Ils cherchent vraiment la petite bête et le sport havrais à la mine!

Les « écolos » ne doivent pas aimer le…nutella, fameuse (enfin ça dépend des goûts) pâte à tartiner qui fait tant le délice de nombre d’enfants et même d’adultes! Le groupe Ferrero, fleuron normand de l’agroalimentaire basé à Mont-Saint-Aignan, sur les hauteurs de Rouen, envisageait en effet, pour poursuivre son développement, de créer un entrepôt de 35.000 mètres carrés, a proximité du noeud autoroutier de Criquebeuf-sur-Seine, dans l’Eure, avec à la clé 70 nouveaux emplois et un investissement de l’ordre de 30 millions d’euros. Il a finalement renoncé à son projet (envisagé sur une ancienne sablière et non pas sur des terres agricoles) empêché par le recours déposé par des associations environnementales qui, en la circonstance, ne s’en prenaient pas à l’utilisation par l’industriel d’huile de palme tellement décriée, même si elle semble être mieux maitrisée, mais à la présence sur le site d’espèces locales protégées, dont un oiseau migrateur très mystérieux. Un « oiseau rare » appelé l’oedicnème criard, alias le « courlis de terre ». Ce n’est pas nouveau que les écolos intégristes font « capoter » des projets industriels et des constructions structurantes d’ouvrages, équipements routiers, stades…Ici un scarabée, là un lézard, voire même une jolie violette. Et voilà une nouvelle implantation envoyée aux…pâquerettes!

Les exemples se sont multipliés en Normandie et sur l’ensemble du territoire national où les « Verts » cherchent vraiment la petite bête qui monte, qui monte…Parfois à raison pour défendre un environnement en danger mais bien souvent à tort. Hélas!

De vrais Amishs, pour reprendre une expression présidentielle datant seulement de quelques semaines. Certains radicaux extrémistes ne ressembleraient-ils pas aux « islamo-gauchistes » prospérant comme la…mauvaise herbe dans nos universités et objets de bien des polémiques politiques récentes. Au passage, une députée des Yvelines, macroniste, ex-juppéiste, Aurore Berger, n’a pas dû se faire que des amis, notamment du côté de la Porte océane, en osant s’attaquer à l’une des gloires musicales locales, le rappeur Médine, dont les prises de position très marquées, même s’il s’en défend, sont parfois très radicales. Ne parlait-elle pas d’un « rappeur islamiste qui disait qu’il fallait tuer les laïcards » lors d’une conférence à l’Ecole normale supérieure, il y a trois ans. La star (?) locale peut toujours attendre les excuses de la parlementaire qui maintient ses dires. L’élue qui n’avait pas fait un mauvais score contre Christophe Castaner pour la présidence du groupe LaREM à l’Assemblée, persiste et signe.

Il est une autre persistance dont on se passerait bien, toujours au Havre, au niveau des résultats de nos équipes sportives. Et plus particulièrement au sein du HAC, où l’on a fait carton plein de défaites chez les footballeurs et footballeuses. Le sud-ouest ne leur a pas vraiment réussi ce week-end. Ca ne « garbure » vraiment pas. Passe encore la lourde défaite des filles à Bordeaux, sur le score sans appel de 6 buts à zéro. La relégation en seconde division semble inéluctable. On ne peut pas pas dire que le choc psychologique ait fonctionné après l’éviction de l’ancien coach, Thierry Uvenard, qui, il y a un an, rejoignait sur sa liste aux municipales, Edouard Philippe!

Son ancien club, n’a plus rien à espérer ni heureusement à craindre a priori après sa nouvelle défaite plus au sud mais toujours en Aquitaine, chez François Bayrou, à Pau, pourtant avant-dernier du championnat de Ligue 2. Un nouveau match désespérant pour un club qui fondait au début de saison des espoirs sur un attaquant de 34 ans, qui n’a joué jusqu’à présent que huit rencontres Pour cause notamment de retard dans l’obtention de la validité de son « bon de sortie » et qualification. Son compteur de buts est égal à zéro! Quelle tristesse au niveau d’un recrutement totalement raté pour un club qui a formé tellement de grands joueurs. Grandeurs et décadences!

Il faut croire que la contagion épidémique s’est même propagée aux handballeuses du HAC qui, après un bon début de saison, viennent de perdre deux matchs de suite dont le dernier sur leur parquet. Même si avec les huis-clos, on ne peut pas vraiment parler de matchs à la maison ou à l’extérieur depuis la fin octobre. Une première défaite néanmoins à domicile bien embêtante pour un club qui ambitionnait de retrouver l’élite. Ce qui est loin d’être gagné et ce d’autant plus que les maritimes ont pour prochain horizon un déplacement chez le leader, la Stella Saint-Maur, en région parisienne. Espérons que cette…mauvaise passe (trop multipliée hélas depuis plusieurs semaines!) soit très vite placée en confinement. Monsieur le Premier ministre, faites-moi plaisir: à vous de jouer… En revanche le soleil revient pour les basketteurs du STB qui ont bien rebondi depuis quelques semaines!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :