Un délit d’initié…de salon, un toupet présidentiel et une étiquette odorante!

Il ne fera pas scandale celui-là. Comme dans d’autres temps pour des affaires autrement plus sérieuses pendant le règne, entre autres, de François Mitterrand. Mais ce n’est pourtant pas une mauvaise blague de potache ou une affabulation certes amusante. Plusieurs de nos ministres font désormais attention à ne pas paraître trop bien coiffés de « frais » lorsqu’ils doivent passer sur les plateaux de télévision pour couper parfois les cheveux en quatre. Surtout lorsque la rumeur monte d’un cran au sujet d’un reconfinement déclaré éminent par toutes les gazettes.

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, que l’on voit de plus en plus souvent, et qui n’a pas le cheveu sur la langue, comme l’ont constaté de fins observateurs, s’est bien gardé en fin de semaine dernière de paraître les cheveux coupés de trop près. On ne sait jamais.

Un ou une ministre qui comme chacun sait n’est pas homme ou femme de salon, même de coiffure, jamais au bout du rouleau et « gonflant » ne va pas se laisser piéger bêtement par la patrouille populaire qui pourrait en le voyant bien propre sur lui, ou elle, question chevelure, imaginer une possible remise sous cloche. Sous les casques pour les dames! Comme quoi jusqu’où va se nicher le fantasme révélateur d’une hystérie collective. Un délit d’initié en version salon de coiffure ? Elle est pas belle la vie ? Pas toujours permanente hélas. Mais trop souvent dégradée ou revenant en boucles! La boule à zéro, question sorties, c’est toutefois trop souvent pour nous.

Bon nombre de nos compatriotes, par crainte de voir leur salon préféré refermer ses portes en milieu de semaine dernière, se sont empressés de prendre un rendez-vous. Total rush pour le brushing dans les boutiques. Tant que ça fait marcher le commerce, même considéré comme non essentiel. J’arriverai presque à croire que ce sont les grandes chaînes franchisées de salons de coiffure dont je vous épargnerai les noms, qui ont lancé cette menace terriblement pesante. Histoire également de pousser aussi nos gouvernants à classer enfin cette profession dans la catégorie des commerces dits essentiels!

Plus régionalement et politiquement parlant, en terme d’image plus coulante que lissante pour celles qui peuvent: une tête de présidente parfumée au bon lait cru ou pas de Normandie ou du département limitrophe de la Mayenne! La candidate UDI aux Régionales de juin prochain, Nathalie Goulet, qui normalement doit croiser le fer avec son ancien ami centriste, Hervé Morin, n’a rien trouvé de plus original que de distribuer des camemberts à son effigie, comme le relate le quotidien « Paris-Normandie ». Elle a poussé le bouquet final jusqu’à glisser sur son étiquette son numéro de portable en bonne place.

Il va falloir au plus vite que le géant mayennais Lactalis modifie une marque commerciale qui a fait notamment sa gloire! On parlera désormais du camembert ou beurre non plus « Président » mais bien « Présidente ». Encore qu’il est peut-être préférable d’attendre un peu car la sénatrice de l’Orne risque quand même de s’étaler (électoralement) comme les bons produits laitiers commercialisés par le leader mondial de l’agroalimentaire dans ce secteur.

C’est en revanche beaucoup moins coulant pour le « Président » de la Région Normandie, Hervé Morin, qui lui doit toujours s’interroger sur la stratégie de ses deux anciens amis, Edouard Philippe et Sébastien Lecornu qui tardent à prendre parti officiellement pour les Régionales de juin prochain. Ca doit se limiter à un problème éventuel et passager de perte d’odorat pour le maire du Havre, touché à son tour, comme son ancien patron de l’Elysée au moment des fêtes, par le coronavirus. Ce qui l’oblige à quelques jours de confinement dans sa bonne ville.

La fédération L.R de Seine-Maritime s’est bien gardée toutefois de faire le moindre commentaire sur la visite récente que les deux puissants hommes politiques normands ont rendue à la tête de liste pressentie pour conduire le train-train d’En Marche, le maire de Caudebec-lès-Elbeuf, Laurent Bonnaterre. Cela ne l’a empêché au demeurant de glisser une peau de banane sous les pieds du prétendant, qui selon elle, aurait tenté en vain de faire des travaux d’approche auprès du « Duc de Normandie » pour figurer sur sa liste « estivale »…Les gens sont vraiment méchants! Ca serait bien la première fois qu’un élu rejeté (éventuellement) aille voir ailleurs si la « tambouille » est meilleure et une autre liste plus accueillante…et surtout payante. Il est permis d’en rire.

Comme pour le sacré…toupet présidentiel que certains internautes ont vu ou cru voir hier soir au JT de 20 heures de TF1, où le chef de l’Etat s’est invité en dernière minute pour rapporter à son bon peuple que tous les adultes qui le souhaitent pourront être vaccinés d’ici à l’été. Les accros de la toile se sont surtout intéressés à la…coiffure (décidément) de « Manu ». Ils y ont aperçu un toupet sur le sommet de son crâne présidentiel jugé plus fourni que d’habitude. D’où ce détournement: « Emmanuel Macron a promis aux français victimes de calvitie qu’ils seront regarnis d’ici à la fin de l’été ». Chiche…J’ai cru surtout voir pour ce qui me concerne un teint bien pâle. Et dire qu’il ne peut même pas s’offrir un petit week-end à la neige pour se redonner bonne mine dans ses montagnes préférées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :