Des Républicains vraiment à l’ouest en perdent…le nord au sud!

Une indignation à géométrie variable! Certains cadres dirigeants de l’armée républicaine sont-ils les mieux placés pour parler d’alliances scandaleuses et de haute trahison dignes (d’une façon imagée, bien sûr) du poteau d’exécution, alors que les mêmes ont accepté, sans le moindre état d’âme, d’accueillir sur la liste LR de Bourgogne-Franche-Comté des candidats estampillés « Debout la France » de Nicolas Dupont- Aignan. Le même qui, en 2017, avait fait allégeance à Marine Le Pen et lui avait…baisé les babouches où plutôt les escarpins pour devenir, en cas de succès, son éventuel Premier ministre.

Toujours les mêmes girouettes qui se rallieront sans sourciller peut-être aux deux ministres MoDEM du gouvernement, la landaise Geneviève Darrieussecq en Nouvelle-Aquitaine et surtout Marc Fesneau, le seul possible vainqueur de la majorité présidentielle à ce scrutin régional dans le Centre-Val-de-Loire que va d’ailleurs rejoindre un simple conseiller municipal d’Azay-le-Rideau, Périco Légasse, ancien chroniqueur du samedi du quotidien régional « Paris-Normandie » plus connu pour ses critiques gastronomiques comme rédacteur en chef du magazine « Marianne » dirigé par sa compagne, Natacha Polony, chroniqueuse multicartes anciennement très souverainiste, peu soupçonnable comme lui, de complaisance avec le pouvoir macroniste. « J’y vais pour Marc Fesneau » s’est justifié l’une des plumes gastronomiques les plus réputées qui n’a jamais, en outre caché, ses idées de gauche.

J’ai toujours privilégié personnellement davantage le choix d’un homme ou d’une femme plutôt que son étiquette politique. Est-ce un crime ?

Sans parler de Jean Rottner, le sortant visiblement apprécié de la Région Grand Est que l’on a beaucoup vu depuis un an en première ligne sur le front anti-covid, qui, en cas de menace forte du Rassemblement national, pourrait être amené lui aussi à tendre la joue aux Marcheurs au second tour et les accueillir sur sa liste, au lendemain du 20 juin. Est-ce toujours un crime ?

Tous ceux qui font preuve depuis des années d’un sectarisme dévastateur avec comme chef de file Eric Ciotti, l’un des plus mauvais avocats de la droite avec ses outrances, feront moins les fiers lorsqu’ils auront besoin des électeurs et électrices toujours de droite et du centre, et du vote LREM, en cas de danger, le 27 juin prochain!

Ne sont-elles pas tout de même pas un peu gonflées toutes ces éminences de féodalités régionales et anciennement membres du même gouvernement sous Chirac puis Sarkozy qui avaient bien accepté dans le cadre d’un front républicain, il y a six ans, la main tendue et le désistement du Parti socialiste dont celui de Christophe Castaner en région PACA pour sauver leur bastion. N’est-ce pas messieurs Bertrand, dans les Hauts-de-France et Éric Ciotti, jadis copain du trio Muselier-Falco-Estrosi, ses « frères de la côte d’azur » désormais énnemis, élus aussi grâce aux voix du P.S. Le front républicain, c’est bel et bien fini. Attention danger! Au nord comme au sud en passant par l’Ile de France.

Ca n’empêche pas Renaud Muselier, jadis dauphin déclaré de Jean-Claude Gaudin mais « répudié » par l’ancien maire de Marseille, de prendre un certain risque avec ce mariage surtout face un adversaire de taille, ministre éphémère de Nicolas Sarkozy, Thierry Mariani (ancienne tête de liste UMP pour ces mêmes régionales en 2010 !), qui, déçu notamment par son avenir électoral chez L.R et sa tiédeur sur l’aspect sécuritaire, entre autres, est passé à l’ennemi mariniste, sans être encarté au RN, avant d’être élu député européen sous la bannière du Rassemblement. Un duel d’anciens copains en plus! Il est tout aussi clair que nombre d’électeurs « républicains » vont plutôt suivre l’ancien pendant plus d’une trentaines d’années de la maison RPR puis UMP. Il est aussi très probable que nombre d’électeurs En Marche de cette région vont se faire prier d’aller voter pour une tête de liste (même si elle n’a plus l’investiture) dont le parti ne cesse de cracher son venin sur le pouvoir en place.

Le pauvre président de L.R, Christian Jacob, ne pouvait pas évidemment faire autrement que dénoncer et refuser cette alliance et dire « la peur de perdre des uns, ajoutée au cynisme des autres, n’a jamais fondé une ligne politique ». Il ne sera pas facile en effet à son mouvement de se présenter en alternative en 2022 à Emmanuel Macron alors que des alliances auront été scellées avant le premier tour des Régionales. Et le piège tendu par le pouvoir à L.R écartelé et pris entre les feux de la mitraille n’est pas près de se refermer. A qui la faute ? Il n’est pas du seul talent politique du Président!

Candidat déclaré à la présidentielle, Xavier Bertrand, aussitôt élu, dans le cas de figure le plus probable mais néanmoins pas assuré (il risque aussi d’avoir un grand besoin des macronistes qui ne lui feront pas le moindre cadeau) abandonnera très rapidement les électeurs de sa région. Il ne manque pas d’air, lui non plus, celui qui a quitté avec fracas ses anciens frères d’arme de L.R pour parler d’un « terrible aveu d’échec de l’actuel chef de l’Etat ». Il oublie au passage celui également de L.R dont il ne refusera pas le soutien éventuel l’année prochaine. Il n’aurait plus manqué en cette journée dominicale, cerise sur le clafoutis, que Valérie Pécresse fasse la courte échelle au parti présidentiel. Ce qu’elle n’a évidemment pas fait; déplorant seulement ces alliances d’appareils.

De quoi faire perdre un peu plus le…nord au sud géographique à l’ancien parti des deux derniers présidents de la République de droite avec cette nouvelle grave fracture. Mais lorsqu’il n’y a pas de leader, ni boussole, le pire ne peut qu’arriver. La terrible leçon des Européennes n’a visiblement pas été suffisante. Le champion L.R: une partie non négligeable des électeurs de droite l’ont déjà et il habite l’Elysée. Qu’on le déplore ou pas. A qui la faute ? Une faute aussi très partagée!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :