Le président dans une situation « Astra…cadabrantesque » et les « enfermistes » déchaînés!

Il n’est vraiment pas verni notre président! Il les accumule en as de la couverture les tuiles notre « maître des horloges » et des aiguilles, qui, hier, a surtout évoqué le fait que le « maître du temps » était bien le virus, n’écartant pas de nouvelles décisions dans les jours à venir. Voilà qui n’augure rien de bon. Surtout pour les franciliens. Pour preuve aussi le nouveau changement de pied qui lui a été imposé par l’actualité d’AstraZeneca, le…« Benzema du vaccin », (dans la seringue de l’équipe de France de football depuis cinq ans). Un vaccin déjà bien mal né et suspecté d’entraîner des effets secondaires sur les personnes vaccinées. Il semblerait qu’une cinquantaine de cas douteux aient en effet été détectés sur les 5 millions d’injections pratiquées à travers l’Europe sans parler des 12 millions concernant le Royaume-Uni. Ce qui a entraîné une suspension dite de précaution (poussée à l’extrême…de l’extrême ?) qui dans la journée de lundi a poussé une douzaine de pays européens dont l’Allemagne, puis la France et l’Espagne à suspendre les vaccinations jusqu’à la décision de l’Autorité européenne du médicament d’ici à jeudi normalement. Qui estimait néanmoins encore hier soir que les avantages l’emportaient toujours et largement!

Voilà qui ne va pas arranger toutefois les délais et leur lenteur déjà très critiquée et les suspicions mises en avant ajoutant de la confusion à la confusion. Une nouvelle crise dans la crise! Le chef de l’Etat avait-il le choix de passer outre alors que la Grande-Bretagne, d’un côté, vaccine toujours à tour de bras et que le continent européen, de l’autre, se montre apeuré en dépit de toute absence de fondements scientifiques ? Les « enfermistes » et les « alarmistes » ont repris des forces et se sont déchaînés contre l’exécutif…Les blindés et les armes lourdes remplacent les seringues. Les chenilles scientifiques redoublent de piquant!

Une situation en quelque sorte « Astracadabrantesque » comme le titre ce jour joliment « Libération »! Avec aujourd’hui qui plus est la découverte d’un petit nouveau variant enfin bien de chez nous puisque apparu à Lannion dans un cluster des Côtes d’Armor. Un variant au chapeau rond il ne manquait plus que ça! Vive la Bretagne. On peut avoir notre propre virus national! C’est Marine Le Pen et les souverainistes de tous poils qui vont être heureux!

Plus sérieusement, l’enjeu de confiance, déjà bien ébranlé, est loin d’être gagné. Un mauvais feuilleton dont forcément l’acteur principal n’est autre bien sûr que le chef de l’Etat, attaqué dès l’annonce donnée dans le sud-ouest à Montauban, où il se trouvait en compagnie du chef du gouvernement espagnol, Pédro Sanchez pour un sommet franco-espagnol. Pas très loin du pays du foie gras et confits, les terres d’une virulente opposante politique, la maire L.R de la préfecture du Tarn-et-Garonne, Brigitte Barèges, la B.B montalbanaise, au niveau des initiales! « Le bonheur n’est pas vraiment dans le pré » pour le locataire de l’Elysée, en déambulation et plutôt bien accueilli néanmoins dans les rues de la cité pourtant pas considérée comme une « terre promise » et d’élection du président de la République. Un vrai roi républicain mais maudit. Et il ne s’agit pas là d’un des héros moyenâgeux de l’écrivain Maurice Druon.

Et quelle déveine également pour nos pharmaciens qui devaient commencer lundi l’opération injections en masse et arrêtés de façon brutale dans leur élan! Et quelle nouvelle vexation au passage pour le Premier ministre, Jean Castex, qui, dimanche, déclarait que l’on « pouvait avoir toute confiance en ce sérum ». Comme tant d’autres. Boum là boum: la vérité du jour est de moins en moins celle du lendemain surtout avec une Europe en pleine cacophonie épidémique! Il n’empêche que ce principe de précaution peut-être exagéré va renforcer le sentiment de doute et d’inquiétude d’une partie de la population qui pourtant avait été partiellement rassurée. Avec un peu de malchance, si cela continue, on aura trop de doses de ce vaccin dont la date de péremption est très brève! Pas de souci on les revendra aux Britanniques qui font moins les difficiles…Quelle pétaudière. Les bras nous tombent. Comment rester…zen avec l’Astra!

P.S « Venez avec moi et vous verrez, cela va être sympa ». En faction et affectée à la sécurité du logement de fonction de celui qui était alors secrétaire d’Etat du gouvernement à la Réforme de l’Etat de Manuel Valls, une gendarme avait dû en octobre 2016 repousser la tendre affection que lui portait Vincent Placé, aussi ancien sénateur écolo et toujours conseiller régional EELV de l’Ile-de-France. Le sous-ministre tenta en vain d’embrasser sa « protectrice » qui n’était en rien la garde du…corps de l’impétueux et l’invita en des termes choisis de le suivre dans son logement. Cet empressement « amoureux » jugé de harcèlement sexuel lui a valu d’être condamné le même jour que…Nicolas Sarkozy (pour un autre chef d’accusation et autrement plus suivi par la sphère médiatique) et qui est passé contrairement à l’autre totalement inaperçu, à une peine d’amende de 5.000 euros, ajoutée à 2.000 euros de dommages et intérêts et préjudice moral à la victime. L’intéressé avait à l’époque reconnu les faits et accepté la proposition de peine qui lui semblait alors « juste et raisonnable ». Cette nouvelle condamnation s’ajoute (sans inscription au casier judiciaire) aux trois mois de prison avec sursis et l’amende qui lui avaient été infligés en septembre 2018 pour violences et outrages à l’issue d’une soirée bien arrosée dans un bar de la capitale où il avait importuné et poussé une cliente et insulté les policiers venus le cueillir à la sortie de l’établissement.

Pas sûr que l’éphémère homme politique qui piaffa tant d’impatience pour entrer au gouvernement sous l’ère Hollande sera repris en juin prochain pour les régionales par son mouvement déjà fragilisé il y a deux ans par les agissements à caractère sexuel d’un de ses anciens dirigeants, élu parisien d’importance sur ses propres collègues d’EELV…

Un bug informatique empêche certains de mes fidèles lecteurs de recevoir via Messenger mon blog du jour depuis dimanche. Dans l’attente d’une…vaccination rapide il est toujours possible de le lire sur le site blogfabricelemesle.com ou sur ma story de Facebook

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :