« Mort aux cons »: « Vaste programme »…électoral!

Si comme dans son sketch resté culte, « Le permis de conduire » l’inoubliable Jean Yanne, très en colère, rapportait sa haine des routes départementales, il semblerait que Laurent Bonnaterre, candidat très affiché au Havre sur les panneaux, n’aime pas trop la présence de ses « amis » députés normands d’En Marche. La preuve samedi matin sur le marché d’Evreux, où le maire de Caudebec-lès-Elbeuf, a montré son « museau » non pas pour y faire ses emplettes (encore que rien n’empêche de joindre l’utile à l’agréable) mais bien pour aller à la rencontre de ses futurs électeurs et électrices en compagnie d’une très petite poignée d’élus LREM du secteur. Mais hors la présence des députés des deux circonscriptions du chef-lieu du département qui n’avaient pas été informés, m’a-t-on rapporté, de cette sortie de territoire. Restons prudents néanmoins! Il se peut que la transparente remplaçante de Bruno Le Maire au Palais Bourbon, n’ait pas été reconnue sur la place Clemenceau. Pas vraiment une tigresse cette parlementaire! A sa décharge éventuelle, les élus MoDEM d’Evreux, qui eux sont bien présents sur le terrain médiatique, n’étaient pas davantage prévenus de cette campagne au marché de dupes!

Alors que le mouvement de François Bayrou, est bien normalement allié aux Marcheurs d’Emmanuel Macron. Dans tous les cas il ignore toujours à quelle sauce il sera encore dévoré et oublié pour les Départementales dans l’Eure. Les négociations n’ont guère avancé et abouti positivement. Le MoDEM de l’Eure reste toujours à la porte. La fumée très grisâtre pourrait sortir enfin dans le courant de la semaine prochaine, choisie également par Laurent Bonnatterre (c’est ce qui a été annoncé aux macronistes) pour tenir une conférence de presse et présenter plusieurs de ses candidats, alors que de son côté, Hervé Morin va reconduire, en autres, dans l’Eure, François-Xavier Priollaud, le maire MoDEM de Louviers, le sénateur centriste Hervé Maurey et bien sûr Guy Lefrand. Moins bonne nouvelle pour le maire d’Evreux, trois de ses binômes pour la majorité départementale dont les investitures sont décidées en haut lieu par Sébastien Lecornu, pourraient être contraints de retrouver sur leur chemin autant d’équipes avec plusieurs de ses propres élus municipaux ébroïciens! Ca pourrait encore laisser des traces cette affaire!

En Seine-Maritime, on attend toujours Godot-Edouard Philippe. Sa plus grande admiratrice (!), la députée « Grande gueule » de l’Eure, Claire O’Petit, s’amuse dans un message: « Laurent Saint-Martin, en Ile-de-France, accepte la tête de notre président sur son affiche. Pas sûr que E.P mette sa photo lol ». « Non, enfonce-t-elle le clou, mais sur la page de la tête de liste Bonnaterre, nous voyons aussi E.P et il se réfère encore et toujours dans les médias à EP, jamais au président de la République ». Les gens sont vraiment méchants…

D’une façon générale, on ne peut pas dire pour les uns et pour les autres, que les candidats putatifs, même pour les Départementales, s’avancent beaucoup! Une vraie prudence de sioux ou de « pudeurs de gazelles ». Il faudra peut-être leur souffler dans le creux de l’oreille que le calendrier avance vite. Mais c’est tellement compliqué avec ce changement intervenu il y a quatre ans et l’avènement d’En Marche et l’élection d’Emmanuel Macron. Sans oublier la crise sanitaire génératrice de tant de bouleversements avec un scrutin jusqu’au bout ou presque menacé. Un exemple parmi tant d’autres, le maire de Val-de-Reuil, le bras droit pourtant rose de Bernard Arnault à la ville, toujours pas officiellement en campagne. Qui sous son règne de vingt ans et en dépit de son carnet d’adresses dans le milieu économique (heureusement que les autres élus de l’agglo lovérienne sont plus efficaces!) n’a pas fait beaucoup pour faire avancer positivement l’ancienne ville nouvelle! Trop sûr d’une victoire jugée trop facile sur des terres socialistes depuis sa création? Comme quoi porter les initiales d’un M.A.J (Marc-Antoine Jamet) ne vous offre pas pour autant l’habit de magicien!

Pour en revenir aux Régionales normandes, le sortant centriste Hervé Morin, va s’opposer certes à une gauche toujours divisée, mais aussi à deux autres listes de son ex-famille d’origine, l’UDI et ses anciens amis de droite et du centre comme le maire de Vernon, François Ouzilleau, qui, demain lundi, va officialiser partir bras dessus, bras dessous avec Laurent Bonnaterre comme tête de liste dans l’Eure. Il serait souhaitable que les frères ennemis d’aujourd’hui ne se déchirent pas trop…en vue d’une possible et nécessaire alliance au second tour des Régionales! Rien n’est joué avec cette multiplication de listes et toujours ces incertitudes niveau alliances. Attention danger avec le Rassemblement national qui pourrait le cas échéant tirer les marrons du feu! Pitié, « mort…aux cons ». Une expression certes vulgaire mais ayant le mérite d’être explicite…Elle date d’une vraie guerre, celle de la Libération en 1944, avec cette inscription-slogan peinte sur l’une des Jeep de la Seconde division blindée du général Leclerc. Une expression qui aurait valu cette belle réplique d’un autre général, Charles de Gaulle « Vaste programme messieurs ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :