Un cinq majeur et un absent pour un « sommet » de salon à huis-clos …

Même si le huis-clos est exigé, il serait étonnant tout de même que les murs n’aient pas d’oreilles dans l’hôtel parisien choisi comme terrain neutre par les candidats potentiels de droite à la future présidentielle. Surtout que des oreilles vont probablement siffler en direction du grand absent de ces secrets d’alcôve ou plutôt de salon, Xavier Bertrand. Qui à l’extérieur du mouvement (comme la présidente réélue de la Région Ile-de- France) et hostile à toute participation à une éventuelle primaire des Républicains, ne jouera pas aujourd’hui le sixième homme aux côtés de ses ex-amis, Valérie Pécresse, Laurent Wauquier, Michel Barnier, Bruno Retailleau et Philippe Juvin. Ce dernier, avec la reprise de l’épidémie, ne devrait plus trop tarder à regagner les studios de télévision pour d’autres plateaux que médicaux! Il a néanmoins obtenu une dispense exceptionnelle pour rejoindre ses amis républicains l’espace de ces quelques heures de discussion. Probablement animée autour de l’utilité d’une primaire ou d’un « départage ». Seul d’ailleurs de la bande des cinq, l’ex-négociateur du Brexit, le savoyard Michel Barnier, n’est pas très chaud à l’idée de ce dernier système. « Un dialogue collectif » annonce l’homme chargé de ce processus de rassemblement, le maire d’Antibes, et ancien ministre, Jean Léonetti, auteur d’une loi sur la fin de vie. Pas celle des Républicains, bien sûr.

Surveillant général de ce sommet (dont l’ancien co-organisateur avec Jean-Claude Killy des J.O d’Albertville en 1992, est davantage habitué) un terme relégué depuis des années par celui de CPE dans les collèges et lycées. Un rôle qu’il partagera en trio avec le président du Sénat, Gérard Larcher et Christian Jacob, président de LR.

Ce premier examen de passage et non mise en examen, devrait se prolonger sur une période assez courte car le temps presse et les aiguilles de l’horloge tournent très vite. Le trio de « surgés » devrait revoir son groupe d’élèves quelque peu indisciplinés rapidement. Qui ont pour mission, s’ils l’acceptent, de rendre une copie acceptable ayant pour sujet « une méthode commune de sélection ». Mission impossible ? Ils devraient faire appel à l’acteur Tom Cruise pour les aider à résoudre cette prometteuse dissertation. Mais là on imagine mal Xavier Bertrand s’intégrer au groupe dans les prochaines semaines. Il n’a pas trop de plus le profil du rôle, même il aime se lancer dans le vide et s’il ne manquait pas d’assurance il y maintenant un sacré bail ! Et puis il se la joue perso, encore que ses compagnons de route présidentielle ne sont pas mal non plus dans ce domaine… « Tous pour un ou une et surtout pour moi » nos mousquetaires de la droite vont ferrailler tout l’été pour ce nouveau film de capes et d’épées estival. Un petit détail: on n’a pas encore entendu l’un des prétendants se prononcer sur l’opportunité du pass sanitaire imposé par le chef de l’Etat. Se trouveraient-ils gênés aux entournures dans leurs costumes d’époque ? Silence radio et télé…Pas le temps, Ils préparaient de toute évidence leurs retrouvailles d’après 14 juillet. C’est ce qu’on appelle faire feu mais pour quels beaux artifices?

P.S: Il y a certes des actualités plus brûlantes. Encore qu’une bonne ou plutôt une mauvaise peut entraîner quelques dégâts conséquents. Dans ce bon vieux pays gaulois…fracturé, la question fait débat depuis lundi au Havre où ont été installés une soixantaine d’emplacements livrés aux adeptes de la trottinette électrique en location pour un parc pouvant aller à terme jusqu’à 600 de ces engins. Alors vraie ou fausse bonne idée ? L’avenir nous le dira surtout au niveau de la sécurité des piétons dans certains quartiers dont celui de la promenade située en bordure de mer transformée par certains en piste de vitesse souvent dangereuse notamment pour les personnes âgées et pas seulement sur l’espace normalement réservé aux usagers des deux roues. Electriques ou pas. Quand on partait de bon matin, quand on allait sur les chemins à …trottinette. Du temps de Montand, on ne parlait pas encore de trottinettes électriques et pas plus de vélos d’ailleurs.

Dans un autre port, Saint-Malo, c’est un autre dossier lié lui à l’environnement qui fait causer: ce sont les rejets d’ammoniac dans l’atmosphère dépassant largement les seuils autorisés. Ils émanent des usines de production d’engrais chimiques à partir de phosphore et d’azote, de la filiale du groupe Roullier, (l’un des plus gros employeurs privés de la ville) spécialiste de la nutrition animale et végétale, dont la justice doit dans les prochains mois se prononcer sur l’état de ces nuisances. L’industriel et c’est probablement une coïncidence a créé un magnifique espace d’exposition sur les minéraux, ouvert hélas! seulement à un public averti de chercheurs, professionnels de l’agriculture et étudiants. L’objectif étant de faire connaître de façon interactive l’origine, le fonctionnement et le rôle des minéraux dans l’agriculture durable « du Big band à l’assiette ». Il y a certes des « big band » plus préoccupants! L’écrin, là, est beaucoup plus joli. Au moins à l’extérieur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :