du couvre-feu, ont gagné ou plutôt perdu deux heures. Comme quoi il arrive même dans cette course de lenteur ayant provoqué le « coup de gueule » présidentiel que les trains arrivent, même avant l’heure!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :