Humour, Oumou…et Sheila!

C’était dans l’air iodé du littoral havrais. Depuis plusieurs semaines. C’est désormais officiel avec la présentation hier, à Rouen, lors d’une conférence de presse où le candidat de la majorité présidentielle pour les Régionales, Laurent Bonnaterre, a présenté quelques uns de ses futurs colistiers et colistières pour le scrutin de juin, en Seine-Maritime. Une équipe dans laquelle figure en bonne place, la seconde, l’adjointe à l’enseignement de la ville du Havre, Oumou Niang-Fouquet. Une recrue de choix électoralement (mais pas seulement) de toute évidence sur l’agglomération de la « Porte Océane », comme elle l’avait été l’année dernière lors des élections municipales « recrutée » alors au mercato par Edouard Philippe pour rejoindre sa liste alors qu’elle était toujours conseillère régionale dans le camp opposé au président sortant, Hervé Morin, soutenu à l’époque par celui qui allait devenir Premier ministre. Les lignes bougent et l’élue havraise a une fois encore privilégié l’esprit d’équipe et le collectif. Ce qui la guide depuis sa jeunesse (très proche!) et son passé d’ancienne championne de haut niveau en handball, à qui il est arrivé de changer de club pour progresser. Si l’on devait faire un parallèle peut-être osé avec le sport, son fil rouge, on pourrait ajouter qu’il arrive très souvent que les équipiers d’une même équipe se retrouvent parfois opposés lorsqu’ils rejoignent leur sélection nationale. C’est dans ce sens qu’il ne faudra pas trop s’attendre à une confrontation frontale et musclée empreinte d’animosité avec son équipier de la majorité municipale, Jean-Baptiste Gastinne, premier adjoint et ancien maire par intérim, numéro deux aussi de la liste Morin. On ne peut évidemment pas parler de profonde conversion et encore moins de traîtrise dans la mesure où l’élue havraise, coprésidente du HAC handball, de sensibilité de gauche et hermétique à tout cloisonnement partisan, connait depuis un bon moment le maire de Caudebec-lès-Elbeuf qu’elle apprécie (c’est préférable!) avec qui elle a déjà fait campagne à ces mêmes régionales il y a six ans. L’une fut élue et l’autre sacrifié sur l’autel de la fusion des listes de gauche au second tour! On pourrait aussi y ajouter le fait que l’équipe Bonnaterre n’est pas vraiment estampillée en Marche, comme il ne cesse de le répéter (les militants et élus d’importance de la région dont la plupart des parlementaires en savent quelque chose!). L’ancien directeur de cabinet de Laurent Fabius, en rupture avec le Parti socialiste depuis deux ans, a eu la bonne surprise hier de consulter les résultats d’un sondage d’OpinionWay (qu’il avait commandé, ironisent ses adversaires) le donnant à 18 % au premier tour, soit une progression de 5 % par rapport au précédent (sorti deux jours plus tôt), forcément contestée par les opposants. C’est de bonne guerre. La bataille de Normandie est lancée!

Celle de la communication en faveur du vaccin AstraZeneca, aussi. Avec l’annonce relayée par les médias avec une certaine ironie sur la volonté gouvernementale de couper le cou à la mauvaise réputation du sérum anglais. Le week-end dernier a été marqué par un fiasco sur l’ensemble du territoire avec l’injection de 10.000 doses sur les 60.000 proposées notamment à l’adresse du personnel enseignant, des policiers et gendarmes, spécialistes de la petite enfance pour les plus de 55 ans. On notera pour la petite histoire que plusieurs syndicats d’enseignants ont été plus prompts, hier mercredi, à critiquer la décision de l’exécutif de rouvrir les classes à partir de lundi prochain que d’encourager leurs mandants à aller se faire vacciner.

Toujours est-il que « Super Castex » a émis l’hypothèse d’inciter quelques stars de plus de 55 ans, à se faire piquer devant les caméras pour une campagne promotionnelle dudit vaccin maudit. « Il faudrait que Sheila se fasse vacciner » a insisté le Premier ministre, apparemment fan de la chanteuse des années yé-yé! Qui, pour la circonstance pourrait modifier légèrement l’un de ses tubes « Donne-moi la main » avec plutôt un « Donne-moi le bras, la Covid n’est pas finie ». L’école non plus d’ailleurs! Les classes vont rouvrir. Et ce soir, à 18 heures, comme « Les rois mages » Castex, Blanquer et Véran reviennent à l’écran et vont laisser leur gondole à Matignon et dans leurs ministères respectifs. Mais de là ce que nous nous « gondolions » ? La « Première surprise-party » n’est pas arrivée. « Ecoute ce disque » et « Vous les copains, on ne vous oubliera jamais ». « Bang bang »…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :