Portes rentrantes et fermées…Et une perdue de vue retrouvée!

Ca bouge au moins un tout petit peu dans les écuries et les coulisses en vue des régionales. La députée « philippiste » du Havre, Agnès Firmin le Bodo, vient d’être sélectionnée, un terme sportif qu’elle ne récusera pas en raison de sa juste appétence pour le sport, pour diriger les préparatifs et tractations au nom de son groupe « Agir-la Droite constructive » en vue des Régionales. Evidemment pas seulement limitées à ses chères terres normandes. Une « posologie » délicate dans la mesure où la pharmacienne de profession ne s’est jamais cachée que des choix différents pourraient être effectués en fonction de l’identité des chefs de locomotives qui vont aller au charbon en juin prochain.

La tendance en Ile-de-France, qui peut toujours évoluer, serait de rejoindre plutôt la présidente sortante, Valérie Pécresse. Un ralliement d’Agir qui n’aurait rien de scandaleux. Aucune décision en revanche ne s’impose actuellement en Normandie. Quid de son alliance éventuelle avec les Républicains où les « Marcheurs » dont la tête chercheuse de voix, n’a toujours pas d’identité! D’où sa formule « je regarde et j’écoute ». On ne pourra même pas la taxer d’un intérêt « perso » pour ce scrutin puisqu’elle ne sera pas elle-même candidate, se réservant très probablement pour l’échelon géographique inférieur, le Département, où le cumul des mandats l’a contrainte, il y a quelques mois, de céder son fauteuil à sa suppléante, adjointe au maire chargée du commerce au Havre.

De toute façon, on attend que le principal maître du jeu, Edouard Philippe, décide quelle sera sa préférence, suivre logiquement le « Duc de Normandie » Hervé Morin (même si leurs relations se sont refroidies) et aussi au passage son…prédécesseur en CDD à l’hôtel de ville de la cité maritime, Jean-Baptiste Gastinne, vice-président de la Région chargé des Transports et son actuel premier adjoint, ou le Monsieur X macroniste. L’autre partenaire de la majorité gouvernementale, le MoDEM, se trouve confronté à ce même dilemme en fonction des Régions. Partagé en quelque sorte entre le choix de l’embarras et l’embarras du choix !

Toujours pour ce qui relève de la politique intramuros havraise, on saluera le recrutement comme directeur de cabinet par la maire PS de Saint-Pierre-lès-Elbeuf, également vice-présidente de la Métropole rouennaise, de l’ancien conseiller municipal socialiste jusqu’en juin 2020, Mathieu Brasse. Cela ne l’empêchera de rester premier secrétaire de la section P.S du Havre et de préparer une nouvelle fois les prochains scrutins. On ne peut pas dire que ses derniers choix aient été particulièrement pertinents. Si l’on en juge, entre autres, par sa gamelle partagée avec le leader « vert » havrais, Alexis Deck, bâché par les « rouges » aux dernières municipales. Par ici la sortie…Les suffrages des électeurs ne lui ont pas été vraiment favorables depuis son entrée en politique. Il est encore jeune…même s’il est aussi de façon incontestable un très bon candidat pour la droite et le centre havrais, très heureux de le conserver!

Et une rentrée par la grande porte sur les plateaux des chaînes d’infos pour l’une de ses anciennes compagnonnes de la rose au poing, réélue adjointe à Evry-Courcouronnes qui depuis plusieurs mois, montre son joli minois de porte-parole macroniste.

Avocate de profession, Najwa El Haïté, si elle n’a pas laissé un souvenir impérissable pendant son mandat havrais inachevé en mai 2013, après cinq ans d’une relative discrétion, se montre plutôt efficace au micro. Elle y a désormais son « rond de serviette ». Conseillère politique de l’ancien Premier ministre, Manuel Valls, elle s’était beaucoup investie auprès de ce dernier, notamment lors de sa primaire perdue face à Benoit Hamon. Elle est restée sur les terres d’élection de celui qui tenta sa chance là aussi infructueuse, aux municipales barcelonnaises.

A propos de ronds de serviette, du côté des berges de l’Iton, dans la ville préfecture de l’Eure, Evreux, la municipalité va lancer une campagne d’affichage pour venir en aide aux restaurateurs locaux (au nombre de quarante-cinq) chez qui le fameux « click and collect » est possible. Une heureuse initiative qui a priori ne devrait pas susciter la même polémique que celle déclenchée toujours à propos du golf municipal dont la gestion « pas très claire » au niveau de la Régie, a été pointée du doigt par la Chambre régionale des Comptes. Instance qui n’aura pas à revenir sur ce chaud dossier puisque la municipalité conduite par Guy Lefrand, la semaine dernière, a décidé de dissoudre la régie à compter du 1 er avril prochain, pour la réintégrer au sein de son giron municipal. Cela n’empêchera pas les oppositions de toujours dégainer et de poinçonner la majorité autour des trous…des petits trous! En attendant à la fois le refleurissement du lilas et la décision du tribunal administratif de Rouen sur un retour ou non aux urnes pour « refaire éventuellement le match » ne devrait plus tarder à tomber. Wait and see »!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :