Le pire des navets: un meeting politique vraiment au dessous de la ceinture!

Et le…prix de la mise en scène est décerné aux journaux télévisés qui, tout le week-end, ont prolongé le meeting politique « pipi-caca » de la soirée du cinéma français en nous abreuvant d’images pas vraiment…essentielles. C’est vrai que ces directs de plusieurs aéroports à partir desquels on a assisté aux premiers transferts depuis le premier confinement de quelques malades du Covid, méritaient le déplacement de toutes ces équipes.

Avec cerise sur le gâteau même la présence sur l’un d’entre-eux, du secrétaire d’Etat et porte-parole du gouvernement, s’assurant des bonnes opérations de transfèrement. La semaine prochaine nul doute que Gabriel Attal portera la casquette de chef de gare pour communiquer aussi sur les départs toujours vers l’ouest et l’Aquitaine des TGV sanitaires! Pourvu que les rames partent et surtout arrivent à l’heure. Dans ce sens mieux vaut être prudent et éviter les transferts vers les hôpitaux de Rouen ou du Havre…

En attendant il est vraiment tentant de revenir sur cette soirée grandiose des César! Ave pour un film catastrophe avec du péplum de bas gradin et un grand moment de télévision militante et nombriliste. Avec de très mauvais acteurs et actrices. Il ne suffit pas de mettre sur le dos de la « meneuse de revue » une robe signée Louis Vuitton qui a coûté une « blindé» pour rester dans le registre de la vulgarité ambiante pour en faire une star de l’élégance et du glamour. Ça ne restera pas son meilleur rôle non plus à la pauvre Valérie Lemercier qui pourtant nous avait enchantés dans le même rôle dans le passé. Habillée d’une espèce de chemise de nuit et comme sortant de son lit le cheveu très négligé. C’était d’un drôle et goût extrême!

Que dire de Corinne Masiero, alias la capitaine Marleau, dont l’uniforme sans le moindre bouton se limitait à une peau de bête ou plutôt celle de « Peau d’âne » avant de se mettre à poil sur scène. N’est pas Catherine Deneuve qui veut. Consternant et d’une vulgarité sans nom comme cet hommage rendu à Amara Traoré par un acteur et illustre inconnu si ce n’est de la profession, lauréat de l’une des statuettes. On a les références qu’on mérite.

On a quand même peut-être échappé au pire: voir la pseudo chanteuse-actrice Camélia Jordana triompher sur scène avec le prix de meilleure actrice alors qu’elle crache régulièrement sur la France ou un illustre inconnu s’amuser à faire l’hélicoptère en jouant avec son sexe. Ce sera pour la prochaine fois.

Vous imaginez, comme dirait l’autre, des seigneurs du grand écran comme Lino Ventura, Jean Gabin, Jean Rochefort, Catherine Deneuve, Romy Schneider ou Simone Signoret (une véritable militante elle, même si ce n’était pas le meilleur rôle pour « Casque d’or ».) être…mis en examen pour outrages à ce beau métier! Avec ces guignols des temps nouveaux, on n’est pas prêt de revoir des étoiles dans les yeux sur la grande toile! Les combats sur le ring, de la légende de la boxe « Marvelous » Marvin Hagler, un géant d’un autre siècle, d’une grande élégance dans sa vie hors du ring, hélas disparu trop tôt ce week-end, ça avait autrement « de la gueule »…Comme quoi avec une paire de gants et un short on peut faire preuve d’une sublime élégance. Quand le noble art remplace avantageusement le septième. Ce ne sont pas le « pratiquant » Édouard Philippe et l’un de ses adjoints élu à la mairie du Havre, Madjid, qui me démentiront!

PS: Non, la tête de liste UDI aux Régionales, Nathalie Goulet, qui ne loupe pas une occasion de railler son adversaire, le « Duc de Normandie » Hervé Morin, son ex-ami centriste, ne s’est pas trompée de terrain de campagne! Il ne manquerait plus qu’elle ne connaisse pas sa géographie et ses territoires fleurant bon la Normandie qu’elle espère diriger en juin prochain, en allant faire campagne sur les hauteurs du lac d’Annecy. Région très éloignée de ses bases. On la retrouve néanmoins (en photo) indirectement au pied des pistes, une voiture à son effigie du côté de La Clusaz, une station plus connue pour ses alpages et son reblochon. N’allez pas croire pour autant que la sénatrice de l’Orne se la…coule douce en pays savoyard. Il s’agissait de son seul portrait sur la voiture personnelle et customisée (pour le scrutin) de Morgan Flambard ( ancien élu de Montfort-sur-Risle, dans l’Eure, où le nouveau maire, élu l’année dernière, a jeté l’éponge il y a peu pour être remplacé par son prédécesseur) et l’un de ses futurs colistiers (en vacances à la neige) pour sillonner les marchés normands où la parlementaire et ses troupes distribuent généreusement des boîtes de fromage au lait cru de camembert avec son portrait étiqueté! Une présence qui a dû toutefois surprendre les vacanciers originaires de nos verts pâturages et du littoral, même s’ils ne la connaissent pas spécialement. Les frais de déplacements ne rentreront pas bien sûr dans les…comptes de campagne de la candidate. Et pas davantage les fromages savoyards de la région comme le reblochon et l’Abondance que pourrait ramener le candidat. Un dernier terme plutôt porteur d’espoir à l’adresse d’une équipe se présentant aux suffrages des électeurs et électrices! Pour ce qui est de l’abondance des suffrages on verra plus tard!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :