Le naturel revient au triple galop! Avec de très gros sabots…

Le naturel revient souvent au galop. Même au triple galop. Ca tombe d’autant mieux que ce clip s’inscrivant dans le cadre champêtre de la campagne des Régionales a été filmé à Guichainville, près de l’hippodrome d’Evreux. Et la tête de liste du Rassemblement national, Nicolas Bay, y a été avec de gros sabots devant le chantier de la construction d’une nouvelle mosquée. Un projet remontant à cinq ans validé par l’ancien maire et le toujours président de l’agglo Evreux-Portes de Normandie, le L.R Républicain, Guy Lefrand. Une construction financée selon son promoteur, l’Union cultuelle musulmane d’Evreux, sur les fonds de ses fidèles et non par de l’argent venu de l’étranger, contrairement à ce que déclare le fidèle de la communauté nationale, en situation, peut-être tout de même, en fonction des circonstances, de remporter la grosse mise au tiercé normand.

Le conseiller municipal socialiste d’opposition et tête de liste rose et verte dans l’Eure, Timour Veyri, y voit là dans les colonnes du quotidien « Libération » et sur les réseaux sociaux, une diatribe d’incitation à la haine et entend saisir aujourd’hui la procureure de la République d’Evreux. C’est vrai que le candidat R.N, un catholique traditionnel assumé, n’y va pas avec le dos de la cuillère, mais plutôt avec une grosse louche dans son film d’une quarantaine de secondes aux propos exacerbés et d’une grande violence à l’égard de la communauté musulmane. Pour une fois que Timour Veyri et son maire préféré, lui aussi candidat aux Régionales, se situent sur la même longueur d’onde.

Ils ne le seront pas néanmoins sur la vision de l’appartenance des trois binômes ébroïciens en lice aux Départementales en qui il voit des candidats qu’il faut faire battre pour « tourner la page de l’actuelle majorité En marche de l’Eure ». Objection votre « honneur ». Les élus d’Evreux et la très grande majorité des candidats et candidates sur la ligne de départ dans l’Eure ne sont en rien des représentants de la « macronie ». Surtout à Evreux. Cela se saurait. Ils et elles ne sont que des hommes et des femmes représentant la majorité ayant pour nom de baptême et appellation très contrôlée « Lecornu », certes ministre du gouvernement Phillipe puis Castex, qui depuis quelques jours se trouve de par sa charge ministérielle dans un tout autre cadre: la Polynésie et sa capitale Papeete.

Une paix des braves a été signée pour ce scrutin entre le maire de la ville chef-lieu et le ministre qui ne sera donc pas aujourd’hui à Evreux pour la présentation officielle de tous ses candidats qui, initialement, devait se dérouler jeudi dernier mais qui, pour des raisons climatiques, des trombes d’eau, a été décalé. Dans un temps plus calme…Et comme je l’avais annoncé en fin de semaine dernière, un changement de nom mais pas de localisation, est intervenu puisque le premier adjoint de Saint-Sébastien-de-Morsent supplée en dernière heure son ancien maire, Bruno Groizeleau, empêché pour des raisons de santé, aux côtés de Stéphanie Auger.

Le temps était plutôt clément et ensoleillé sur le marché stratégique des Halles où il fait bon se montrer, dimanche matin au Havre, où l’on n’a vu essentiellement que du « bleu » (non pas couleur Majorelle, il ne faut pas exagérer) mais bien « républicain », avec une équipe de candidats venue en force et partant pour la grande course des Régionales casaque Morin, un grand amateur de chevaux avec, comme chef d’équipage, Clotilde Eudier. Et quelques candidats disputant eux la course des Départementales, toque républicaine ou Agir…Un quadrillage d’autant plus aisé que la concurrence était absente. Il n’est pas facile, surtout pour une tête de liste, de passer précisément la sienne lorsqu’il faut parcourir tant de kilomètres entre Neufchâtel et Granville ou Cherbourg-en-Cotentin pour essayer de porter la bonne parole, laissant aussi à ses lieutenants le soin de les représenter.

L’outsider de la majorité présidentielle, Laurent Bonnaterre, se trouvait lui en zone rurale dans le sud de l’Eure, à Ezy. Il y a fait son marché (toujours très couru dans cette bourgade) entouré de son équipe et il a ramené des fromages très sûrement normands et des spécialités portugaises. Forcément toutes aussi goûteuses. Je ne veux pas me fâcher avec des proches familiaux. C’est bien connu que l’appétit vient très souvent…en marchant au devant de ses électeurs et électrices.

PS: La phrase du jour: on la doit à une maire d’arrondissement de Paris et adjointe « verte » d’Anne Hidalgo, qui, dans un tweet de soutien (quand même) au fonctionnaire de police tombé dans l’exercice de sa mission (quatre personnes dont le très probable assassin ont été interpellées à un péage en Avignon la nuit dernière) est tombée très bas en rajoutant « la guerre à la drogue n’est pas la solution, elle tue ». Affligeant!

Pauvre Anne Hidalgo, elle est vraiment bien entourée…Ou plutôt très mal!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :