Un si beau stade surdimensionné pour une équipe si médiocre… Et un déferlement de haine inacceptable mais compensé!

L’écrin est joli mais le bijou à l’intérieur ne brille pas de tous ses éclats! Du vrai toc pour une faillite collective. D’année en année et le millésime 2021 a un déjà un sérieux goût de bouchon, avant même son ouverture…à la fermeture de la saison!

Un naufrage heureusement atténué par le fait que l’équipe joue devant des banquettes vides, huis-clos oblige depuis le démarrage de la saison, même si une petite jauge de quelques centaines de supporters était encore autorisée au début. L’objectif bien éloigné de celui annoncé est désormais de très vite sauver l’essentiel: ne pas plonger dans les affres du National et de retrouver…des ténors du football français comme Annecy, Concarneau, Sète, plus connu pour être le cadre du tournage de la série « Demain nous appartient » ou Saint-Brieuc! Pour ce qui est du club doyen, l’avenir ne lui appartient déjà plus et la remontée est dans le lac et l’espoir noyé sur une autre façade maritime, en l’occurrence bretonne!

La grandeur, les plus anciens l’ont connue du temps si lointain du président Jean-Pierre Hureau. La décadence depuis quatre ans c’est avec le patron venu d’Amérique, le président Volpe. Grand capitaine d’industrie vraisemblablement comme d’autres présidents, mais piètre dirigeant d’un club sportif de haut niveau. Que de belles promesses jamais tenues avec une politique de recrutement d’une insigne faiblesse. Un dirigeant davantage habile à vendre les quelques rares bijoux de famille, à chaque fin de saison, le dernier en date étant le zimbabwéen Tino Tawekede qui, depuis plusieurs semaines et après des débuts difficiles, fait les beaux jours de l’Olympique lyonnais. Avec à son compteur déjà sept buts. Un club que connaît bien et pour cause l’actuel entraîneur du HAC, Paul Le Guen. A priori une pointure vu ses états de service comme joueur et entraîneur auréolé de plusieurs titres de champion de France sur le banc. Celui qui a été moins heureux depuis dix ans en s’expatriant à l’étranger dans des clubs beaucoup moins prestigieux, doit bien se demander ce qu’il fait encore au Havre avec de tels dirigeants et joueurs. On espère pour lui qu’il est bien rémunéré!

Il serait peut-être aussi temps que le maire et président à la tête des deux collectivités qui font office de banque généreuse, Édouard Philippe, pousse une « gueulante  » non pas dans les vestiaires, mais dans son bureau et demande des comptes à celui qui, à son arrivée à la tête du club, était attendu comme le Messie. Aux pieds carrés depuis. Sa seule réussite étant l’avènement d’une équipe féminine qui hélas! a complètement raté son début de saison pour sa première année au sein de l’élite. Ce qui a entraîné l’éviction de son coach, Thierry Uvenard, l’un des grands anciens des ciel et marine et élu municipal depuis juin dernier. Cette année il n’aurait certainement pas figuré sur la liste du maire sortant! Son nom serait de toute évidence beaucoup moins porteur.

Et pendant ce temps là une autre figure glorieuse du HAC, le très politique Vikash Dhorasoo, candidat malheureux aux municipales à Paris sous les couleurs plutôt rouges foncées éloignées du ciel et marine, et supporter du député communiste, Jean-Paul Lecoq, aux municipales havraises, gratte toujours à la porte du Stade Océane. Un beau paquebot et vaisseau amiral devenu un véritable radeau de la méduse sans véritable capitaine qui sonnait tellement le creux, avec sa moyenne de 6.000 spectateurs (ce qui est tristement modeste et consternant) pour une agglo de 270.000 habitants, même lorsqu’il pouvait encore accueillir le public. De moins en moins enclin à subir de tels spectacles répétitifs et affligeants. Au grand désespoir de son dernier gros quarteron de supporters pour qui la douche froide coule depuis trop longtemps. Dans les tribunes et le kop et non pas dans les vestiaires.

Le moral n’est guère meilleur chez les basketteurs et malheureux supporters du STB pour qui la remontée en Pro B semble bien du domaine de l’utopie.

Heureusement encore que le hand féminin qui a renoué samedi avec la compétition avec une victoire après trois mois d’arrêt, joue les premiers rôles dans son championnat avec toujours en vue et à l’horizon une possible remontée au sein de l’élite. A condition que la saison ne soit pas encore faussée et gâchée par l’épidémie. Les filles du HAC , un club familial où il fait bon vivre, est bien le seul à porter haut les couleurs des clubs de l’élite sportive havraise.

Heureusement que Charlie Dalin, sur « Apivia », toujours en tête d’une courte voile, tient bon la barre au « Vendée Globe ». Il semblerait que la lutte finale du bord à bord vers le port des Sables d’Olonne se dispute entre Charlie et son actuel second, Damien Seguin. Le reste du peloton semble « encalminé ». au niveau de l’Equateur. Plus que quelques jours de patience insoutenable!

P.S: Ca pourrait être du sport avec non pas de véritables harpies dans les tribunes d’enceintes sportives mais bien dans les réseaux sociaux. Pourquoi tant de haine et notamment de toutes ces femmes, majoritaires, qui comme souvent en sport sont souvent les plus passionnées et bruyantes surtout lorsqu’il s’agit d’encourager leurs progénitures le long de la main courante au football ou dans les gradins des salles de sport lorsqu’elles étaient ouvertes!

Elles ont là dépassé les bornes en injuriant la femme du président qui, hier soir, sur le plateau de TF 1, venait présenter l’opération « Pièces jeunes » 32 e du nom, popularisée naguère par Bernadette Chirac et le bon « nounours » David Douillet, un autre « Doudou » remplacé aujourd’hui par un double champion du monde, la « Dèche » un autre D.D, Didier Deschamps! Passe encore le fait qu’elle se soit fait moquer en raison de son cheveu sur la langue comme son président de mari (ce zozotement ne m’a pas paru jamais aussi prononcé) mais tant d’injures véhiculées courageusement par une armée d’anonymes plus ignobles les unes que les autres. Un déferlement indigne qui ne fait vraiment pas honneur à notre pays. Que l’on soit ou non supporter du chef de l’Etat! Il ne faut pas pour autant occulter aussi les très nombreux commentaires et jugements très élogieux sur la « première dame » dont la « prestance, l’intelligence et le naturel » ont également été loués par les internautes.

A propos des réseaux sociaux, le club de réflexion havrais, H.Avenir 21 donne rendez-vous à ses…amis internautes, le vendredi 22 janvier à 18h30, sur Facebook pour une petite heure d’échanges en visioréunion obligée, heureusement plus sereine autour du thème des réseaux sociaux et la politique. Vaste sujet…Tant qu’à être sous couvre-feu autant l’utiliser de façon intelligente!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :