A quand un Monsieur ou Madame anti-cafard pour « cette année de l’espérance » ? Et un « variant » ébroïcien!

Pas d’horizon et pas davantage de dates de réouvertures diverses et variées. Variant anglais ou sud-africain (l’internationale du rugby ?) c’est toujours « closed » en version anglaise. Et pourtant le Premier ministre nous a promis hier soir une « année de l’espérance ». C’est ce qu’on appelle être pourvu d’un sens accru de l’humour style méthode Coué. Sa ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, nous en a sorti une bien bonne avec une belle « punchline »: nous ne vendons pas des baguettes de pain mais mettons bien des vaccins en circulation« . Si ça continue on va pourvoir la surnommer « la Mie caline ». En attendant ce n’est pas un Monsieur Seringue que le gouvernement devrait nommer mais bien une Madame Cafard. N’y voyez pas là le moindre élément sexiste mais en l’occurrence ça m’arrange et je n’ai, qui plus est, aucune connaissance en sexes de cafards! Existe-t-il d’ailleurs des « cafardes » ? Les connaisseurs sont invités à se faire connaître.

La chasse aux cafards néanmoins est bien ouverte depuis tant de mois hélas. Ils doivent pourtant être en grand nombre dans les cuisines notamment de nos restaurateurs, toujours les dindons de cette mauvaise farce qui s’épaissit toujours. Et je ne parle même pas des professionnels de la montagne où normalement la sécurité est supérieure avec des skieurs chaudement habillés, gantés, casqués et masqués! On est pas à la plage…ou dans un supermarché où là c’est « open-bar » avec des mesures sécuritaires de plus en plus aux abonnés absents.

Il est en revanche une « espèce » qui n’a rien d’animale mais pourtant ne se porte pas si mal et se reproduit assez vite depuis plusieurs mois. Nos présidents de Régions et maires des moyennes et grandes villes tendance « Républicaine » n’ont jamais été si offensifs depuis quelques mois. La pandémie leur offre un terrain d’actions idéal pour porter le fer contre le gouvernement. Ils fourmillent d’idées nos présidents Iznogoud qui pour une certain nombre d’entre eux se verraient bien chasser le calife de l’Elysée. C’est vrai qu’ils mouillent la chemise depuis des mois pour suppléer les carences en masques, tests et autres vaccins. Les maires de Cannes, Nice, Saint-Etienne, Reims, La Garenne-Colombes, entre autres, sont les fers de lance de cet assaut pas vraiment désintéressé. Notamment le dernier, Philippe Juvin (pourtant pas vraiment un « lapin de Garennes ») par ailleurs professeur de médecine, qui présente au quotidien ou presque sa « binette » en direct sur toutes les télés. Il frise ses moustaches le bon docteur, ancien député européen. Le même qui ne cache plus ses ambitions présidentielles et son intention de participer à l’éventuelle primaire de la droite. De bons suppléants pour des feux de la rampe nationale dont se sont exclus eux-mêmes les ténors républicains. Où ce qu’il en reste. Un parti qui ne repose désormais plus que sur ses barons locaux et régionaux, en première ligne du front depuis le début de la crise.

Chez nous, il en est un qui depuis mars dernier ne ménage pas sa peine…même si à ma connaissance il n’est pas candidat à la primaire « Républicaine »! Cela ne l’empêche pas souvent d’allumer la mèche contre ses « amis » du gouvernement et le chef de l’Etat, surtout lorsqu’il s’agit de défendre ses commerçants et de combattre certaines inerties. Notamment celle liée à la vaccination dont la lenteur lui donne la fièvre et pas seulement celle du samedi soir. « Que l’on nous confie les doses et nous allons vacciner. Moi le premier » annonçait-il en début de semaine. Une promesse tenue dès hier car le maire d’Evreux, Guy Lefrand, médecin urgentiste de profession, a effectué ses premières injections. Une quinzaine au total limitée bien sûr aux seuls personnels médicaux et à sa propre personne. Bon pour le service, monsieur le maire, que l’on peut ou pas aimer, mais qui sait retrousser au moins l’une de ses manches pour se faire piquer! On peut lui faire confiance pour la seconde, même si son côté « bulldozer » n’est pas forcément apprécié. Il n’est pas urgentiste pour rien. Et pas trop du genre « patient »…normand!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :