Le pipeau et le violon ne font pas toujours bon ménage!

Haro sur la justice. Surtout avec le verdict en appel jugé « scandaleusement clément » (des peines beaucoup plus lourdes avaient été prononcées en première instance) des présumés coupables de l’incendie très volontaire d’une voiture de police à Viry-Châtillon, en région parisienne, il y a quatre ans. Les deux fonctionnaires, une femme et un homme, avaient échappé de peu à une mort affreuse. Au total cinq des prévenus ont été condamnés à une peine d’emprisonnement ferme de 6 à 18 ans et huit acquittés par un jury populaire, le tout dans une folle ambiance: une bagarre générale dans le box des accusés à l’annonce du jugement. De mieux en mieux dans une cour d’assises! Les familles des prévenus s’en sont aussi mêlées en agressant des gendarmes venus en renfort.

Cette décision de justice a été jugée honteuse par plusieurs syndicats de police appelant à des rassemblements devant les tribunaux, demain mardi! Ce qui de toute évidence ne constitue pas non plus la réplique la plus…judicieuse.

La coïncidence veut que le chef d’Etat, en situation de pré-échauffement de campagne, s’exprime aujourd’hui dans les colonnes du « Figaro » avec des mots très forts sur la sécurité, le fléau de la drogue (il a sérieusement évolué depuis sa campagne de 2017 et refuse avec force toute idée de dépénalisation du cannabis) avec entre autres, deux belles promesses chiffrées: 10.000 policiers et 15.000 places de prison supplémentaires sur l’ensemble de la durée de son quinquennat. Il ne veut voir « que du bleu encore et toujours plus ». Un objectif de toute évidence difficilement atteignable. Et comme d’habitude Marine Le Pen, « la candidate des pauvres » c’est bien connu) a été la plus prompte à parler de véritable chaos sécuritaire avec son frère jumeau, le député L.R niçois, Eric Ciotti, le premier flingueur de l’opposition à défaut de n’avoir été que dans ses rêves le premier flic de France! Un bel attelage que « cette tata et ce tonton flingueurs et braqueurs par opportunisme politique » qui jouent sur du velours car ils savent très bien que le sujet de la sécurité sera prioritaire (bien avant la sanction ou pas sur la gestion de la crise sanitaire par l’actuel exécutif) en 2022. L’insécurité ou présumée telle qui ne cesse de s’installer au premier rang des inquiétudes de nos compatriotes constitue de toute évidence le talon d’achille du président sortant dont le bilan, à ce niveau, laisse bien à désirer dans ce monde toujours plus violent.

Heureusement que le numéro deux des Républicains, Guillaume Peltier, porte-étendard de la droite sociale, est là pour nous faire un peu rire avec sa belle promesse de rompre avec « le macronisme en cent jours «  Il y en a qui ont essayé de faire le tour du monde en autant de jours, avec un premier projet de loi qui risque de faire l’unanimité mais pas chez ses amis libéraux: augmenter les salaires de 20 % avec une martingale forcément gagnante: supprimer les taxes sur le travail et opérer un prélèvement de 2 % sur les transactions financières et les paiements électroniques pour pouvoir mettre sur les tapis de jeux des casinos la modeste cagnotte de 540 milliards d’euros. Avec cerise sur le pactole: l’objectif d’une règle d’or: zéro déficit à l’horizon 2030. Le paradis rêvé que tous les gouvernements depuis l’époque Pompidou n’ont jamais atteint. Il n’est pas assuré que le violon et le pipeau, d’une façon générale, donnent ensemble les notes les plus harmonieuses. Je vous accorde néanmoins sur le fait que je ne dispose pas hélas! d’oreilles très musicales.

PS: c’est tellement sympa et gai toute cette floraison de nouveaux profils qui ont défilé en même temps sur la toile depuis quelques jours et surtout hier soir dimanche. Comme si les photographes avaient donné de leur personne ce week-end ensoleillé pour effectuer de nouveaux portraits souriants de nos élus et élues qui aspirent peut-être, pour certains d’entre eux, à tenter d’ajouter un nouveau mandat ou se succéder à eux-mêmes. Comme par exemple la députée havraise AGIR, Agnès Firmin Le Bodo, conseillère départementale sortante en titre mais qui, en raison de la loi sur le cumul, a dû céder son siège à Rouen, il y a quelques mois. Pour y revenir ? C’est sa suppléante qui va être contente, le cas échéant. Ce joyeux bourgeonnement annonce vraiment le printemps électoral. Et en plus ça a le mérite (pas pour tous ou toutes) d’afficher…d’éventuelles prétentions sans oser encore le dire officiellement. On a quand même encore le droit de se faire tirer le portrait et de montrer sa bobine sur les réseaux sociaux…sans être candidat! A moins bien qu’il ne s’agisse que d’un stratagème pour tromper « l’ennemi « ! ou plutôt l’adversaire. Ou anticiper l’investiture tant attendue. Pour rire bien sûr…J’attends avec la plus grande impatience les prochains clichés! Ca pourrait être un signe annonciateur d’un futur brin de muguet porte-bonheur! Faudra-t-il patienter jusqu’au I er mai ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :