C’est chaud à l’heure du « pass’tis » sanitaire! Et le mur des…cons « s’enrichit » d’un nouveau tableau!

Ca devait être réglé en quelques heures à l’Assemblée! Il en faudra beaucoup plus. Les députés aiment jouer les prolongations avant de partir en vacances. Et les tirs…d’obus ont pimenté les premières heures du débat lié à l’examen et au vote sur l’extension du « pass’tis sanitaire » ou « pass’taga » à l’heure de l’apéro! Un apéro très animé où les parlementaires de plusieurs oppositions ont tiré à vue et en pleine lucarne de la cage défendue par la majorité présidentielle. Il s’est même trouvé des députés de l’actuelle majorité pour tirer les pénaltys et jouer dans le même camp que celui de l’opposition. « On n’y comprend plus rien » ont déploré certains. Il n’est pas aisé, il est de vrai, de toujours parvenir à suivre les méandres de cette discussion, qui, avec les ultimes arbitrages de l’exécutif (allant plutôt dans le bon sens) est partie dans tous les sens de la démesure et de l’outrance verbale dans une ambiance très électrique.

Il est même fort possible que nombre d’élus L.R mêleront leur voix au final à celles des Insoumis et des camarades de jeu de Marine Le Pen, qui par principe ne peuvent pas voter pour un texte gouvernemental. Le mot dictature est tellement sur les lèvres de nombre de nos compatriotes. Grotesque. Tout aussi discutable qu’il puisse être, surtout dans l’urgence, ce pass sanitaire doit être imposé avec une pratique néanmoins plus souple que celle annoncée il y a quelques jours. La révision du calendrier s’imposait comme la nécessité d’un rodage, mot employé par le Premier ministre transformé en…garagiste du siècle dernier! On ne parle plus tellement rodage dans le monde de l’automobile. Mais là on peut sans trop de risques de se tromper parler de ratés moteurs à l’heure où le diésel, a priori, ne devrait plus avoir la cote d’amour!

Une centaine d’amendements ont été examinés sur le millier déposé! « Qu’on avance, de grâce », a plaidé à plusieurs reprises le ministre de la Santé, Olivier Véran, alors que dans l’hémicycle une voix, entre autres, d’un député En Marche, a résonné, « prenez votre temps, la virus, lui, n’attendra pas. » Gouverner c’est aussi, en fonction des circonstances modifier son style de jeu et ne pas trembler au moment de tirer. Voire changer de pied le cas échéant. Le temps presse. Que celui qui avait prévu un retour très précipité de la Covid 19 sur nos territoires et principalement touristiques, lève le doigt!

Il y a en d’autres qui portent une croix certaine. Et ils se trouvent nichés au pied des montages alpestres. A Chambéry, en Savoie. Mais dans le cas présent, cette croix de Savoie, une viennoiserie aussi au demeurant bien sympathique et gourmande, est pour le moins indigeste. Il s’est trouvé environ trois cents personnes à envahir la mairie de ce chef-lieu paisible du département savoyard dans le cadre de leur manifestation contre la « dictature » exercée par le chef de l’Etat et leur hostilité à ce pass sanitaire . Ils ne venaient pas en effet exiger la réouverture immédiate des remontées mécaniques des stations de sports d’hiver voisines de la Tarantaise par anticipation.

Très courageux et ne reculant devant aucun sacrifice, un « résistant » a même été jusqu’à décrocher hier après-midi le portrait d’Emmanuel Macron, le nouveau…Pétain du XXI e siècle! Même s’il n’est que symbolique, ce geste doit être apprécié à sa juste valeur. Pas vraiment ajoutée cette taxe de la bêtise.

Un outrage aux vrais résistants qui, dans le Vercors proche et ailleurs, ont payé de leur vie leur refus de céder au nom de l’honneur et le collectif pour la libération de leur pays. C’était autrement plus périlleux que de décrocher de la réalité collective et jouer les fiers à bras ridicules et repartir avec le portrait du Président. A moins bien sûr qu’il ne s’agissait que d’un acte d’amour d’un fétichiste désireux de meubler son habitation avec ce tableau présidentiel! Alors là, évidemment ça change tout!

Comme quoi il est aussi toujours possible de compléter le tableau sur un autre mur des cons revu et légèrement modifié…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :