Souriez: vous êtes filmés!

Jour de libération aujourd’hui. On enlève le masque en extérieur. Le sourires vont être de retour pour les trois derniers jours de campagne. Et dimanche soir, ce sera la fête ou la défaite pour nombre de candidats répartis sur l’ensemble de notre territoire. Eliminés dès le premier tour pour faute d’atteinte du seuil de…tolérance pour une participation que l’on ne peut guère espérer au-delà des 30 à 35 %. Les triangulaires seront excessivement rares pour les cantonales. Seuls en effet les deux premiers auront la certitude d’en reprendre pour un tour.

Et comme toujours la campagne s’affole dans les dernières heures. Avec quelques coups un peu tordus ici et là. Pas vraiment nécessaires. Rien de bien méchant certes, mais significatif du climat ambiant. Ainsi au Havre où dans l’un des cantons de la ville haute, l’un des plus populaires, où la candidate Agir, conseillère départementale sortante du mouvement de la majorité présidentielle, s’est empressée d’aller… »quémander » un soutien visuel du « revenant » dans la course à l’échalote présidentielle, François Baroin, qui, deux semaines plus tôt, avait commis « le crime » d’apporter un soutien davantage personnel à son adversaire de droite, fidèle militant gaulliste depuis plus de trente ans, un habitué des campagnes électorales des équipes Rufenacht et Philippe. Toujours pour le compte des autres. L’émancipation n’est pas toujours bien perçue!

Que nenni: le seul candidat indépendant de droite de l’agglomération n’aurait pas dû bénéficier d’un tel coup de pouce ? Les appels ont bien fonctionné dans certains états-majors locaux et rouennais pour parer à l’affront d’un message amical pourtant…bien réel!

L’hégémonie « philippiste » serait-t-elle gravement menacée par ce « trublion » qui, avec son binôme, mène campagne. Trop active peut-être au goût de certains de ses « anciens » amis, qui, dans la précipitation, ont alerté le maire de Troyes. Il ne pouvait tout de même pas apporter un quelconque coup de pouce à ce « traitre » jugé « dissident ». Ce n’est pas lui pourtant, qui en cas de victoire (difficile) fera perdre le camp de l’actuelle majorité départementale présidée par un élu estampillé En marche, il est vrai sur le fil du rasoir (ça pourrait se jouer à un ou deux sièges comme la dernière fois).

Il est d’ailleurs assez amusant de constater que l’assemblée départementale de Seine-Maritime, depuis dix-huit mois, est présidée par un ancien UMP passé dans le camp macroniste. Qui, en terme de poids électoral ne pèse guère de poids numérique à Rouen. Je ne serai pas très rassuré à la place du président sortant, en cas bien sûr de succès, d’être réélu dans un fauteuil. Car les LR, Agir et LREM, divisés pour les Régionales et je ne parle pas de la future présidentielle, ne s’aiment pas trop. Ca se saurait.

Cela n’a pas empêché néanmoins le président de l’Assemblée des maires de France, pas forcément au parfum de la politique locale, de soutenir aussi l’adjointe havraise par le biais de cette vidéo express de dix secondes, tournée lors de sa visite au meeting de Rouen auprès de Hervé Morin!

C’est sûr que ce clip de la dernière heure risque de faire basculer l’issue du match! Grotesque. Et ce d’autant plus que l’ancien ministre de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy ne cesse, au fil de ses déambulations de campagne, de cogner sur le président Macron et le gouvernement, incluant évidemment ses représentants aux élections territoriales…et un peu Edouard Philippe, comme à Rouen, qui lui ne soutient pas Hervé Morin mais Laurent Bonnaterre. Allez comprendre !

Les électeurs havrais en ont vraiment perdu leur boussole déchirés par l’éclatement des familles. N’est-ce pas drôle enfin que le maire de la Porte Océane (ce n’était pas a priori prévu au programme) organise ce soir au Havre une réunion familiale avec ses six binômes de l’agglomération dans l’une de ses salles fétiches à Bléville. Comme par hasard située sur le canton de sa « protégée ». Il est clair que le résultat de ce scrutin se trouvera tout particulièrement « regardé » dans ce secteur tout comme un autre des quartiers aussi populaires de la ville portuaire qui lui risque davantage de basculer à gauche…

Une dernière certitude néanmoins et pour cause, cette belle réunion électorale rassemblera davantage d’élus de la cité maritime que dans une autre salle, lors de la tenue mercredi soir du meeting de Hervé Morin. En nombre restreint. Peut-être pour ne pas oser se montrer aux côtés du président sortant et déplaire à leur maire ? Les présents n’en ont eu d’autant plus de mérite! D’autres masques sont tombés…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :