« Doudou » et « Lolo » en terrasse!

C’était l’image d’hier soir diffusée ce matin. Une belle carte transmise non pas par voie postale, mais bien par le biais des réseaux sociaux. Et ca se passe en terrasse non pas havraise mais rouennaise pour un coude à coude (ou presque) entre bons amis. Edouard Philippe, accompagné de son fidèle complice d’écriture Gilles Boyer (le duo signait probablement son livre dans l’après-midi) et surtout du candidat de la majorité présidentielle aux Régionales, Laurent Bonnaterre. Cocktail de couleur orangée pour l’un et pression sans paille pour l’autre! Enfin un premier vrai signe même si la scène était plus proche de la Seine que de la Porte océane. C’est peut-être partie de table remise en bord de mer….Un premier geste amical (une image sans le son ou l’écrit) rapproché de soutien bien visible néanmoins apprécié à sa juste valeur par le candidat. Et sait-on jamais, annonciateur d’autres signes indiens. Comme l’été!

Elle est tellement sympa cette convivialité retrouvée des terrasses « mais aussi très utile pour notre campagne des élections régionales…A suivre », comme la commente le maire de Caudebec-lès-Elbeuf, ancien proche d’un autre « Lolo ». Fabius ». Mais ça s’était avant qu’il ne quitte le PS pour rejoindre l’aventure macroniste et l’accession au palais de l’Elysée du président Macron. Ses anciens amis socialistes ne lui font pas de cadeaux! Pour le preuve le jugement favorable des prud’hommes qu’il vient d’obtenir face à son ancien employeur spécialisé dans l’habitat social, mais dirigé par des ex-camarades de parti!

Mon esprit taquin me pousse bien involontairement à l’insu de mon plein gré (forcément) à mentionner le fait que l’élu de Sainte-Maritime et concurrent de Hervé Morin, se souvient un peu tardivement des militants En marche en les invitant dimanche dans le Calvados à Mézidon. C’est…Canon, au château, pour un déjeuner champêtre de fin de campagne rehaussé notamment par la présence de la ministre du Travail, Elizabeth Borne, l’autre régionale de l’étape sans être candidate.

Empêché, le président sortant de la « Normandie conquérante », Hervé Morin (attendu mercredi dans la cité maritime et le lendemain, jour de la Saint-Hervé, à Caen, en présence de Gérard Larcher) s’est excusé de ne pas pouvoir être des leurs. Attention à l’orthographe. Pas de méprise. Il pourrait d’ailleurs ce même dimanche accompagner en fin de matinée ses amis et candidats sur le marché des halles centrales du Havre, où il est bon d’être vu surtout en période électorale. Il n’est pas plus prévu, semble-t-il, qu’il consomme en…terrasse avec l’ancien Premier ministre et maire de la ville. Avouez que ça aurait tout de même de la…Gueule ou un effet..Boeuf (un petit coucou au passage aux deux jeunes havrais de sa liste) qu’on les voit ensemble, attablés comme de bons « vieux » copains.

Impossible n’est pas « Ah..vrai! » Pour reprendre, il ne m’en voudra pas, le titre d’un ouvrage à la gloire d’un artiste havrais, Berjo, signé il y a quelques années par un adjoint havrais « Agir » et candidat en binôme aux Départementales avec la députée de la circonscription. Peut-être que cette dernière a, elle, prévu un déplacement pas très éloigné jusqu’à la célèbre gare de Mézidon! Pourquoi pas un covoiturage avec ses collègues élus du Havre et candidats sur la liste conduite par Laurent Bonnaterre. Plutôt par voie routière. Car le Havre-Mézidon, sur les rails, ce n’est pas très direct. Le train (sujet transportant d’aise nombre de candidats dont le « chef » de la loco normande, Hervé Morin) ne risque pas forcément d’arriver à l’heure.

A la bonne…Eure, aussi, les ami(e)s du département voisin où je me rendrai ce même après-midi à l’invitation d’un ami élu de plus de trente ans (notre âge, hélas est double) où je pourrai également croiser un ancien…jeune de mes années ébroïciennes, devenu ministre et sa suppléante sénatrice en CDD qu’il m’est arrivé de ne pas ménager dans mes chroniques. Je rassure mes fidèles lecteurs: j’ai prévu un gilet…pare-balles! Promis, juré: je n’ai pas l’intention de les gifler. Surtout une dame…

PS: Au nombre des excusés d’office, nos candidats ne pourront pas bénéficier du soutien du gifleur de la Drôme, invité lui, dès son jugement prononcé, à purger une peine de prison ferme de quatre mois dans une geôle qui je l’espère (pour les autres détenus) n’est pas trop moyenâgeuse de Valence. Pas la capitale de la paella en Espagne. Qui ne doit pas figurer au menu des incarcérés drômois. Une…double peine bien méritée pour la main censée représenter le peuple des Gilets jaunes. Il faut savoir ? Royaliste…lisant aussi « Mein Kampf » (ouvrage retrouvé chez son complice avec quelques armes!) qui jusqu’à preuve du contraire, n’évoque pas ses héros guerriers du Moyen-âge. Il n’a pas dû en…croiser beaucoup de « ses protégés » dans les couloirs de la maison d’arrêt à l’occasion de sa première nuit d’incarcération. Quelques fantômes illuminés comme lui, plus probablement…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :