Quand l’abject tient le haut du pavé! Passes d’armes et sprint autour du pass sanitaire…

Ils ont encore osé le faire. Comparer les décisions du chef d’Etat et la circulation obligatoire du pass sanitaire dans la plupart des lieux public à un « pass nazitaire ». On se croirait encore, à entendre un nombre trop nombreux d’antivax dans les manifestations de samedi, aux pires heures de l’Occupation et du III e Reich triomphant. Surtout lorsqu’on y arbore, cerise sur le clafoutis de la honte, des étoiles jaunes sur des tee-shirts ou banderoles. Quelle insulte aux millions de victimes des camps de la mort et des milliers de survivants dont l’un a témoigné hier de son effroi avec une vive émotion à l’égard de ces insultes à l’histoire. Proférer de telles comparaisons! La bête immonde de la « dictature » s’approche. Ridicule.

Et le pire n’est-il pas qu’une parlementaire du Bas-Rhin, élue en 2017 grâce à En Marche et surtout au président nouvellement élu alors, Emmanuel Macron, déjà exclue du groupe macroniste au palais Bourbon pour différentes prises de position « extrémistes », ait ajouté une bonne dose de stupidité toute complotiste en invitant les antivax, dont la radicalisation pour certains d’entre eux a de quoi inquiéter, à envahir les permanences de ses collègues et principalement celles de ses anciens amis politiques. L’étoile jaune abjecte, non, mais une nouvelle « jaunélisation « d’une infime partie de nos compatriotes, hélas! oui. Voilà donc de nouveau cette élue alsacienne mise à la porte de son actuel groupe « Libertés et Territoires » l’aile gauche de LREM. Déjà que plusieurs députés ont reçu des menaces de mort s’il leur donnait l’envie de voter cette loi. Et lorsqu’on y ajoute le fait que plusieurs centres de vaccination dans deux départements différents, l’Isère et les Pyrénées-Atlantiques, ont été vandalisés. On peut être opposé à la vaccination sans s’opposer avec violence! C’est ça la vraie dictature d’un noyau dur d’excités. Comme pour les Gilets jaunes qui, par leurs outrance et exactions, ont dénaturé leur mouvement de départ.

Cette dame n’a pas plus sa place au sein de cette formation regroupant de vrais démocrates. Ses propos déplacés et répétés depuis des mois ne placent plus Martine Wonner, qui n’est vraiment pas une « winner » mais plutôt une « looser » dans le camp des représentants dignes de notre République. Encore un petit effort et elle pourrait rejoindre avec une certaine aisance Florian Philippot, l’ancien bras gauche souverainiste de Marine Le Pen, qui comme Mégret du temps de « papa » s’est fourvoyé et suicidé politiquement en créant sa très petite chapelle intégriste, mouchoir de poche électoral des « Patriotes ». Ce serait alors la seule députée « patriote » de l’Assemblée nationale.

Et pour rester dans la même géolocalisation, on peut en revanche davantage sourire de ce dessin « parlant » paru hier dans la presse, qui en dit plus long que quelques mots avec un petit alsacien défilant pour défendre la liberté d’expression avec des slogans tels que « Pasteur dictateur, escroc, facho ». Avec dans les traits de ce jeune manifestant un certain Joseph Meister guéri à l’âge de 9 ans (après avoir été mordu à 17 reprises par un chien enragé grâce à un vaccin contre la rage « inventé » par Louis Pasteur), dont le nom restera dans l’histoire contrairement à celui de cette élue tenant régulièrement des propos aussi imbéciles que nauséeux. Le vrai Joseph Meister décédé le 24 juin 1940, a laissé sur sa pierre tombale: « Ici repose Joseph Meister, le premier vacciné de Pasteur le 6 juillet 1885 ». Bel hommage simple…

Espérons lors de l’examen de cette nouvelle loi (liée à l’obligation des personnels soignants de se vacciner et l’institution de ce pass sanitaire) prévu demain soir qu’un relatif consensus sortira autour du texte proposé par le gouvernement, prêt, semble-t-il à faire quelques concessions nécessaires (notamment au niveau des tarifs des punitions) dans l’attente, toujours demain, mardi de l’avis du Conseil d’Etat. Une grande partie de la classe politique souhaite tout aussi sûrement aller vite et sprinter sur ce sujet sur lequel les députés républicains et socialistes ne devraient pas, en principe, à quelques exceptions notables près, prendre le contre-pied du gouvernement en raison de l’urgence sanitaire caractérisée par le doublement, tous les cinq jours, du nombre de contaminations. Une trentaine de départements maritimes (sauf pour le moment la Bretagne) et de la région parisienne et alsacienne ont déjà dépassé la cote d’alerte…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :