En Marche pour un record de plaintes…et une belle enveloppe portuaire!

Profession commissaire aux comptes. Il ne se contente pas néanmoins de jongler avec les chiffres. II s’y entend aussi en lettres et mots cinglants. Le leader de l’opposition macroniste au maire LR réélu, Guy Lefrand, Guillaume Rouger, a très probablement battu tous les records en l’espace de six mois: celui d’être menacé par trois plaintes en diffamation. La dernière en date provenant de celui dont il avait demandé la tête fin décembre alors qu’il venait seulement de rejoindre les rives de l’Iton et l’hôtel de ville d’Evreux comme collaborateur politique de cabinet du maire dont il avait, avec son alter-égo opposant, le socialiste Timour Veyri, réclamé le départ sans délai, accusé qu’il était d’être, entre autres amabilités, « anti IVG, islamophobe et homophobe ».

L’accusé, Antoine Vermeulen, vendéen d’origine « et fier de l’être » n’était pas resté, devant l’ampleur de la polémique, plus de trois jours dans la capitale de l’Eure. Congédié illico presto par Guy Lefrand. Le banni dans des délais eux aussi records est sorti hier de son silence par le biais d’un long communiqué de presse, dans lequel il parle de  » faux mensongers et manipulatoires ».

« Mes engagements personnels et je ne m’en suis jamais caché n’engagent que moi. Je n’ai jamais travaillé de près ou de loin, déclare-t-il encore avec le Rassemblement national. »Il n’est pas d’usage, regrette-t-il encore, que ce soient les oppositions qui arbitrent les recrutements de collaborateur par les majorités. Et de conclure: « Diffamez, diffamez, il en restera toujours quelque chose. Les menteurs ont gagné ». Cette future plainte déposée contre le seul Guillaume Rouger complète les deux précédentes datant de seulement quelques jours déposées par le vice-président de l’agglo, Driss Ettazaoui et son ami, président de l’association ADN, Hassan Hammouche qui s’est également senti visé par les accusations du site de la Toile « Le Poulpe » relayées par les mêmes opposants, qui, le mois dernier s’était attaqué aux amitiés et connivences soi-disant « religieuses » de celui qui est également président du Modem de l’Eure. Qui pour défendre son honneur a porté son choix sur le très médiatique avocat du barreau de Paris, Yasmine Bouzrou, conseil de la famille Traoré et de Tarik Ramadan (jusqu’en 2018) plus connu d’une façon générale pour défendre des clients victimes de violences policières ou supposées telles. Mais pas seulement puisque ce pénaliste omniprésent dans les procès médiatiques et considéré comme l’un des ténors du barreau de Paris, a également conseillé des familles des victimes du crash du Rio-Paris, et celles touchées par le scandale du lait pour nourrissons (en tant que partie civile) Lactalis et aussi l’artiste russe, Piotr Pavlenski dans l’affaire Griveaux. Ce choix (onéreux) qui a pu en surprendre plus d’un est-il le meilleur ? L’avenir judiciaire devant le tribunal nous le dira.

De plaintes il n’en était pas question hier dans la cité de la Porte Océane, où Edouard Philippe a reçu son successeur pour une première rencontre officielle entre les deux hommes depuis son départ de Matignon en juillet dernier.

Jean Castex, escorté de plusieurs ministres, n’est pas venu pour parler vaccins à l’heure où l’on parle d’un nouveau confinement. Le troisième depuis mars dernier qui pourrait intervenir (cachez votre joie!) le 7 ou 14 février prochain. Le gouvernement ne va quand même pas oser confiner la Saint-Valentin. Pour les fleurs, il ne va peut-être pas être facile d’acheter à votre belle un bouquet de fleurs. C’est plus facile d’anticiper pour un bijou ou des chocolats! Et l’on sait par avance que pour le dîner en tête-à-tête au restaurant il faudra attendre l’édition 2022 de la Saint-Valentin, qui, faut-il le souhaiter avec autant d’ardeur ne va pas rimer avec la Saint-Glinglin! Bonne nouvelle: le temps fort des soldes d’hiver sera passé! La carte bleue risque une fois encore d’être rangée au fond d’un tiroir…Sinon pour les achats dits essentiels. Une formule bien mal choisie!

Plus sérieusement, le Premier ministre n’était évidemment pas venu les mains vides. Il y a été reçu dans « le plus bel endroit du monde » pour reprendre le clin d’oeil de bienvenue de son hôte.

Un tel déplacement méritait aussi un beau cadeau. En l’occurrence la promesse d’une enveloppe d’un milliard et demi d’euros pour le développement de HAROPA, la structure regroupant les trois ports du Havre, Rouen et Paris dont le futur siège social s’amarrera le 1 er juin prochain au Havre. Enfin une bonne nouvelle accueillie même avec une certaine distanciation sociale par les élus locaux. Si l’on excepte fort logiquement les parlementaires, ils n’étaient effectivement pas très nombreux à partager leur joie avec le chef du gouvernement et leur maire préféré.

C’est dur, dur depuis plusieurs mois d’être un élu sacrifié souvent sur l’autel des restrictions en nombre lors des réceptions (très limitées) surtout lorsqu’il s’agit d’accueillir des hôtes de choix. Oh sélection impitoyable…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :