Un scénario « dantesque »singulier et pluriel à la fois !

Dantes(que) ! Mon cher Edmond…et là il ne s’agit pas de l’ascension du Monté-Christo! Ni de trésor. Quelle première semaine du Tour. De France bien sûr. Pas celui à la voile de passage du Havre sous la tempête.

Ils ne l’ont pas volée hier leur première journée de repos les géants de la route. Frigorifiés, transis, à l’issue d’une journée sous la pluie et le froid. Qui les accompagnent depuis huit jours. Quel temps de cochon. Incapables d’enfiler leurs gants à leur descente de vélo sur les hauteurs de Tignes. Là même où la Grande boucle avait été détournée pour cause d’éboulement sur une route menant à la célèbre station savoyarde il y a deux ans.

Avec, au terme de cette étape d’anthologie comme les passionnés les aiment, la victoire d’un australien recruté cet hiver par l’équipe de Vincent Lavenu (coucou à d’autres Lavenu havrais) Ag2R-Citroën. Le chevron gagnant. Une belle p(i)oche que ce champion portant un nom plus commun comme second de ligne de rugby dans le quinze anglais ou irlandais, Ben O’Connor! Un kangourou volant dans les cols alpestres se débarrassant de ses deux derniers ouistitis colombiens dans la montée finale. Un vrai festival de belles cannes sans tapis rouge qui après un régime sans selle depuis un an va retrouver ce soir le palais de la Croisette. De cinéma et de paillettes il n’en était pas question sur les routes départementales (rien à voir avec les récentes élections) célébrées aussi dans un sketch mémorable par Jean Yanne! C’est peu dire pourtant si un grand nombre de coureurs (surtout les hors délais dont nos « frenchies » sprinters Arnaud Demare et là il ne s’agit pas d’une mauvaise blague et Bryan Coquard surnommé » le Coq ») n’ont pas apprécié! Les plumes détrempées les deux champions de la dernière ligne droite ont dû quitter leurs copains. Fini le Tour et retour à la maison.

Aujourd’hui c’est Valence avant le « mont chauve » demain pour une première: la double ascension du Ventoux. Une « Pente Côte » impitoyable avec la probable-hélas-domination à partir du « Chalet-Renard » du maillot jaune slovène Tadej Pogacar. Ils ne vont pas encore très nombreux à l’accompagner sur les dernières pentes du « géant de Provence » marqué en 67 par la disparition tragique du coureur britannique Tom Simpson. Vaincu à la fois par le soleil et l’usage de produits stupéfiants. On voudrait tellement que le premier refasse son apparition et les seconds disparaissent une bonne fois pour toutes. Ce n’est pas gagné depuis des années et l’ultra domination de ce nouveau jeune prodige d’un pays où le sport sur spatules était davantage roi, suscite déjà tant de suspicions! Hélas…

Et dans un tout domaine tellement lassant quand c’est fini ça recommence…avec les commentaires catastrophiques de nos « sachants » qui nous gonflent avec leurs nouvelles prévisions…dantesques dans le peloton des non-vaccinés! Le Covid l’aurait rattrapé annonçant une reprise de l’épidémie courant août. Sympa, non! A seulement trois semaines d’un autre événement mondial, les Jeux olympiques à Tokyo. De quoi les brider une seconde fois. Bonjour l’ambiance, alors que chez nous on ne serait pas forcément opposé à ce que nos personnels soignants prennent en revanche de bonnes doses d’un produit non pas interdit lui, appelé vaccin!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :