« La race des seigneurs » n’est vraiment plus ce qu’elle était…

Faut-il en rire et en faire des gorges chaudes ? C’est ce qu’on appelle du lourd léger si l’on était sur un ring de boxe. On ne s’ennuie jamais avec nos politiques. Surtout en période électorale où les affaires embarrassantes font les choux gras des…renards médiatiques! On peut vraiment parler dans certains cas de boules puantes. Dans le cas précis il ne saurait en être question puisque la victime est consentante et même se gausse de son infortune bien exhibitionniste. Jusqu’à s’en vanter! Extraordinaire Julien Odoul, tête de liste aux Régionales en Bourgogne-France-Comté, invité quotidien à la table des débats de la chaîne CNEWS qui vient de se faire épingler ou plumer par le « volatile » du mercredi « Le Canard enchaîné » . Motif: son attirance toute particulière pour les magazines LGBT et notamment « Têtu » dans lesquels il a posé il y a quelques années et pas vraiment à l’insu de son plein gré et même dans une vidéo dite de « charme » où il exhibe sous toute les coutures son intimité devant la caméra. Des scènes, paraît-il, beaucoup plus artistiques que celles de Benjamin Griveaux dont les images de sa virilité avaient elles été diffusées et exploitées contre son gré. Avec les effets que l’on connaît pour sa carrière politique. Ruinée.

Ce qui n’est pas le cas et pour cause avec l’exhibitionnisme du candidat odoul, un as de la polémique politicienne…dont voulaient précisément se débarrasser des dirigeants régionaux du RN. Une tentative mise en échec en dépit de plusieurs courriers adressés à la grande prêtresse du mouvement! Elle ne pourra pas dire qu’elle ne savait pas.

Loin de se…dégonfler, l’un des protégés de Marine Le Pen assume totalement. Il encourage même ceux qui le souhaitent à médiatiser cette vidéo. « J’en suis fier. Ça peut me faire même gagner des voix . Si Le Canard veut bien publier ces photos, ça m’arrangerait » Et prétentieux avec ça! Et surtout totalement inconséquent. Pour ne pas dire plus. Comment un homme de pouvoir appelé peut-être après-demain à devenir ministre (le pire est toujours possible hélas!) peut-il se comporter de la sorte ?

Sa réponse devait être de l’humour au troisième ou quatrième degré à prendre avec de sacrées pincettes. N’est-ce pas quand même le degré zéro de la politique ? Et ce sans le moindre esprit de « vierge effarouchée »!

Je souscrirai davantage à la sortie aussi médiatique, une petite «punchline » de l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy, et toujours sénateur de Paris, Roger Karoutchi , en relation avec les déchirements de son parti de toujours. « En période électorale j’ai une règle de conduite forte. L’unité de son camp doit être une priorité . « Il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages et…ce n’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule ».

Deux titres-références à la Audiard auquel il préfère par déférence à l’égard des élus et électeurs républicains le film « Le silencieux ». Qui imagine l’inoubliable Lino Ventura se vautrer dans ce genre de tragi-comédies politiciennes nauséabondes. Lui qui refusait de tourner des scènes d’amour même d’une grande chasteté à l’époque avec ses partenaires féminins par pudeur. Autre époque. « La race des seigneurs » chère à Alain Delon n’est pas donnée, loin s’en faut, à tous nos politiques!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :