Autant en emportent le « genré vert » et… »Pépé le putois! »

L’ayatollah « vert » de Lyon a encore remis le couvert. Et là il ne s’agit pas de menus dans ses cantines municipales. « Qui a eu l’idée d’inventer l’école » chantait France Gall. Grégory Doucet, le « primat laïc des Gaules » se contente lui de susciter des polémiques. Le maire de la capitale rhodanienne a en effet décidé avec son équipe de voter-il s’agira d’une première en France-un budget « genré » dans le courant du mois de mars. Son objectif consiste à prendre en compte le critère de l’égalité entre les hommes et les femmes dans les domaines de l’éducation et le sport. Ce qui ne va vraiment pas être aisé au niveau des subventions. Soit un budget de l’ordre de 700 millions d’euros. Il a d’ores et déjà annoncé, entre autres, que les nouvelles écoles se trouveront privées de terrain de football au milieu des établissements scolaires remplacés par des carrés végétalisés pour permettre aux écoliers et écolières de jardiner. On l’espère pendant leur récréation! Vive les légumes bio. Ce qui en soi n’est pas une mauvaise chose.

Que dire aussi de l’idée lumineuse ou fumeuse d’acheter le même nombre de places (900) à chaque match de l’Olympique lyonnais sur son stade pour les joueurs et joueuses du président Jean-Michel Aulas, qui a eu le grand mérite, certes, de monter une équipe de filles performante, à de multiples reprises vainqueur de la coupe d’Europe. Ce qu’aucune formation masculine n’a réussi. Mais peut-on mettre…sur le même pied d’égalité (hélas!) la popularité des hommes et des femmes dans ce sport. Ces dernières en dépit de leurs immense talent et réussite ne parviennent pas à soulever le même engouement de masse. C’est la réalité. Et cette disposition gadget et « démago » n’y changeront rien. Encore aussi faudrait-il encore que les stades rouvrent leurs tribunes aux supporters.

Ca se passe de l’autre côté de l’Atlantique, au pays de l’oncle Picsou et Donald (qui aurait pu aussi lui disparaître de nos écrans pendant ou après la présidence Trump) et des dessins animés. Les « cartoons ». Né il y soixante-dix ans (cela ne nous rajeunit pas) le compagnon de la longue route de la bande à Daffy duck et Bugs Bunny, a pris une sacrée carotte. L’un de ses héros, probablement pas le plus connu et populaire, « Pépé le putois », va disparaître des écrans. Victime de la censure américaine (suite notamment à un édito du très sérieux « New-York Times »). Ca pue vraiment cette affaire. Exit l’animal plus vraiment en odeur de sainteté qui perpétuerait la culture du viol. C’est vrai que ce putois gaulois peu sympathique pour l’odeur olfactive qu’il dégage (la moindre des obligations pour son espèce) est et un tantinet obsédé par la gente féminine et poursuit régulièrement de ses ardeurs la douce chatte répondant au prénom de Pénélope. Un nouveau « Pénélope-gate » en perspective à la sauce wankee?

Les ligues de vertu américaines auront mis un certain temps à réaction. Pas comme un autre héros de la « Warner Bros », la souris mexicaine, Speedy Gonzales, célèbre pour son extrême rapidité. Qui pourrait aussi passer à la trappe pour cause de racisme anti-latino supposé avec son accent. Le loup de Tex Avery ne risque-t-il un jour ou l’autre de se voir limer les dents ? Et le reste! On touche vraiment le fond du ridicule quelques mois seulement après la « fatwa » sur un grand classique et chef d’oeuvre du cinéma hollywoodien « Autant en emporte le vent » accusé de tous les maux racistes. De toute ces statues de Christophe Colomb, Napoléon et autres célébrités déboulonnées car véhiculant depuis des siècles une autre culture et plus récemment encore la déprogrammation par notre service public d’un film où apparait le comédien Richard Berry, impliqué dans une affaire de violences sexuelles supposées sur sa fille!

Qui sera la prochaine victime de cette intolérance ? Je crains que l’héroïne pour beaucoup de notre enfance, Blanche-Neige, soit un jour victime de cette même dictature. Vous trouvez normal, vous, qu’une jeune femme (dans l’attente de son prince charmant) vive au milieu de la forêt en compagnie de sept nains (on ne se moque pas non plus des gens de petite taille) célibataires ? C’est louche, tout ça…Atchoum. Il y a de quoi devenir Grincheux et pas vraiment Joyeux avec cette dérive! Mieux vaut néanmoins en rire. Sans être Timide et encore moins Simplet! Sans jouer pour autant au Prof. Un métier à forts risques…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :