Vive le merlu: la polémique prend du gras! Et « Doudou » au micro pour parler foot…

Après le sapin mort bordelais pour les fêtes de fin d’année dernière, la viande lyonnaise et le menu de la discorde. Un comble au pays de la bonne bouffe. Les nouveaux maires verts qui sont loin d’être tous des « mer…veilles » si ce n’est dans l’idéologie parfois poussée à ses extrêmes, aiment bien la polémique. La dernière en date concernant le maire de la capitale rhodanienne (hostile aussi au caractère « polluant » du Tour de France cycliste l’été dernier) qui a décidé, à partir d’aujourd’hui, de retirer la viande des ses cantines. Pour des raisons uniquement de gestion de la crise sanitaire, « pour accélérer le service » argumente-t-il, alors qu’il est accusé de tous les maux par ses opposants locaux de droite qui n’ont toujours pas fait leur deuil de leur défaite en juin dernier et le gouvernement qui est très vite monté au…filet pour dénoncer une décision qui, pour lui, n’est qu’une « idéologie dans l’assiette ». Une de plus. Une « tentation totalitaire » selon le sénateur L.R vendéen, Bruno Retailleau.

Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, qui doit bien sûr notamment défendre toutes les filières et pas seulement la seule viande bovine de nos prés normands, a même demandé au préfet du Rhône de se saisir de ce dossier. Touche pas à mon escalope de dinde ou steak haché pour les 29.000 écoliers lyonnais.

Les syndicats agricoles ont même invité leurs troupes à aller manifester ce lundi devant l’hôtel de ville de Lyon. Je ne pense pas néanmoins qu’il aient prévu d’organiser un pique-nique géant avec grillades au menu devant les fenêtres du … »boucher » de la viande interdite, Grégory Doucet. Qui a beau jeu de relever que pareil interdit avait été déjà mis en place lors de la première vague en mars par le maire d’alors, un certain Gérard Colomb et que personne n’avait à l’époque « fait un fromage » de cette affaire! Ce qui est vrai, mais nous prend-il pour des buses avec ses justifications ? Mort aux vaches…Adieu aussi cochons, dindes et poulets. Vive le poisson pané. Aujourd’hui c’est merlu à Lyon. Une forme de clin d’oeil appuyé à l’insoumis « Merluchon » ?

Plus sérieusement, en quoi un menu unique désormais imposé avec du poisson et des oeufs serait-il moins long à servir que de la viande ?

Les défenseurs de la viande à la cantine n’ont pas tort non plus lorsqu’ils mettent notamment en avant le fait que pour beaucoup d’écoliers, la viande le midi au réfectoire constitue souvent le seul moment de consommation de « carné » pour les enfants des classes défavorisées. Il n’y aura pas toutefois cette fois-ci de guerre de religions au niveau de l’assiette car toutes les viandes seront prohibées jusqu’en avril prochain.

C’est sur un tout autre terrain et surtout pas politique que le maire du Havre va faire sa grande rentrée médiatique demain, à 18 heures, sur les ondes de l’émission « Top of the foot » sur RMC. Edouard Philippe ne parlera que de football. L’une de ses grandes passions. Lui qui dans sa jeunesse rêvait de chausser les crampons de footballeur professionnel et d’imiter son idole, Michel Platini et du trio magique champion d’Europe qu’il formait avec Giresse et Tigana. « J’aurai bien voulu avoir leur talent et faire carrière » s’est-il exprimé avant son émission au cours de laquelle il ne manquera pas très probablement d’évoquer aussi la grave crise que connaissent les clubs professionnels avec les effets de la crise sanitaire. Et tout aussi sûrement de son club de coeur, le HAC, le doyen du football français qu’il soutient « même lorsqu’il ne va pas trop bien »

P.S: En parlant « foot » on pourrait décerner un carton jaune, voire même rouge à l’opérateur Orange du centre Coty au Havre (le seul en centre ville et même dans les quartiers périphériques) qui peut-être victime de l’absentéisme de plusieurs de ses salariés pour cause de COVID, a, pour la première fois depuis le déclenchement de la crise sanitaire, fermé boutique, pour une période indéterminée. Il ne manque pas d’air en invitant ses clients à se faire « dépanner » à Pont-Audemer et Fécamp, villes très sympathiques que l’on peut sans la moindre réserve visiter mais…qui, jusqu’à présent, n’étaient pas uniquement connues comme « capitales régionales » du réseau du successeur de France-Télécom! C’est vraiment se moquer des usagers à juste titre en colère!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :