La situation est grave: l’Armée en renfort sur le front pour vacciner à tour de bras! Et Pâques vraiment aux tisons…

La situation est grave! Mais pas totalement désespérée. « La France a peur » pour reprendre l’ouverture d’un présentateur du J.T de 20 heures, restée célèbre! On n’entend pas encore le bruit des bottes. Fort heureusement. Mais bien celui des ronds dans l’eau d’une frégate de la Navale dépêchée à la hauteur du Pont de Normandie à la frontière de la Seine-Maritime et du Calvados. Sa mission de la plus grande importance: dissuader les réfugiés seinomarins de fuir en nombre vers le sud.

Il s’agissait bien sûr d’un montage photo avant-coureur des bonnes blagues du 1 er avril (de plus en plus rares) diffusé à mon plus grand amusement (le occasions de rire ne sont pas légion, pour rester dans le vocabulaire militaire) diffusé hier sur la Toile. Ca tombait bien car le gouvernement a annoncé ce même lundi le vrai renfort de l’Armée pour rejoindre les « usines à vaccins » (pourvu que les munitions arrivent vite pour combattre le virus) installés notamment dans les plus grands stades pour accélérer le plan de vaccination de masse. Une excellente initiative. Il était temps! Mieux vaut tard que jamais. Un ou deux « vaccinodromes » devraient être implantés dans chaque département.

Les militaires ne seraient pas non plus de trop pour mettre aux arrêts de rigueur, de façon définitive, le cluster gouvernemental. Une véritable hécatombe. Après le chef d’Etat-Major de l’Elysée et le grand argentier, Bruno le Maire, et d’autres encore, de moindre importance, que ces éminences me pardonnent, une ministre, Elisabeth Borne, a même été hospitalisée lundi. Ce qui n’a pas été le cas de sa collègue de la Culture, Roselyne Bachelot, déclarée positive (ça doit la changer des commentaires négatifs qu’elle encaisse du monde des arts et de la culture!). Pas de chance elle venait trois jours plus tôt de décorer sous les ors de son ministère en toute intimité, heureusement, le chanteur et comédien Michel Sardou, élevé au grade de commandeur de la Légion d’honneur.

Il devait normalement être…cravaté des mains du Président à l’Elysée. Mais un peu pris par son agenda viral, le chef de l’Etat avait été suppléé par l’amie de l’artiste, Roselyne. Cas contact, le chanteur de… la la la « Maladie d’amour » l’un de ses plus gros succès datant de 1973, sera fixé sur son sort lors d’un test prévu mercredi. En attendant il prend avec un certain humour ce manque de chance. « A part un peu l’été dernier je ne suis pratiquement pas sorti de la maison depuis un an, cloîtré longtemps par mon épouse » a encore répondu avec humour le nouveau moine de la chanson française. « Je suis en quelque sorte commandeur Covid. Je n’en veux pas à Roselyne ». Un nouveau titre en perspective pour la star, même s’il a pris sa retraite des studios d’enregistrement et de la scène. Enfin pas totalement puisqu’il jouait encore sur la scène des théâtres. Mais ça c’était avant…

Du titre au slogan il n’y a qu’un pas de danse ou presque. Que penser vraiment de la chanson du gouvernement qui vient de sortir un nouveau « tube »:  » Dedans avec les miens et dehors en citoyen ». Encore une trouvaille lumineuse et bien curieuse formule publicitaire et si peu claire (c’est…l’air du temps, « Foule sentimentale » d’Alain Souchon) dans la mesure où cette belle invitation risque d’être détournée par de mauvais citoyens. La preuve à Marseille où des casseurs déguisés mais pas masqués, lors d’un pseudo carnaval de quartier, ont provoqué de gros dégâts chiffrés à plus de 100.000 euros. Il faut bien que jeunesse se passe!

Roulez jeunesse…alors que les cloches ne sonneront pas à Pâques. Le gouvernement s’est déclaré ferme pour les prochaines fêtes religieuses, catholiques et juives et un peu plus tard pour le Ramadan. Les déjeuners en famille seront en effet proscrits. Ce sera pire qu’à la Noël, nous annonce-t-on dans ces injonctions gouvernementales. Sale temps pour les bouchers: et le gigot de 7 heures absent des tables des festivités réduites à la portion congrue ? A quand une « manife » des artisans bouchers ? Il nous restera les oeufs en chocolat. Peut-être. Noël au balcon, Pâques aux tisons et vraiment au coin du feu! Ca va faire fondre plus vite les douceurs chocolatées. Tout seul ou presque. Ce serait néanmoins dommage de rater cette trêve des confiseurs en version pascale! Les comparaisons avec l’Allemagne étant souvent faites avec gourmandise, Angela, elle, va serrer les boulons encore plus fort en confinant pratiquement tout le pays. Sa ligne Maginot à elle. Espérons pour nos amis d’outre-Rhin qu’elle sera plus efficace que la nôtre en 40 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :