Un ministre, négociant efficace en batterie de « poulets » de commissariats! et une sacrée goutte d’eau…

A chacun son Tour de France! Lorsqu’il a un petit moment-rare-le premier des « flics » de France, Gérald « Darmalin » (son surnom) ne déteste pas faire la tournée des popottes dans les commissariats des villes notamment dirigées par des élus L.R Macron-compatibles. En règle générale pour leur apporter de bonnes nouvelles: des renforts. Forcément bien vus surtout aussi dans la perspective des présidentielles. Un petit câlin ne fait jamais de mal. A priori les « bleus » arriveront avant l’échéance car les batteries de « poulets » fonctionneront davantage à plein avec la promesse de 10.000 fonctionnaires supplémentaires dans l’année ou au début de la suivante. Ce dont personne ou presque ne s’offusquera. Bien au contraire. Cette levée du bon grain est également bien accueillie à quelques semaines des scrutins territoriaux où nombre de candidats ne vont pas, et c’est de bonne guerre électorale, oublier de mettre en avant ces belles promesses. C’est toujours plus efficace lorsqu’on est copain de gouvernement. Fin mars, le ministre de l’Intérieur a pris sa plus belle…plume (façon de parler pour un message) pour annoncer à son collègue outremarin et grand ami Sébastien Lecornu de l’arrivée de 16 policiers dont 5 dès le mois de mai dans sa bonne ville et terre d’élection, Vernon. « Congratulations » partagées bien sûr avec ou sans accent britannique sur les bords de Seine et ce d’autant plus que son maire, François Ouzilleau, un ancien L.R, désormais divers droite tendance canal historique Lecornu, est pressenti pour conduire la liste de la majorité soutenue par Edouard Philippe aux Régionales dans l’Eure. Son presque voisin d’Evreux, lui aussi tête de liste, mais aux côtés du « Duc de Normandie » sortant, Hervé Morin, n’a pas eu ce même bonheur, et pourtant la ville préfecture de l’Eure, en terme de violences urbaines dans les quartiers sensibles, détient un triste record. Dont Guy Lefrand et ses habitants se passeraient bien volontiers.

Mais le maire d’Evreux, réélu à la présidence de la fédération L.R de l’Eure sans combattre (aucun adversaire ne s’est mis sur son chemin (pour la bonne raison aussi que nombre d’élus d’importance ont plié bagages pour rejoindre les armées de Sébastien Lecornu,) a dû apprécier que le Père-Noël de Beauvau oublie Evreux dans sa tournée. Ce qui ne surprendra personne car l’édile ébroïcien ne peut guère être soupçonné de « Macron-comptabilité!  » et d’allégeance (si j’ose dire) avec « l’ennemi! ». Pas de cadeau entre anciens compagnons d’hier.

Ils n’étaient pas non plus d’actualité-les cadeaux-lors de la commission nationale d’investitures où ça a « défouraillé » dur au sein des Républicains. Surtout lorsqu’il a été question des scrutins en Régions PACA (principal plat de…résistance) et Grand-Est. Dans la première, le sortant, Renaud Muselier, pourrait être en fâcheuse posture au second tour si les Républicains refusent tout compromis avec la liste macroniste conduite par la ministre Cluzel au second tour. Ce que refuse l’un des « deux frères ennemis » de la Côte d’Azur, avec Christian Estrosi, le niçois Eric Ciotti, toujours en première ligne lorsqu’il s’agit de pourfendre la « Macronnie » tailles patron et subalternes. Même au risque de faire passer le Rassemblement national, dont les idées ne sont pas très éloignées des siennes. Pareille situation n’est pas totalement à exclure en Normandie si la liste de la majorité présidentielle conduite par Laurent Bonnaterre, se retrouvait en position de pouvoir se maintenir. Et là ça pourrait faire le bonheur de Nicolas Bay, chef de file « mariniste ».

Les balles ont aussi sifflé lorsqu’il a été question, outre des alliances toujours possibles ou nécessaires de second tour, de la présence de la députée européenne, Nadine Morano, qui réclamait une place de choix sur la liste. Refus catégorique des chefs de file départementaux et du président de la Région, l’alsacien Jean Rottner qui n’a pas oublié la déclaration de l’ancienne ministre sarkoziste lors des dernières Régionales sur « La France, pays de race blanche » qui lui avait déjà valu d’attendre son tour et sa réélection au parlement européen. Il y a pire comme sanction! Notre caricaturale « Nadine nationale » fait toujours de la résistance…

PS: Une tempête dans un verre d’eau ? Pas si sûr. Est-il normal qu’une grande firme commerciale, Evian, propriété du géant suisse Nestlé, ait cru bon retiré son tweet invitant le jour de l’ouverture du ramadan, une…pure coïncidence, à boire un litre d’eau par jour. Une formulation des plus banales jugée néanmoins par une poignée de musulmans comme une invitation scandaleuse à rompre le jeûne. Devant la haine véhiculée principalement sur les réseaux sociaux, et l’emballement médiatique, Evian s’est courageusement excusé quelques heures plus tard. Lamentable! Comme l’est tout autant une association végan invitant ses fidèles à boycotter des sablés en formes d’animaux. Le monde est fou!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :