« La démocratie l’exige »: des menaces néanmoins de nouveau report des élections territoriales!

On n’a pas seulement ironisé ce week-end que sur les complexités ravageuses de la bureaucratie à la française avec cette paperasse incompréhensible autour de la circulation d’un autre virus: les attestations débiles de sortie à l’occasion d’un nouveau confinement qui n’en est pas vraiment pas (notre président n’a finalement pas tort), sinon pour certains magasins. Le grand souk privé de vêtements va d’ailleurs se poursuivre. Avec côté positif l’ouverture probable des salons d’esthétique. Nos crânes d’oeuf aux têtes bien faites ont réfléchi.

Ou encore de l’égoïsme et la provocation de 6.500 personnes non masquées dansant lors d’un carnaval de quartier à Marseille. Une « irresponsabilité criminelle » selon les autorités. Et comme par hasard alimentée en troupes par l’extrême-gauche! C’est vrai que la jeunesse a besoin de se défouler. Elle suit à la lettre l’invitation du gouvernement à se…confiner dehors! C’est vrai que c’est beaucoup plus grave de franchir le seuil d’alerte des 10 kilomètres autour de son domicile que de participer à un cirque dans une ambiance ne ressemblant pas à un bal masqué. Mais plutôt à une « manife » avec pas mal de slogans « anti flics » et un bras d’honneur à nos personnels soignants.

Dans les états-majors politiques, il était surtout question de la réflexion de plus en intense chez l’exécutif d’un second report des élections territoriales à fin septembre-début octobre. Une option de plus en plus avancée qui va être l’objet d’un avis le 1 er avril prochain (il ne s’agit pas d’un poisson) du Conseil scientifique. Encore un. Si ça continue il va nous dire pour qui voter. Suivi quelques jours plus tard d’une convocation de l’ensemble des partis politiques pour parvenir à une décision « consensuelle » selon le « château » préoccupé autant par la bonne tenue de la campagne électorale que par l’organisation des scrutins les deux dimanches de juin. Un nouveau report possible qui déclencherait, non sans raison, une fronde assourdissante dans plusieurs mouvements politiques, et pas seulement chez les Républicains.

On ne parviendrait donc pas à assurer la bonne organisation d’un scrutin dont la …jauge de participation sera hélas limitée? Alors que ces derniers mois dans plusieurs pays d’Europe dont l’Allemagne, le pays le plus peuplé, des élections ont bien eu lieu en pleine crise épidémique! On pourrait être encore la risée sur le vieux continent.

Ce n’est donc pas une surprise si les présidents de dix Régions ont déjà signé de la même plume « vengeresse » une tribune appelant au maintien des Régionales et Départementales de l’été. « La démocratie l’exige » écrivent-ils. Il va sans dire que cette revoyure à l’automne, à la tombée des feuilles, entraînerait de facto une nouvelle écriture du texte et un sacré pataquès en vue de la présidentielle avec les comptes de campagne imputés aux deux prétendants éventuels Valérie Pécresse et Xavier Bertrand qui seraient sérieusement retardés puisque occupés par la campagne des Régionales dans leurs fiefs. Pour ce qui est du respect des comptes, ils pourront toujours prendre des conseils auprès de Nicolas Sarkozy!

Plus sérieusement, on a aussi parlé et surtout phosphoré, grâce au JDD dans son édition d’hier, sur le « dîner secret en tête à tête » à l’Elysée entre le chef de l’Etat et son ancien Premier ministre, Edouard Philippe, le 9 mars dernier. Les deux hommes qui se téléphonent de temps en temps ne s’étaient pas revus depuis le 5 octobre. Presque une éternité. Même si les journalistes n’étaient pas invités autour de la table, en raison de la distanciation sociale, on peut raisonnablement imaginer qu’il ait été notamment question de la crise sanitaire et de la future présidentielle (quel sera le rôle de l’ex-hôte de Matignon ?). Et peut-être également un peu du calendrier du déplacement présidentiel (reporté déjà, décidément!) jusqu’au Havre pour la remise de sa décoration. Il n’est pas non plus impensable, au dessert, qu’une petite part gourmande et sucrée ait été consacrée aux Régionales où Edouard Philippe doit s’impliquer aux côtés de la tête de liste macroniste, Laurent Bonnaterre, le maire (ancien socialiste) de Caudebec-lès-Elbeuf. Un sujet toujours lui aussi très confiné, si ce n’est qu’hier dimanche, le site très lu d’Info-Normandie (spécialisée essentiellement dans les faits divers) a repris l’information. Suscitant les premiers émois sur la Toile…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :