C’est la guerre! Tous aux abris…et ça purge!

On se croirait revenu…toutes proportions gardées bien sûr aux purges staliniennes! En version « gaulliste ». Ça se passe dans l’Est du département de l’Eure où les trois maires principaux de la région, des Andelys, de Vernon et Gisors, sont montés hier au créneau et en première ligne de front pour faire part de leur indignation suite à l’exclusion de LR de Catherine Delalande. Le président du conseil départemental, Pascal Lehongre,suivi par d’autres élus de la majorité, sont tout aussi remontés.

Une décision prise par le bureau de ce mouvement présidé par leur homologue d’Evreux, Guy Lefrand. C’est évidemment un hasard si l’élue de Vernon n’est autre que la binôme de…Sébastien Lecornu, à l’assemblée départementale depuis six ans.

Il semblait pourtant qu’une paix des braves avait été signée le temps des élections territoriales. Il faut croire que non. Comment comprendre cette décision d’une si grande urgence (?) en pareil moment ? Le front de LR…effraie de plus en plus entre le maire de la ville préfecture de l’Eure et ses anciens amis de droite et tout particulièrement les élus proches de Sébastien Lecornu, le tout et…trop (?) puissant maître du Département. Une puissance quand même écornée par son résultat aux sénatoriales en septembre dernier. Pas très glorieux. Avec une sénatrice sortante. Nicole Duranton (symbolique dernière de la liste Bonnaterre) sur un siège éjectable.

Pour le trio signataire de ce communiqué « Il ne s’agit pas moins que de condamner l’engagement d’une mère de famille et représentante de la société civile, d’une élue qui n’a jamais compté son temps avec les militants au profit de son parti politique . Quel est son crime sinon celui d’être convoquée au bûcher des vanités du maire d’Evreux et de préférer l’éthique à l’étiquette et l’intérêt local aux intérêts personnels ? Pour notre part, concluent les signataires, nous préférerons toujours le rassemblement de l’Eure au Rassemblement national ».

Une déclaration on ne peut plus claire et nette.

La rupture semble définitive entre le maire du chef-lieu, candidat aux Régionales sur la liste de Hervé Morin et opposé à son jeune collègue de Vernon, François Ouzilleau, en position lui de leader de la liste de Laurent Bonnaterre, dans l’Eure, soutenue par le ministre des Outre-mer et plus discrètement par l’ex-locataire de Matignon , Édouard Philippe…Toujours silencieux. Il préfère occuper de toute évidence ses loisirs en faisant son Tour de France des librairies pour y signer son livre.

Jusqu’où ira cette guerre entre Guy Lefrand et ses ex-amis politiques coupables d’être passés chez l’ennemi honni, à savoir le chef de l’Etat. Déjà que ses propos sur son « ni-ni « à la présidentielle entre Macron et Le Pen, tenus dans ce même blog, avaient suscité des remous dans le « landerneau » eurois! Même si la Bretagne est toujours bien à l’ouest.

Comme quoi le slogan discutable et pas très heureux de la majorité départementale « Faire face » trouve une certaine justification! Encore que là, ce face à face est plutôt fratricide et à priori favorable à la gauche et surtout l’extrême-droite! Tant pour les Départementales que les Régionales. On aimerait d’ailleurs connaître le sentiment de Hervé Morin sur le positionnement de son colistier ébroïcien dont les prises de position commencent même à inquiéter une partie de ses soutiens locaux. On en saura peut-être un peu plus…pour les plus curieux, lors de la venue du « Duc de Normandie » prochainement au Havre.

Cette exclusion, toute symbolique qu’elle puisse être, risque encore d’envenimer salement le climat de la fin de la campagne des Départementales et Régionales entre ce qui reste des LR canal historique un…tantinet jusqu’au boutistes et ses anciens alliés. Tous aux abris et attention aux conséquences électorales de cette guerre de…mouvements totalement déchirés! A l’image de ce qui se passe à l’échelle nationale où l’on assiste à une dérive extrémiste chez une partie des cadres républicains. Il y a de quoi vraiment…Peltier un câble pour faire référence aux déclarations récentes du toujours numéro deux de LR…

PS: C’est un autre Waterloo morne plaine! Et il touche là le tennis français. Au plus bas de son histoire. Plus un seul français en lice après seulement quatre jours de compétition sur les courts de Roland-Garros. Du jamais vu. L’arène de terre battue n’a jamais aussi bien porté cet adjectif. La Porte d’Auteuil porte le deuil côté tricolore. Misère, misère…Vite des balles neuves! De tennis et pas celles sortant d’armes lourdes comme en politique!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :