Régionales: Ça « bougeotte » à Rouen…et patine sévère au Havre avec l’arrivée d’un nouveau… »variant » ?

Vroum. Ca s’accélère-un peu-en bord de Seine, à Rouen, et ça patine sur les rives havraises avec une belle marée basse! A Rouen tout d’abord, à tribord toute, sans les célèbres 24 heures motonautiques encore à l’arrêt pour cause virale, où l’ancienne députée UMP, Françoise Guégot, a finalement renoncé à se représenter aux Régionales aux côtés de Hervé Morin. « Mon rôle et ma place dans la future équipe ne correspondent pas à ce que j’attendais » écrit-t-elle en annonçant aussi qu’elle terminait probablement plus de 25 années d’engagement politique. « Les désillusions font partie intégrantes de ce monde bien ingrat où les coups à prendre sont monnaie courante ». L’élue n’a évidemment pas tort, même si la sarkozyste pur jus puis filloniste ne fut pas la dernière à rendre la monnaie de leur pièce à plusieurs de ses ami(e)s au cours de ces dernières années de disgrâce électorale! Elle avait également été battue au renouvellement de son mandat de maire de Mont-Saint-Aignan en 2014, deux ans après sa défaite aux législatives.

Au Havre, on ne peut pas dire que la tension monte encore en vue de ce double scrutin. Calme plat sur la mer. On attend probablement les grandes marées à fort coéfficient. Elles ont dû être détournées avec un début de campagne poussif où les futures armadas en présence se mesurent de loin. Ainsi en va-t-il du début de campagne du candidat Bonnaterre, certes très présent sur…les panneaux d’affichage de la Porte océane. S’il est un signe qui ne trompe pas, c’est bien que son effigie reste toujours en place sans la moindre agression. A moins bien sûr que les colleurs ne couchent sur place. La guerre des panneaux n’est pas encore lancée. Mais pour le reste ? Serait-ce la lecture des enquêtes d’opinion pas très bonnes, mais certains attendent toujours Godot, ou plus exactement Edouard Philippe, qui, s’il caracole en tête des ventes avec son livre, n’a toujours montré la sienne pour voler au secours de son nouvel ami, maire de Caudebec-les-Elbeuf, dont l’absence de notoriété constitue un réel handicap. Et lorsqu’on y ajoute le fait que certains de ses amis politiques, des parlementaires En Marche normands ne se bousculent pas au portillon pour lui venir en aide, la barque n’est pas facile à trainer déjà sur les galets! De là à imaginer que la maire du Havre, traîne lui aussi les pieds ou les patins (même si ce n’est pas son sport préféré) pour apparaître en première ligne. L’option arrière-plan, en fonction des événements, pourrait finalement se dessiner dans les prochaines semaines. Tous et toutes à vos paires de jumelles. Enfin pour ceux et celles qui s’intéressent à ces élections territoriales. On n’est pas à un nouveau « variant » près: il en existerait plus de 80 à travers le monde. Vive le « variant » havrais. Surtout que celui-là il n’est a priori pas bien méchant. En attendant le candidat Bonnaterre écrit aussi. Aux maires. Délicate attention. Un courrier parti avant le report d’une semaine décidé par l’exécutif car il est fait allusion aux dates des 13 et 20 juin. Ca fait toujours une semaine de plus pour fourbir ses armes.

A Evreux, au bord de l’Iton (rivière plus modeste que la Seine) la nouvelle était passée sous silence. Ou presque sans médiatisation. Ni d’un côté ni de l’autre. Mais l’essentiel n’est-il pas finalement que le commissariat d’Evreux, suite aux récentes émeutes urbaines survenues fin mars dans le quartier souvent « chaud » de la Madeleine, va pouvoir bénéficier de cinq policiers supplémentaires. Contre 17 pour la ville de Vernon, comme je le mentionnais hier dans ce même blog. Il aurait quand même été étonnant que l’adjoint chargé de la sécurité ébroïcienne, Nicolas Gavard-Gongalllud, candidat aux prochaines Départementales dans l’Eure à Evreux-nord, ne réussisse pas à décrocher quelques renforts locaux auprès de la place Beauvau, via son ami ministre des Outre-mer dont il a assuré la direction de la campagne des Sénatoriales. L’élu, dont l’efficacité est certaine dans sa mission d’adjoint, était probablement mieux placé que son patron à la mairie d’Evreux, Guy Lefrand, dont les relations ne sont pas des meilleures avec Sébastien Lecornu, pour renforcer l’hôtel de police ébroïcien. 17-5 tel est le score, mais le match…électoral entre les deux principales villes du département est loin d’être terminé. Vive le sport…On retrouvera les deux édiles aux Régionales mais chacun son bord comme capitaine de leur bateau! A droite et au centre pour l’un et un…cap plus indéfini pour l’autre avec pour pavillon amiral Sébastien Lecornu et Laurent Bonnaterre.

En revanche, même si l’issue du match ne semble faire aucun doute, on ne peut que féliciter le benjamin des candidats dans l’Eure, seulement âgé de 20 ans, et adjoint au maire du Vaudreuil depuis un an, Louis Speybrouck, d’oser affronter son voisin le socialiste et maire de Val-de-Reuil, Marc-Antoine Jamet (bras…droit à la ville du boss de LVMH, Bernard Arnault) un « vieux » cacique de la politique régionale, mais candidat pour la première fois aux Départementales! Il prend date le jeune homme!

P.S: Touché, coulé! Heureusement que les écolos sont là. Qu’est-ce qu’on s’ennuierait sans les « fulgurances » des élus verts ? Du Pagnol revu à la sauce de Vincennes, si proche de la capitale, où un élu d’opposition E.E.L.V s’est noyé en refusant de voter une subvention de la ville (de l’ordre de 1.000 euros) au profit du yacht-club, car « la voile ça pollue! » Une grande tirade, certes très anecdotique, mais tellement révélatrice de ces naufrages « verdâtres ». Préoccupé par ses partiels, cet étudiant a connu son petit Titanic. Mais restons néanmoins… »Optimist » question de taille! Il aura eu au moins le mérite de faire rire. Et par les temps qui courent, ne boudons pas notre plaisir, surtout que l’intéressé a encore…démâté dans un tweet postérieur en rapportant, « qu’il fallait prendre sa voiture pour rejoindre le port de Vincennes! » Décidément les « verts » municipaux éprouvent les pires difficultés avec le vélo du Tour de France, l’avion et maintenant la voile. Mais quelle pub exceptionnelle pour le yacht-club de Vincennes! C’est vraiment très…fort! Et touchons du bois, ça peut porter bonheur…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :