Une nouvelle série à succès: « Le Castex and the city » en mode vaccinations et confinements!

« Tant que vous aurez des vaccins dans les frigos, je ne reconfinerai pas ». Le message présidentiel est limpide comme une bonne dose vaccinale! Qui manque précisément. S’adressait-il plutôt aux champions du monde de la logistique française ou à un grand nombre de professionnels de la santé principalement ceux rétifs à l’AstraZeneca, qui ne trouve pas grâce à leur yeux. Toujours est-il que le compère de la série du jeudi du « Castex and the city » Olivier Véran, s’en est pris justement aux professionnels de la santé en les exhortant et même un peu plus à se faire vacciner dans les délais les plus brefs. Seuls 30 % des personnels soignants auraient en effet reçu leur première injection. Insuffisant a soufflé dans les bronches le bon docteur Véran à ces vilaines blouses blanches, vertes, bleues et roses qui depuis un an en voient de toutes les couleurs. Le ministre de la Santé aurait-il changé de spécialité en passant de la neurologie (c’est vrai que la tête nous tourne depuis des mois!) à la pneumologie? Dernier avertissement avant sanctions et obligations ? Un haussement de ton évidemment peu goûté on s’en doute par les intéressés. Certains même sont susceptibles de reprendre le refrain d’un « tube » non médical d’Annie Cordy « Je voudrai bien mais je peux point ». La vaccin AstraZeneca pourrait lui fredonner le succès de Claude François des mêmes années « Je suis le mal aimé ».

Toujours est-il que le gouvernement a enfin décidé d’appuyer sur la pédale de l’accélérateur de la vaccination. Encore faudrait-il que les doses arrivent bien et en nombre suffisant. Ce qui est loin d’être gagné. Il a fait sien, peut-être, le propos fort de Nicolas Sarkozy appelant de ses voeux à une vaccination, matin, midi et soir et même la nuit et sept jours sur sept! Nous n’en sommes pas là. Même si la situation devrait s’améliorer aussi avec la possibilité pour les officines pharmaceutiques « d’opérer » à partir du 15 mars prochain. Objectif 20 millions de vaccinés d’ici la mi-mai.

On peut faire confiance aux nouvelles stars de la téléréalité, nos mandarins, qui nous serinent tous les jours leur posologie. De quoi vous donner de sacrées aigreurs d’estomac. Je me prends à rêver ou plutôt cauchemarder que notre gouvernement ne soit plus constitué que par une vingtaine de ces grands professionnels de la médecine, toujours les mêmes, qui se repassent tous les jours le mistigri sur tous les plateaux de télévisions. Il ne manquerait plus que ces bonimenteurs de l’apocalypse soient les nouveaux présentateurs des journaux d’infos de 13 et 20 heures sur les chaînes historiques. Sinistrose maximale garantie. Il arrive même que nous ayons devant nos yeux de vraies fratries de médecins. Deux pour le prix d’un. Un médecin acheté et un offert! Vous parlez d’un cadeau! Autant de grands praticiens reconnus (surtout à la télé depuis le début de la crise sanitaire avec ou sans masque) qui sont loin d’être des intermittents du spectacle.

Déjà que le duo des Dupont et Dupond (ce ne sont pas mes héros préférés des albums de Tintin de mon enfance) du jeudi soir nous abreuve de chiffres et d’effets d’annonces pas toujours suivis sur le terrain. Même si une sortie, certes incomplète de notre enfermement, pourrait intervenir à la mi-avril avec des réouvertures progressives « dès que ce sera possible pour les restaurants le midi » comme l’a annoncé ce matin Olivier « Variant ». Pour les pensionnaires des EHPAD, ne pourront sortir que ceux et celles à jour de leurs vaccinations. Quelle autorité! Et il n’est pas impossible que les personnels de ces établissements soient aussi contraints de montrer « patte blanche » pour pouvoir eux rentrer…A flux inversés. Bonjour l’ambiance. Les relations ne risquent pas de s’améliorer entre l’exécutif et le milieu médical. Une véritable ambiance…frigorifique. Surtout que le chef de l’Etat se refuse à donner satisfaction aux « enfermeurs »! Tous n’ont pas le même talent que nos glorieux anciens, Blier et Ventura qui avec les mots de Michel Audiard rapportaient « ils nous les brisent menu, menu ». Pardon Mesdames!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :