Monseigneur Macron en visite miraculeuse à Lourdes!

Un miracle, Monseigneur Président! Après avoir pris de la hauteur hier sur les derniers cols pyrénéens dont le sommet mythique du Tourmalet… pas vraiment en roue libre jusqu’à la station de ski de Luz-Ardiden, le voilà qu’il va plonger pour retrouver la vallée. Un nouveau contre la montre avant l’heure pour un pèlerinage insolite à Lourdes.

C’est en effet la première fois qu’un chef de l’Etat français va visiter aujourd’hui le sanctuaire de la cité mariale en compagnie de deux évêques. En quelque sorte les régionaux de l’étape. Leurs habits sacerdotaux ne leur permettent guère de grimper en revanche, même avec leur plus grande foi, les ascensions environnantes. Prendre de la hauteur, oui!

Dopé ou pas par des sondages plutôt flatteurs en dépit d’une actualité toujours aussi anxiogène, notre président, qui ne déteste pas changer de braquet pour la crise sanitaire, reprend donc son bâton de pèlerin dans les Pyrénées, pas très loin de la « bergerie »paloise de « Lou » Bayrou. Au pays du madiran et jurançon! De bien jolis flacons nettement supérieurs en qualité que le vin de messe.

Histoire d’adresser aussi un petit clin d’œil (ça ne peut pas faire de mal!) à la communauté catholique de France, fille aînée de l’Eglise.

Et surtout à une autre « confrérie » , celle des hôteliers. Ce n’est pas en effet un hasard si le président de la République a choisi la cité de Lourdes, seconde ville de France en capacité hôtelière après Paris.

C’est peu dire que l’économie locale a terriblement souffert comme bien d’autres des effets dévastateurs des confinements successifs et de la crise sanitaire depuis un an et demi. D’où ce focus présidentiel sur l’industrie hôtelière dans le cadre d’un déplacement surtout axé sur la relance économique avec aussi une visite d’usine. Et donc ce passage dans les plus célèbres grottes de France. Ce que n’avait pas fait son prédécesseur Jacques Chirac lorsqu’il était venu accueillir sa sainteté Jean-Paul II en 2004!

Son ministre de la Justice, Éric Dupont-Moretti, au même moment ou presque, a un autre rendez-vous, non pas à Lourdes pour y plaider sa cause, mais pour bien se retrouver confronté à ses juges . Pour un fort risque de mise en examen pour prise illégale d’intérêts. Du jamais-vu pour un Garde des Sceaux suspecté d’avoir profité de son poste à la Chancellerie pour se…venger de magistrats auxquels il s’est opposé en tant qu’avocat dans ses dossiers…jugés sensibles. Comment peut-on avoir de si vilaines pensées?

Si le président Macron dépose un cierge dans le sanctuaire, on saura pour qui cette délicate attention est destinée…Amen!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :